betis

  • LOSC - Mercato : Joel Robles à Lille ? Le gardien du Betis répond oui sur Instagram !

    Nous vous révelions en exclusivité plus tôt dans la journée l'intérêt du LOSC pour le gardien du Betis, Joel Robles. Ce dernier s'est exprimé en votant oui à un sondage mené sur Instagram par le compte WeAreLillois.

    Le sondage laissait les internautes choisir entre Robles et Grbic pour le poste de gardien de but, et l'ancien joueur d'Everton a clairement fait savoir qu'il souhaitait rejoindre le LOSC en votant pour son nom.

  • LOSC - Mercato : Lille prend contact avec le Betis pour Joel Robles

    A la recherche d'un gardien de but pour concurrencer Leo Jardim, le LOSC considère plusieurs options. Et l'une d'entre elles est le gardien de but du Betis, Joel Robles.

    Supplanté dans la hiérarchie par Claudio Bravo, le gardien espagnol passé par Everton est prié de se trouver une porte de sortie. Lille a déjà pris contact avec le club sévillan et devrait formuler une offre officielle dans les prochains jours.

  • PSG - Mercato : Négociations entamées avec le Betis pour un prêt de Kalimuendo

    Impressionnant avec le Paris-Saint-Germain lors de cette préparation estivale, et déjà très bon lors de son prêt au RC Lens la saison dernière, Arnaud Kalimuendo devrait de nouveau être prêté cette saison.

    Selon nos informations, c'est désormais le Bétis qui souhaite obtenir le prêt de l'attaquant Parisien, le club sévillan étant d'ores et déjà entré en négociations avec le club de la capitale. Kalimuendo découvrirait ainsi un nouveau championnat où il tentera de démontrer tout son talent.

  • OM, LOSC - Mercato : Adam Ounas (Naples) finalement au Betis ?

    Auteur d'une grosse saison en prêt à Crotone, Adam Ounas est revenu à Naples cet été mais pourrait ne pas y faire long feu. En effet, celui qui voit son contrat se terminer en juin prochain dans le Vésuve pourrait plier bagage et intégrer l'effectif du Bétis qui souhaite s'attacher les services du joueur avant la reprise de la Liga.

    Le club sévillan s'apprête à faire une première proposition à hauteur de 7 millions d'euros pour recruter l'Algérien, qui était il y a un temps également pisté par l'OM et le LOSC.

  • Liga – 30ème j. | Les notes de Bétis Séville – Atletico Madrid (1-1)

    Homme du match : Bravo (8,5) : Un match monstrueux de la part de l'ancien gardien Barcelonais. Des arrêts décisifs tout au ong du match, il a été déterminant dans les dernières secondes de jeu.

    Bétis Séville (4-2-3-1) : 

    Bravo (8,5) : Voir ci-dessus.

    Emerson (7) : Le latéral offensif du bétis aurait pu marquer ce soir mais il est tombé sur un grand gardien. Défensivement, il a plutôt bien protégé son côté.

    Mandi (6) : Le défenseur central algérien est le patron de cette défense avec des interventions défensives déterminantes. Il est malchanceux sur le but de Carrasco.

    Bartra (4,5) : Plus en difficulté que ses coéquipiers, il a souvent été pris à défaut par Correa. Un match compliqué pour lui.

    Moreno (7) : Le latéral gauche du Bétis a posé beaucoup de problèmes aux madrilènes. Défensivement, il a dominé Saul et Trippier. un très bon match.

    Canales (6) : Un bon match où on a pu admirer son talent. Manque de justesse dans certaines transmissions.

    Rodriguez (6) : Il a dominé le milieu de terrain de l'Atletico ce soir. Un bon match où il a muselé Joao Felix. Remplacé par Carvalho (90').

    Ruibal (8) : Il a été le meilleur joueur de champ ce soir. Explosif et toujours à 200%, il a martyrisé la défense des colchoneros. Un très bon match, remplacé par Lainez (75').

    Fekir (6,5) : Le français a était bon ce soir mais son manque de justesse dans les dernières passes n'a pas permis à ses coéquipiers d'être plus dangereux devant la cage.

