Ligue des Champions – 1/4 finale aller | Les notes de Liverpool – Manchester City (3-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Alexander-Arnold (7,5): Quelle prestation du jeune latéral anglais, le joueur le plus inexpérimenté sur la pelouse (19 ans) ! Il a parfaitement résisté à Sané tout au long de la rencontre et est à gratifier de plusieurs sauvetages non-négligeables pour les reds. Ceux qui ne le connaissaient pas encore sont prévenus !

Liverpool (4-3-3)

Karius (5,5): C’est une surprise, le portier allemand est assez loin d’avoir connu le match le plus difficile de sa carrière, tant les occasions franches sont restées une denrée rare côté citizens (aucun tir cadré).

Alexander-Arnold (7,5): Voir ci-dessus.

Lovren (6,5): Souvent décrié pour des erreurs grossières, le croate a fait preuve d’une solidité remarquable et d’une justesse précieuse dans ses interventions.

Van Dijk (6): Comme toujours, le néerlandais a été une véritable muraille dans le jeu aérien. De plus, ses interventions balle au pied ne peuvent être éclipsées. Deux relances dangereuses en ce qui concerne l’aspect négatif de son jeu sur ce mach.

Robertson (7): À l’échelle de la premier League, il est déjà la révélation à son poste de latéral gauche. Grâce à ce match, c’est toute l’Europe qui a pu le découvrir. D’une constance rare, l’écossais a encore fait preuve d’un sérieux implacable et d’une endurance inépuisable. Ses montées ravageuses font rugir Anfield et sa qualité de centre sème le danger dans les défenses adverses.

Henderson (6,5): Superbe attitude du capitaine des reds qui a mis à mal le milieu des skyblues. Sa couverture du terrain fut impressionnante, les recadrages à l’encontre de ses coéquipiers aussi. Seul le carton jaune dont il a écopé vient ternir sa prestation puisqu’il sera suspendu pour le match retour.

Oxlade-Chamberlain (7): Étant donné ses prestations au milieu de terrain, Arsène Wenger peut avoir des regrets. Sa qualité de projection fut une nouvelle fois indéniable et comme en janvier face à la même équipe, il est parvenu à inscrire un but de toute beauté sur un coup de canon en dehors de la surface (21′). Il a peu disparu des radars après la sortie de Salah et son replacement sur l’aile droite. Il a cédé sa place à Moreno (85′) dont la mission était de sécuriser le score.

Milner (6,5): C’est encore un Milner très travailleur que l’on a pu voir évoluer lors de cette rencontre. Un véritable homme de devoir qui n’a jamais rechigné à la tâche.

Salah (7,5): L’égyptien a encore une fois montré la voie à son équipe. Très vite buteur de près (12′), il a offert un centre délicieux à Mané une vingtaine de minutes plus tard. Il a affolé la défense de City sur la plupart de ses prises de balle. Il a malheureusement dû céder sa place à Wijnaldum (52′) suite à une blessure aux adducteurs. Sa sortie a changé la physionomie de la rencontre et les reds se sont contentés de gérer la fin de celle-ci.

Mané (7): Une belle activité de la part du sénégalais, auteur de son septième but dans la compétition sur un coup de tête rageur. Il s’est montré un peu plus émoussé en fin de rencontre.

Firmino (6,5): Le brésilien a touché moins de ballons qu’à l’accoutumée, assez cependant pour délivrer une passe décisive à Salah après avoir lui-même butté sur Ederson. Solanke l’a remplacé (71′) et est passé tout proche de l’assist sur un ballon glissé à Mané.

Manchester City (4-3-3)

Ederson (3,5): Un jeu au pied moyen et surtout 3 buts encaissés. Difficile de lui trouver des responsabilités directes, mais pas d’exploit à mettre à son actif pour autant.

Walker (4): Bien que réputé comme l’un des meilleurs à son poste, l’anglais est apparu méconnaissable. Son habituel apport offensif est resté en sommeil. À sa décharge, le jeu de son équipe a beaucoup penché sur le côté gauche et il est parvenu à quelques reprises à dissuader Mané de prendre son couloir.

Otamendi (3): Que de difficultés entrevues par l’argentin… Le manque de pressing de ses milieux de terrain l’a souvent placé dos au mur et ce, sur les trois buts.

Kompany (3): Match difficile pour le capitaine des citizens. Sur le premier but, il a tenté un sauvetage désespéré sur sa ligne, sur le second, il est coupable de ne pas assez presser, et enfin sur le troisième, il commet d’abord une main non signalé avant d’être complètement éliminé par le centre de Salah.

Laporte (4): Le français a occupé un poste qu’il connaît moins et sans forcément être flagrant, cela s’est vu. Dans ce contexte, il est assez naturel de l’avoir vu quelque peu souffrir face à Salah.

Fernandinho (4): À l’image de la dernière opposition entre les deux équipes, le brésilien a coulé dans la bataille du milieu de terrain. Il faut dire que City n’est pas parvenu à poser sa maîtrise technique escomptée, surtout en première période.

De Bruyne (4,5): Il est rare cette saison de voir le belge manquer autant d’impact sur une rencontre. Pas de frappe, peu de passes lumineuses dont il a le secret. Il n’est pas parvenu à faire sauter les lignes des reds. Tout simplement un match sans pour lui.

David Silva (4): Tout comme son coéquipier belge, l’espagnol a failli dans sa tâche qui consiste à créer des espaces pour ses coéquipiers. Il a lui aussi déjoué.

Gündogan (3,5): Préféré à Sterling, l’ancien du Borussia était la surprise réservée par Guardiola. Son positionnement (majoritairement sur l’aile droite) est resté une énigme et à aucun moment il n’est parvenu à réellement exister. C’est fort logiquement qu’il a cédé sa place à Sterling (57′) qui, comme lors du dernier match de championnat, a subi une bronca.

Sané (5,5): Constat mitigé pour le feu follet allemand. Son activité est louable, mais il aurait dû se montrer plus décisif, en particulier à la 14′ où il manque le cadre.

Gabriel Jesus (2,5): Le jeune prodige brésilien a connu un long calvaire. Il est apparu absent tout au long de la rencontre, sans jamais parvenir à se signaler.

 

Bastien Bruyland

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.