35ème j. | Les notes Naples – Cagliari (3-1)

NAPCAG
Précédent 1 2 3 4 Suivant
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

SSC Naples

Reina (5) : Le portier azzurro, peu sollicité, a vécu une fin d’après-midi assez tranquille sous le soleil du San Paolo. Vigilant sur les frappes lointaines.

Ghoulam (7) : Très en vue sur son aile gauche, l’international algérien a multiplié les efforts et les courses. Passeur décisif sur les deux buts de Mertens (2′, 49′), il signe une prestation très aboutie. Gros match.

Chiriches (6) : Titulaire en l’absence de Koulibaly, le défenseur roumain a parfaitement rempli sa mission. Peu de fioritures dans la relance, sérieux face à Sau, il a rendu une copie propre.

Albiol (6.5) : Sobre et appliqué, le patron de la défense napolitaine n’a pas tremblé face aux faibles inspirations des attaquants sardes. Autoritaire dans ses interventions, il a su rester simple dans ses relances. Son superbe coup de tête trouve la transversale (64′). Bon match.

Hysaj (6.5) : Solide dans son duel avec Murru et irréprochable dans son travail défensif, le latéral albanais s’est illustré par quelques débordements et combinaisons avec Callejon qui ont perforé le rideau défensif sarde.

Jorginho (8) : A la manoeuvre dan son rôle de regista, l’italo-brésilien, plaque tournante essentielle à l’équilibre de l’équipe du Napoli, a réalisé un match plein. Simplicité dans ses transmissions de balle, vision du jeu, ouvertures millimétrées, il est à l’origine de la démonstration collective des partenopei.

Zielinski (6) : Peu avare d’efforts dans l’entrejeu, le jeune international polonais a pris quelques initiatives offensives mais a manqué de précisions dans ses frappes. Il a multiplié les appels entre les lignes et offert de la verticalité au jeu des azzurri.

Hamsik (7) : Métronome de cette équipe du Napoli, le capitaine slovaque a régalé le public du San Paolo par ses passes en profondeur dans le timing pour alerter ses attaquants. Altruiste, omniprésent dans le jeu, il a fluidifié le jeu des siens. Ovationné par le San Paolo. Remplacé par Rog (68′).

Insigne (7) : Le petit international transalpin finit la saison en boulet de canon. Souvent pris au piège du hors-jeu, ses accélérations ont fait beaucoup de mal à la défense adverse. Vivacité, percussion, dribbles, il a juste manqué d’un peu de lucidité au moment de concrétiser en première période, mais trouve le chemin des filets (67′) pour clôre la marque. Une juste récompense pour sa belle prestation. Remplacé par Giaccherini (79′).

Callejon (5.5) : Ses appels et ses courses donnent de la profondeur au jeu des partenopei. Moins en vue que ses compères du trident offensif, l’attaquant andalou a fourni un gros travail dans ses replis défensifs. Précieux.

Mertens (8)Voir ci-dessus.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.