    Tello (7) : Avec son but égalisateur, il a remis son équipe dans le bon sens. Un bon match où il a été précieux dans la conservation du ballon. Un bon match pour lui.

    Joaquin (6) : Bien à l'aise avec le ballon il décale merveilleusement bien Moreno sur le but de son équipe. Un bon match où on a pu apprécier sa qualité technique. Remplacé par Juanmi (63').

    Atletico Madrid (4-4-2) :

    Oblak (7) : Encore un match monstrueux de la part de Jan Oblak. Quel arrêt sur cette tête d'Emerson. Il a su préserver sa cage dans le long temps faible de son équipe.

    Trippier (5) : Pas en vue ce soir, il a eu du mal à s'exprimer et a apporter offensivement. Un match décevant. Remplacé par Vrsaljko (78').

    Savic (5,5) : Pas forcément à l'aise avec le ballon, il a parfois mis ses camarades en difficulté. En revanche, il a été solide dans les duels.

    Gimenez (6,5) : Quel joueur, il est quasiment imprenable en 1 contre 1. Le patron de cette défense.

    Hermoso (4) : Il a eu beaucoup de mal ce soir, il a été dominé par son adversaire. Que ce soit défensivement ou offensivement, il a été en difficulté. Un match à oublier où il a été remplacé par Lodi (63').

    Saul (5,5) : Hormis une tête repoussée par Bravo, il n'a pas pesé sur cette rencontre. Il n'aura même pas gêné son adversaire dus oir.

    Koke (6) : Il a essayé de stopper un milieu survolté du Betis. Mais il a vite été abandonné par son compère. Il a quand même pu nous montrer sa qualité technique sur ses transversales.

    Herrera (4) : Un match compliqué où ses coups de pieds arrêtés ou ses passes ont manqués de précision. Souvent battu, il n'a pas non plus beaucoup acroché ses adversaires. Remplacé par Vitolo (64').

    Carrasco (6) : Il aura eu le mérite de tenter et de ne jamais rien lacher comme à son habitude. Buteur chanceux, il était présent au bon moment. Un match correct.

    Correa (7) : Un bon match pour lui qui a adressé de bonnes passes et a réalisé de bons appels. Manque de présence de ses coéquipiers ce qui ne lui permet pas d'être plus décisif.

    Felix (3,5) : Pas du tout en jambe, la seule action où il aurait pu être dangereux, il se blesse juste avant la mi-temps. Remplacé par Torreira (49').

    VM

  • Liga – 28ème j. | Les notes de Real Betis – Levante (2-0)

    Homme du match : Moreno (7,5) : Infatigable sur son couloir gauche, le latéral espagnol a fait vivre un enfer à Jorge Miramon. Contrôles parfaits, courses incisives portées vers le but, Moreno ne monte que quand il le faut et c’est ce qui le rend imprévisible et dangereux.

    Betis (4-2-3-1) :

    Bravo (6) : On n'ira pas jusqu'à dire bravo à Claudio qui n’a pas été mis en difficulté, mais le portier chilien pourra fêter la victoire avec ses coéquipiers.

    Emerson (6) : Particulièrement solide défensivement, le brésilien n’a pas hésité à apporter son soutien aux milieux récupérateur. Son apport offensif reste relativement discret mais satisfaisant.

    Mandi (6) : Très à l’aise à la relance, l’algérien a montré beaucoup d’assurance pour écarter le danger proprement.

    Ruiz (6,5) : Jamais vraiment inquiété, Victor Ruiz a souvent eu le dernier mot dans les duels aériens, et rassuré son équipe quand l’adversaire parvenait à mettre la pression.

    Moreno (7,5) : voir ci-dessus

    Rodriguez (6,5) : Excellent à la récupération, l’argentin a fait preuve d’un dévouement irréprochable pour stopper les mouvements offensifs adverses. Ses qualités défensives sont cruciales dans un milieu de terrain très fourni en joueurs créatifs. Remplacé par Carvalho (66ème)

    Guardado (7) : Très énergique, le numéro 18 s’est montré juste balle au pied et sur ses transmissions. Il joue à l’instinct et prend souvent les bonnes décisions.

