Ligue 1 – 34ème j. | Les notes de Amiens – Strasbourg (3-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Kakuta (7) : Le meneur de jeu amiénois a non seulement régalé le stade de part ses gestes techniques mais il s’est surtout montré décisif en étant l’homme fort de la victoire de son équipe. Inspiré sur le plan offensif, il a donné de bons ballons à ses partenaires et est récompensé de son bon match en inscrivant le troisième but dans le temps additionnel sur un centre de Cornette (92′).

Amiens

Gurtner (5) : Jamais inquiété hormis sur une frappe peu dangereuse de Corgnet de l’extérieur de la surface. Il ne peut pas grand chose sur le but de Saadi (94′).

Cissokho (5) : Il n’a pas été pris à défaut défensivement, mais a déçu dans ses actions offensives, par son manque de précision dans les centres et les transmissions.

Adenon (5) : Face à des attaquants strasbourgeois bien apathiques, il n’a pas été mis en difficulté et s’est contenté de jouer sobrement dans les relances.

Gouano (6) : Le capitaine amiénois a pris le dessus physiquement sur ses adversaires directs et n’a jamais été pris dans le dos. Solide et rassurant pour ses partenaires de la défense.

Dibassy (6) : Il s’est beaucoup donné sur le côté gauche, donnant avec Gonçalves des duels acharnés. Il ne s’est pas laissé faire et est parvenu à prendre petit à petit le dessus sur le strasbourgeois. Remplacé par Cornette (60′).

Monconduit (6) : En plus d’avoir ouvert le score en suivant bien un renvoi de la défense adverse, il s’est imposé physiquement au milieu de terrain et a gagné la majorité de ses duels. Son jeu vers l’avant a apporté à son équipe.

Zungu (7) : Très juste dans les passes, il a parfaitement orienté le jeu amiénois et n’a perdu que peu de ballons dans l’entrejeu. Constant durant toute la rencontre, il a eu une réelle influence dans le résultat de ce soir.

Gakpé (4) : Peu mobile sur le côté droit de l’attaque amiénoise, il n’a pas assez tenté balle aux pieds pour apporter le danger sur la défense strasbourgeoise. Blessé après un choc avec Oukidja, il cède sa place à Manzala (6) (45′), qui fut plus actif dans le couloir et a tué tout suspens en marquant le deuxième but amiénois en fin de match (80′).

Kakuta (7) : Voir ci-dessus. 

Avelar (5) : De l’envie et de la volonté mais trop d’imprécisions techniques de sa part, il n’a pas vraiment pesé offensivement mais a su faire souffrir Foulquier par ses courses et ses appels.

Konaté (6) : Il est parvenu à toucher de nombreux ballons malgré son positionnement en pointe de l’attaque. Il a beaucoup bougé, ce qui a embêté la charnière centrale strasbourgeoise, et a su conserver le cuir grâce à sa bonne qualité technique. Remplacé par Traoré (72′).

Strasbourg

Oukidja (4) : Impuissant sur les trois buts amiénois, il n’a pas été exemplaire dans ses sorties aériennes et son jeu au pied. Un seul arrêt, sur une frappe puissante de Manzala (78′).

Foulquier (3) : Il a fait quelques montées intéressantes, mais ses errements défensifs et son accumulation de pertes de balles prennent largement le dessus dans la balance. Il a sa part de responsabilité dans la défaite strasbourgeoise.

Koné (4) : Le capitaine strasbourgeois a parfois eu des sautes de concentrations dangereuses. Pas très clair dans son placement, il a également pris des risques dans les relances et est fautif sur le but de Manzala (80′).

Seka (4) : Replacé dans l’axe en l’absence de Martinez, il n’a pas vraiment convaincu malgré son impact dans les duels. Il a souvent été pris dans son dos et fut en retard dans certaines de ses interventions.

Ndour (5) : Il n’a jamais été éliminé dans les un contre un, et a participé au jeu de son équipe. Ses montées ont fait du bien à l’attaque strasbourgeoise, mais il a manqué de constance dans le match et ne fut pas irréprochable dans son placement.

Martin (5) : L’ancien montpelliérain a réalisé une bonne première période durant laquelle il a dirigé le le jeu de son équipe en se montrant disponible pour ses partenaires. Il a disparu de la circulation après la pause et n’a plus pesé sur le match. Remplacé par Grimm (81′).

Aholou (3) : Habituellement si serein devant la défense, il a déçu dans l’utilisation du ballon en manquant plusieurs passes ou en par des pertes de balles dangereuses. Il aurait également du se faire exclure après un tacle non maîtrisé qui aurait du lui valoir un second jaune.

Gonçalves (4) : Positionné sur le côté droit, il donné de nombreux centres pour ses partenaires mais a parfois manqué de précision. Il a trop souvent joué arrêté et n’a jamais surpris son adversaire direct. Remplacé par Blayac (55′), qui touche la barre de la tête (85′).

Corgnet (4) : Le meneur de jeu strasbourgeois peine à retrouver le niveau qui était le sien avant sa blessure. Beaucoup de pertes de balles mais aussi des mauvais choix dans le dernier geste. Il n’a pas non plus su se défaire du marquage serré des Amiénois.

Liénard (5) : Généreux dans les efforts, il fut le Strasbourgeois le plus en vue au milieu de terrain. Ses coups de pieds arrêtés furent une fois de plus bien tirés et représentaient la seule arme offensive de son équipe. Quelques imprécisions dans les passes malgré tout.

Bahoken (3) : Pas tranchant dans les appels, hésitant avec le ballon et individualiste sur au moins deux situations intéressantes pour le Racing, l’attaquant strasbourgeois aura décidément tout manqué ce soir. Remplacé par Saadi (77′), buteur anecdotique dans le temps additionnel sur un service de Blayac (94′).

 

Lucas Schlecht

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.