Mondial | Les notes de Suisse-France (2-5)

2 3048766 e1403367665999
Précédent 1 2 3 Suivant
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Suisse

- Benaglio (4) : malheureux sur le premier but où il lui manque quelques millimètres pour sortir la tête de Giroud, il n’est pas exempt de tout reproche sur le 2-0, laissant un trou béant à son premier poteau. La suite ne fut qu’un long calvaire pour lui, totalement dépassé par l’état de grâce des attaquants tricolores. Sur quelques interventions décisives, il aura permis aux siens d’éviter une humiliation encore plus totale.

- Lichtsteiner (2) : bousculé défensivement par un Benzema très en jambes, le latéral de la Juve a vécu une sale fin d’après-midi. Si les deuxième et troisième buts français viennent de son côté, c’est tout sauf un hasard. Difficile de reconnaître le défenseur auteur d’une saison pleine en Serie A, d’autant plus que son apport offensif fut proche du néant.

- Djourou (2) : s’il a vite perdu son compère de charnière centrale, Djourou ne s’est pas démobilisé en sauvant son équipe sur une première incursion chaude française dans la surface. La suite fut moins glorieuse : il concèdera un pénalty évitable, finalement manqué par Benzema, avant de boire la tasse sur chaque offensive française. Un véritable cauchemar.

- Von Bergen (non noté) : touché à l’œil sur un choc avec Giroud, le défenseur central n’aura passé que quelques minutes sur le pré. Remplacé par Senderos (2), qui n’a pas eu le temps d’entrer dans son match que son équipe était déjà menée 3-0. Il finira d’enterrer les siens avec une intervention totalement ratée, amenant le quatrième but français. Fatal.

- Rodriguez (3) : le latéral de Wolfsburg a été moins inquiété que son compère Lichtsteiner, mais il faut dire que les attaques françaises ont sérieusement penché du côté opposé. En revanche, il est porté disparu sur le cinquième but signé Sissoko. Incapable d’apporter le moindre soutien sur le plan offensif.

- Inler (5) : le capitaine suisse a réussi à sauver la face dans l’entrejeu. D’ailleurs, il a probablement été le meilleur Helvète sur la pelouse. Bagarreur, déterminé à porter le jeu vers l’avant en première période, il a finalement été contraint de baisser les bras devant l’hégémonie française, s’offrant tout de même une merveille de passe décisive pour Xhaka en fin de rencontre.

- Behrami (3) : le milieu napolitain a vécu un début de match cauchemardesque. Quelques secondes après l’ouverture du score française, il manquait totalement sa passe en retrait, entraînant directement le break des Bleus. Une erreur dont il ne se relèvera pas. Remplacé à la pause par Dzemaili (5), qui s’est montré discret jusqu’à son coup franc vainqueur pour le 5-1. C’est déjà ça.

- Shaqiri (3,5) : la Suisse attendait monts et merveilles de l’ailier du Bayern Munich. Après une performance en demi-teinte face à l’Équateur, il a de nouveau éprouvé les pires difficultés à faire la différence. Il s’est tout de même signalé en manquant le cadre d’un rien (28e) sur l’une des seules occasions helvètes du premier acte.

- Xhaka (4) : il a bien cru relancer son équipe à la demi-heure de jeu, mais son but a été refusé logiquement pour hors-jeu. Bien trop absent des débats dans l’entrejeu, comme lors des précédentes sorties de la Nati, il a surtout prouvé que ce poste de numéro 10 n’est pas le sien et ne le sera sûrement jamais, même si son très joli but inscrit en fin de match donne une autre saveur à sa copie.

- Mehmedi (4) : décisif dès son entrée en jeu face à l’Équateur, l’attaquant de Fribourg a eu plus de mal à exister ce vendredi. La faute à un Mathieu Debuchy très appliqué dans son couloir droit, et un Moussa Sissoko sérieux dans son repli défensif. Il aura une belle balle de but en deuxième période, manquée après un mauvais contrôle. Trop juste.

- Seferovic (3) : buteur providentiel face à l’Équateur, l’attaquant de la Real Sociedad a gagné ses galons de titulaire pour ce choc. Mais si sa performance était attendue, elle ne restera pas dans les annales. Trop esseulé en pointe, il n’a jamais réussi à se montrer dangereux face à l’arrière-garde solide des Bleus. Remplacé par Drmic (69e), très discret.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.