    Lainez (6) : Bien couvert par les défenseurs, Lainez aura au moins contribué à fatiguer l’adversaire. Ses tentatives de dynamiter l’aile droite n’ont pas porté leurs fruits mais le mexicain n’a pas à rougir de sa prestation; il s’est montré impliqué et solidaire. Remplacé à la 66ème par Juanmi, buteur.

    Fekir (6,5) : Inconstant dans le bon comme dans le mauvais sens, Nabil Fekir est plus que personne capable du meilleur, comme du pire. Pas très impliqué jusqu’à son but venu d’une autre planète, l’ancien lyonnais surprend encore tout le monde quelques minutes plus tard en ratant l’immanquable devant la cage d’Aitor Fernandez.

    Canales (7,5) : De plus en plus intéressant au fur et à mesure que les espaces se sont ouverts, Canales affiche le visage d’un grand numéro 10, saupoudrant chacun de ses mouvements d’une touche de classe absolument délectable.

    Iglesias (5,5) : Pivot intéressant dans ses remises en retrait ou ses déviations rapides, le numéro 9 sévillan n’a pas alimenté son compteur personnel mais contribué à la belle performance collective du Betis. Remplacé par Joaquin (90ème).

    Levante (4-4-2) :

    Fernandez (5) : Soirée compliquée du côté de Fernandez qui n’est pas exempt de tout reproche sur le but de Fekir mais ne pouvait rien faire pour empêcher la défaite.

    Miramon (3,5) : Dévoré tout cru par un Alex Moreno en grande forme, le latéral de 31 ans peut encore s’estimer heureux que son vis-à-vis n’ait pas pu aller au bout. Remplacé par Duarte (83ème).

    Vezo (5,5) : Plutôt vigilant en début de match, le portugais subit avec ses coéquipiers la percée dévastatrice de Nabil Fekir. Ensuite, rien n’est plus pareil et beaucoup trop d’espace sont laissés aux attaquants adverses dans la profondeur.

    Pier (5,5) : Bien sur ses appuis face à Lainez, Robert Pier a lui aussi craqué en fin de match face à Fekir et Canales.

    Clerc (6) : Bien plus combatif que Miramon de l’autre côté, Clerc a longtemps résisté face aux assauts du betis.

    De Frutos (5) : Pas vraiment utile dans l’animation de son couloir droit, De Frutos a tenté d’apporter son soutien défensif mais là aussi montré des limites.

    Vukcevic (6) : Bien plus propre dans ses transmissions que beaucoup de ses partenaires, Vukcevic n’était pas assez bien entouré pour briller ce soir. Remplacé par Malsa (77ème).

    Bardhi (4,5) : Une fâcheuse tendance à courir tête baissée chez Enis Bardhi aujourd’hui. Passes manquées, occasion gâchées, on attend forcément plus du numéro 10 sur un maillot rayé rouge et bleu, mais le macédonien a vraiment déçu ce soir.

    Morales (7) : Seul joueur vraiment au dessus du lot chez les visiteurs, Morales a su jouer vite et proprement pour apporter du danger dans la moitié de terrain adverse. Remplacé par Son (77ème).

    Gomez (5) : Souvent positionné entre la ligne du milieu et Roger Marti, Daniel Gomez a fait l’étalage de sa technique sur de belles chevauchées en solo mais manqué cruellement d’efficacité. Remplacé par Leon (77ème).

    Roger (5,5) : Obligé de beaucoup dézoner pour toucher des ballons, le numéro 9 ne s’est pas réellement procuré d’occasions.

  • Liga - 3ème j. | Les notes de Betis - Real Madrid (2-3)

    Homme du match : A. Mandi (7.5) :Enorme prestation de l'international algérien auteur de l'ouverture du score et impeccable défensivement. Meilleur joueur sur le terrain ce soir malgré la défaite des siens.

    Real Betis (4-2-3-1)

    J. Robles (5.5) : Battu sur les buts du Real où il ne peut rien, le gardien du Betis n'a pas non plus été décisif ce soir si ce n'est cette parade en fin de match.

    Emerson (6): Une énorme débauche d'énergie pour le Brésilien sur son côté droit, notamment sur l'aspect défensif de son poste mais il est malheureux sur ce deuxième but du Real où il trompe son propre gardien. Exclu à l'heure de jeu pour une deuxième faute méritant carton jaune, il aura tout fait et tout vécu ce soir.

    A. Mandi (7.5) : Voir ci-dessus. 

    M. Bartra (4): Au contraire de son coéquipier en défense centrale, l'international espagnol s'est montré fébrile comme souvent ces derniers mois et provoque un penalty en fin de match.

    Alex Moreno (5.5) : Intenable sur son côté gauche, il a alterné le jeu court et le jeu long mais à surtout bien combiné avec ses partenaires. Il se fait tout de même souvent prendre dans son dos.

    W. Carvalho (6) : Auteur du second but du Betis, il a joué très juste dans l'entrejeu et est monté en puissance au fil du match.

    G. Rodríguez (6): Lui aussi très juste dans son jeu, l'Argentin a contribué à la bonne assise défensive et à l'équilibre de son équipe, et a parfaitement lancé ses éléments offensifs.

    S. Canales (7): Le meneur de jeu sévillan a été le dépositaire du jeu offensif de son équipe et a combiné à merveille avec Fekir et Joaquin.

    N. Fekir (6): Souvent exilé sur le côté gauche où il ne réussit pas souvent à faire de différences, il est beaucoup plus intéressant lorsqu'il se recentre et qu'il perce la défense centrale. Remplacé par Moron.

    Joaquin (5): Lui aussi peu intéressant sur la droite où il ne peut plus accélérer à son âge, il serait intéressant de le retrouver sur l'aile gauche comme cela a été le cas la saison dernière. Remplacé par Tello.

    A. Sanabria (5.5) : Grosse présence physique sur le front de l'attaque, il manque de peu l'ouverture du score sur une tête puissante merveilleusement sauvée par Thibaut Courtois. Cède sa place à Martin Montoya.

     

    Real Madrid (4-3-1-2)

    T. Courtois (6.5) : Une énorme parade face à Antonio Sanabria en début de match, puis une bonne prestation dans l'ensemble.

    D. Carvajal (5): Peu offensif ce soir, la présence sur son côté de Nabil Fekir l'ayant certainement convaincu de rester prudent.

    R. Varane (6): Sa vitesse de course a permis de rattraper bon nombre de contre-attaques du Betis et ses relances ont toujours été intéressantes.

    S. Ramos (5.5) : Il a de nouveau tenté de percer balle aux pieds sans beaucoup de succès, mais son travail défensif reste incontournables au sein de la défense centrale de Real Madrid. Auteur d'une Panenka magique sur le penalty du 2-3.

    F. Mendy (5): Sa vitesse a causé beaucoup de problèmes côté droit de la défense sevillane mais quelques mauvais choix sont à déplorer de la part de l'ancien Lyonnais.

    F. Valverde (5.5) : Très actif à la récupération du ballon et dans le pressing, comme à son habitude, l'international uruguayen est également l'auteur du premier but madrilène sans pour autant avoir effectué une énorme prestation offensive.

    Casemiro (4.5): Il a donné de sa personne à la récupération et dans le jeu aérien, mais se fait manger par Aïssa Mandi sur le premier but des locaux.

    T. Kroos (5): Sobre mais juste dans ses choix de passe, il cède sa place à la pause à Modric sur blessure, le croate ayant perdu pas mal de ballon dans l'entrejeu.

    M. Odegaard (4): Il ne réussira décidément jamais à rééditer sous le maillot du Real Madrid les performances que l'on lui a connues à la Real Sociedad notamment. Cède sa place à Isco qui a apporté sa touche technique.

    K. Benzema (7): Un but refusé pour hors-jeu, un autre refusé alors qu'il avait dépassé la ligne, il n'a pas eu de chance ce soir mais a tout de même poussé Emerson au but contre son camp sur le second but du Real.

    L. Jovic (3.5): Encore une prestation sans relief de la part de l'éternel espoir qui n'arrive décidément pas à s'imposer sur le front de l'attaque madrilène. Remplacé par Mayoral.

  • Liga - 28ème j. | Les notes de Betis Séville - FC Barcelone (1-4)

    Homme du match: Messi (9): Comment peut-il y avoir autant d'intelligence dans une si petite puce ? Voilà maintenant 13 ans que nous suivons les aventures de la pulga, nous devrions être habitué-e-s de ses arabesques, mais non, toujours pas. Encore autant d'admiration et de surprise quand un coup franc à la 18ème téléporté dans lucarne nous fait bondir du canapé, quand une action tiki-takesque conclue à la 45ème nous fait réfléchir sur le concept de l'intelligence collective ou encore lorsque que caresser un ballon pour un triplé à la 85ème nous questionne si un jour ou non nous vivrons une idylle d'une telle intensité que celle de Messi et son sport.

     

    Les notes du Betis:

     

    Pau Lopez (4): Ni le premier ni le dernier à encaisser un hat-trick du petit argentin; au paradis de Messi, Pau Lopez vivait un cauchemar.

    Mandi (4): Trop souvent submergé par les bourrasques Suarez-Messi, Mandi a fini tête sous l'eau et ne l'a jamais ressortie.

    Bartra (3,5): "Chez le kiné" s'esclaffait Omar Da Fonseca voyant le défenseur dans une position contorsionnée sur le troisième but de Suarez. Trop bas, trop haut, mal placé, l'ancien barcelonais n'a jamais été en mesure de diriger sa défense et prendre l'ascendant sur un duo d'attaque qu'il connaît pourtant si bien.

    Sidnei (5,5): Le brésilien avait les épaules bien carrées en première période, déménageant à plusieurs reprises ceux qu'il croisait sur son chemin, hargneux. Mais à l'image de son équipe, une baisse de régime et une forme de résignation face à la puissance adverse.

    Joaquin (5): Positionné en tant que latéral droit, rare pour un joueur de son âge (37 ans), afin de remplacer Junior Firpo, le totem sévillan a fait du mieux qu'il a pu pour apporter danger dans les 25 derniers mètres. Quelques centres et quelques passes bien senties, toujours avec classe, mais bien trop peu pour considérer sa rencontre comme consistante. Remplacé par Emerson (67').

    Tello (6,5): Lui aussi affrontait son ancien club, quitté officiellement en 2017. Et ce fut le joueur le plus intéressant chez les Verderones, percutant, offensif, adroit, les incursions en première mi-temps viennent pour la plupart de son côté.

    Carvalho (5,5): Compact et solide dans l'entrejeu sévillan, intelligent dans les transitions et maillon essentiel du jeu léché sévillan ... cependant, briller face à un Barça de grand cru ce soir requièrent des qualités encore toutes autres. Tout de même honorable. Remplacé par Loren Moron (75'), buteur sept minutes plus tard d'un joli enroulé hors de portée de ter Stegen.

    Guardado (5,5): Deuxième joueur le plus capé de l'histoire de sa sélection mexicaine, Guardado a effectué un premier acte généreux avant lui aussi de déjouer en seconde.

    Lo Celso (4): Comme dans un repas chez sa belle-famille, l'ancien parisien s'est montré très timide. Positionné dans une sorte de poste hybride entre milieu offensif côté droit et attaquant, Lo Celso n'a jamais été percutant et mis en danger la solide charnière blaugrana ; deux petites frappes dans la niche de ter Stegen.  Remplacé par Lainez (68').

    Canales (6): Eternel grand talent, Canales a assisté à une surprise inespérée cette semaine: être appelé pour la toute première fois par la Roja à 28 ans ! Une nouvelle finalement pas si surprenante si l'on s'attarde à la saison qu'il réalise. Ce soir, c'était une autre tâche, et s'il concède malheureusement le coup-franc que Léo Messi déposera dans la lucarne, son orientation du jeu et ses prises d'initiatives furent un temps digne de son nouveau statut.

    Jesé (4): La semaine dernière, l'attaquant prêté pour la troisième fois par le Paris Saint-Germain scorait son tout premier but cette saison, offrant qui plus est la victoire arrachée sur la pelouse du Celta. Jouant en tant que pointe, loin d'être son poste préférentiel, Jesé a buté sur une marche trop haute pour lui; le Betis, s'il produit peut-être cette année l'un des plus beau football d'Europe, souffre d'un manque criant à ce poste de numéro 9, à quelle place serait t-il sinon ...

     

    Les notes du FC Barcelone:

     

    ter Stegen (6): Les mains peu mises à contribution, ter Stegen a deux pieds qui fonctionnent très bien. Pourtant un défaut chez de nombreux gardiens, les relances et le jeu au pied est chez lui d'une qualité exceptionnelle, nous en avons eu une ébauche ce soir au Villamarin. Dutch Quality.

    Sergi Roberto (5): Un cran en dessous de ses coéquipiers, Sergi a laissé quelques espaces trop larges pour un Cristian Tello très gourmand.

    Piqué (6,5): Intraitable à nouveau, le peu d'occasions subies par son équipe est en partie due à son pur catalan, fier et debout, jamais pris à revers.

    Lenglet (7): Le conservatisme de Didier Deschamps de ne pas sélectionner Lenglet (ou Laporte) au profit de Kurt Zouma a déchainé les passions des internautes. Arrivé cet été dans la discrétion au Barça, après avoir pris ses marques progressivement, l'ancien nancéen de 23 ans réalise une saison de haute voltige. Ce soir encore, sa maturité pour son jeune âge et sa faculté à se mettre au niveau de Piqué si ce n'est au-dessus crève les yeux. Umtiti récupèrera-t-il sa place ?

    Jordi Alba (6): Du remue-ménage sur son flanc gauche qui a contraint Joaquin a devoir jouer assez reculé, des incursions saillantes ont mis à mal la défense sévillane.

    Busquets (5,5): Quelques imprécisions en tout début de rencontre, puis le diesel mis en route, Busquets a réalisé une copie honorable, dans son intelligence si invisible.

    Arthur (6): Match satisfaisant de la trouvaille brésilienne du mercato estival. Très actif, son rôle dans l'entrejeu et son port de la balle ont été efficaces en attaque placé aussi bien qu'en contre-attaque. Remplacé à la 64' par Nelson Semedo.

    Vidal (7): Pas tout le temps titulaire cette saison, le pitbull ancien de la Juve et du Bayern a réalisé une grosse prestation dans cette sorte de 4-4-2 où il a parfaitement trouvé sa place et a distillé quelques caviars aux deux de devant, décorant le match d'une allure sud-américaine.

    Rakitic (6): Car tranquillité n'est pas forcément synonyme de dilettante, Rakitic dans sa sérénité habituelle fut une pièce essentielle de l'échiquier blaugrana, cherchant les positions entre les lignes, le finaliste de la dernière coupe du monde a assuré la transition entre le milieu et l'attaque à merveille. Remplacé par Alena (88').

    Messi (9): voir ci-dessus.

    Suarez (8): Et le second héro de la soirée se prénomme Luis Alberto Suarez Diaz ! Et pourtant il n'était parti pour: juste avant la mi-temps, l'offrande de Messi est vendangée. Mais compte tenu de la persévérance caractéristique de l'uruguayen, nous savions que cela réveillerait sa foudre; cinq minutes plus tard, une merveille de talonnade à l'aveugle est offert sur un plateau d'argent à la pulga: 0-2, le break est fait. Pas de but pour lui, et il croyait que cela ne viendrait pas, seconde occasion ratée à la 61'. Et puis, en ces périodes de compétitions de sport d'hiver, le grand slalom ! 1,2,3,4 .... on ne comptait plus les joueurs éliminés par Suarez plein axe avant de crucifier Pau Lopez. S'il y a de la magie dans tout ce que réussit Messi, il y a de beau le succès d'un Suarez à qui rien n'est donné.

  • Ligue Europa - 1/16 Retour | Les notes de Betis - Rennes (1-3)

    Homme du match : Hunou (8) : Hunou a une fois de plus montré de l'application et de l'envie, il est très bien placé sur son but et n'a plus qu'à la pousser au fond des filets, comme au match aller. Il sort pour Del Castillo à la 84ème.

    Betis (3-4-3) 

    Joel (3) : Comme à l'image du match aller, Joel n'a pas réalisé les parades décisives, il encaisse encore trop de buts par rapport aux tirs encaissés.

    Mandi (4,5) : A l'aise dans les duels aériens, et propre dans la relance, en étant le deuxième meilleur passeur du match, il n'a cependant pas su calmer les assauts Rennais.

    Bartra (4) : Blessé au match aller, le patron de la défense Sévillane n'a pas su montrer l'exemple a ses coéquipiers.

    Sidnei (4) : Il n'a pas su maitriser son placement au cours de ce match, ce qui est dommageable face à une équipe Rennaise à l'aise dans les attaques rapides.

    Joaquin (6) : Bon sur son côté droit, Joaquin a su exploiter son expérience, mais sans faire d'éclat décisif. Il est remplacé à la 89ème par Emerson.

    Canales (7) : Le milieu Sévillan a montré de l'application au milieu de terrain, en réussissant tous ses dribbles et en délivrant de bonnes passes, notamment celle pour Lo Celso qui amène l'unique but du Betis.

    William Carvalho (6,5) : Comme au match aller, le milieu de terrain du Betis Séville s'est montré très précieux dans l'entre-jeu, étant le meilleur passeur de son équipe.

    Guardado (3,5) : Guardado n'a pas su se mettre à la hauteur de l'évènement, il était dispersé et n'a pas optimiser le jeu de son équipe. Il sort à la 78ème remplacé par Lainez.

    Lo Celso (7,5) : Meilleur joueur de son équipe, l'ancien joueur du Paris Saint Germain a encore une fois remis à flot son équipe en inscrivant le seul but de son équipe à la 41ème minute qui relance complètement le match.

    Loren Moron (4) : Bon dans les duels aériens, l'attaquant Sévillan a cependant manqué de réussite.

    Jesé (5) : Auteur d'une frappe pied gauche en première mi-temps bien stoppée par Koubek, Jesé n'a pas réussi à emballer la rencontre. Il sort à la 69ème remplacé par Sergio Leon.

     

    Rennes (4-4-2)

    Koubek (7,5) : 6 arrêts au cours du match, Koubek s'est montré décisif et n'est pas étranger à la qualification du Stade Rennais.

    Traoré (6,5) : Match plein pour l'arrière droit Rennais. Malgré quelques erreurs technique, il a fait preuve de beaucoup d'engagement, offensivement comme défensivement.

    Da Silva (5,5) : Da Silva a réussi à canaliser les attaquants Sévillans sur les séquences au sol ainsi que dans les airs. Il a cependant fait quelques erreurs dans les transmissions et les relances.

    Mexer (6,5) : Engagé dans les duels, Mexer s'est montré à la hauteur de l'évènement, il n'a pas tremblé.

    Bensebaini (7) : Premier buteur du soir, Bensebaini ne s'est pas déconcentré par la suite, il aurait même pu inscrire un autre but sur une remise de la tête d'Hunou après un corner. Il sort à la 78 ème remplacé par Zeffane.

    Sarr (6,5) : Sarr a profité de sa vitesse pour dynamiter la défense du Betis sur les transitions rapides, il délivre de plus la passe décisive pour Adrien Hunou à la 30 ème minute.

    Grenier (6) : Grenier a su se créer des occasions et être décisif, en témoigne ce corner parfaitement réalisé pour Bensebaini en première mi-temps, qui amène le but.

    Bourigeaud (6) : Bourigeaud a fait preuve de beaucoup d'abnégation durant ce match, et il s'est montré à la hauteur de l'évènement techniquement, à l'image de son double sombrero en deuxième mi-temps. Il sort à la 75ème remplacé par Gélin.

    Niang (7) : Niang a beaucoup raté d'occasions tout au long du match mais est récompensé de ses efforts en inscrivant le but de la délivrance, une belle frappe croisée à la dernière minute du match.

    Ben Arfa (7) : Passeur décisif dans les dernières minutes, Ben Arfa s'est mit au service du collectif au cours de ce match, avec une forte précision dans les trente derniers mètres.

  • Ligue Europa - 1/16 Aller | Les notes de Rennes - Betis (3-3)

    Homme du match : D. Lainez (8,5) : Entré en jeu au cours de la première mi-temps, Diego Lainez a changé le cours du match, amenant de la percussion sur son aile et marquant le but de l'égalisation.

     

    Rennes (4-4-2)

    Koubek (5,5) : Le portier Rennais s'est montré décisif en première mi-temps mais a relâché  la pression en deuxième, il concède trois buts dans l'ensemble du match.

    Traoré (4,5) : Traoré a trop subit la pression des Sévillans sur son côté droit, il a malgré tout fait preuve d'abnégation.

    Da Silva (5) : Le patron de la défense Rennaise a tenté de montrer l'exemple, notamment dans les duels aériens, mais malheureusement il a été débordé face aux offensives adverses.

    Mexer (4,5) : Il est mal positionné sur le premier but du Betis, et a subit trop de pression sur son côté.

    Zeffane (4,5) : Zeffane a trop souffert face aux offensives, notamment à cause d'un marquage trop laxiste.

    Sarr (5,5) : Il se blesse sur la faute qui amène le penalty, transformé par le Stade Rennais. Hormis cela, il fait un bon match dans l'ensemble. Il est remplacé dès le début de la deuxième mi-temps par Bourigeaud.

    André (3) : Il prend un carton très tôt dans le match, à la 31ème minute, qui l'a freiné tout au long de la rencontre. Il n'a donc pas pu exercer un pressing haut.

    Grenier (4) : Légèrement blessé en première mi-temps, Grenier n'a pas su contrôler le milieu terrain, face à la forte possession ainsi que la forte pression adverse. Il sort à la 69ème minute, remplacé par Gelin.

    Niang (3) : Il perd le ballon sur le premier but de Betis, et n'a pas été suffisamment remuant au cours du match, avec beaucoup d'erreurs techniques.

    Hunou (7) : Buteur dès le début du match, Hunou a mouillé le maillot tout au long du match, ne cessant pas de presser l'adversaire, il sort à la 80ème minute, remplacé par Bensebaini.

    Ben Arfa (5) : Auteur d'un bon décalage sur le premier but, et buteur sur le penalty, Ben Arfa n'a pas réussi à changer la donne par la suite, touchant un nombre famélique de ballons.

     

    Betis Seville (3-4-2-1)

    Joel Robles (4) : Robles a concéder trop de buts par rapport au nombre extrêmement faible d'occasions Rennaises.

    Mandi (6) : Non fautif sur les buts du Stade Rennais, il n'a pas été mis en danger au cours de la seconde mi-temps, il réalise un match satisfaisant.

    Javi Garcia (3) : Auteur du but contre son camps de son équipe, il ne s'est pas imposé comme le patron de sa défense.

    Sidnei (6) : Serein dans ses interventions, sans concéder de fautes.

    Joaquin (7) : Précis dans les trente derniers mètres, Joaquin a réalisé une passe décisive sur le deuxième but de son équipe et s'est montré dangereux sur les attaques placées. Il sort à la 84ème minute remplacé par Barragàn.

    William Carvalho (7,5) : Meneur de jeu de son équipe, il a su créer des espaces et densifier le milieu de terrain.

    Guardado (4) : Le joueur le moins en vue du côté du Betis Seville, de plus, il fait la faute sur Sarr qui amène le penalty.

    Firpo (Non noté) : Sorti sur blessure à la 27ème, et remplacé par Lainez, il prend un carton jaune en début de match.

    Canales (7) : Beaucoup d'activité sur son côté et de centres tentés.

    Loren Moron (6) : Passeur décisif pour le but de Lo Celso, il sort à la 72ème, remplacé par Jesé.

    Lo celso (7,5) : Buteur pour la réduction du score, Lo Celso a amené beaucoup de verticalité,  il s'est montré décisif dans le jeu de son équipe.