Premier League – 1ère j.| Les notes de Brighton – Manchester City (0-2)

Homme du match : De Bruyne (7) : Que ce soit au pressing, à la création ou aux abords de la surface, il a su se rendre indispensable sur cette rencontre. C’est lui qui a le plus tenté sur des passes dans le dos de la défense adverse ou sur des tentatives plus ou moins vaines. Son pressing incessant lui permet de récupérer le ballon sur la contre-attaque qui mène à l’ouverture du score.

Brighton 

Ryan (6) : Vigilant sur ses rares sorties, il a retardé l’échéance en première période sur un bel arrêt réflexe après une jolie tête de Jésus. Il ne peut pas grand chose sur les deux réalisations des Citizens.

Saltor (6) : Limité physiquement en raison de son âge, il a fait jouer son expérience pour contenir Danilo, puis Sané avec une certaine facilité. Contrairement à ses partenaires, il a cherché à soigner sa relance.

Duffy (4) : Bien présent pour couper les centres et les passes hasardeuses de ses vis-à-vis, il n’a pas toujours affiché une grande sérénité sur les quelques situations chaudes. En témoigne son but contre-son-camp concédé sous la pression de Jésus.

Dunk (4) : Plus rapidement chahuté que son compère en défense centrale du fait des coups de boutoir et des inspirations de joueurs comme Jésus ou encore Walker, il a été tout aussi fébrile dans sa surface sur les rares occasions franches des mancuniens.

Suttner (4) : De même que Saltor sur son côté droit, il a résisté avec un peu moins d’aisance aux rares accélérations et autres combinaisons de Walker et De Bruyne. C’est d’ailleurs de son côté qu’est venu la plupart du temps le danger comme sur cette percée de Agüero, ou ce centre victorieux de Fernandinho en fin de rencontre.

Stephens (3) : Titularisé au milieu d’un bloc relativement bien en place, il pourra avoir des regrets non pas sur son placement mais sur ses relances souvent mal maîtrisées et précipitées. Il manque de vigilance en étant à l’origine de la perte de balle sur le premier but des Skyblues.

Propper (4) : Recrue la plus chère de l’histoire du jeune promu, le milieu international néerlandais s’est montré très fébrile lors de son entame de rencontre avec des transmissions pas assurées et des ballons balancés. Il a compensé ses lacunes du jour par une bonne couverture de terrain et une bonne lecture du jeu sur les phases défensives.

March (5) : A vrai dire, on ne l’a jamais vraiment vu dans son rôle ordinaire de milieu droit. Il est venu soutenir Saltor et venu fermer les espaces dans son couloir. Il cède sa place à la star locale Knockaert (77′).

Brown (/) : Le jeune espoir de Chelsea sort rapidement au profit de Murphy (24′ – 5). Ce dernier a tenté vainement de profiter des rares espaces qui se sont offerts à lui.

Gross (3) : Très peu en vue au vu de la tactique de jeu mise en place par son coach, il a passé une grande partie de son temps au sol après des duels perdus face à Otamendi. Une rentrée compliquée pour un baptême du feu en Premier League.

Hemed (4) : Plus intéressant dans les duels, il ne s’est pas procuré plus d’occasions pour autant, la faute à son isolement sur le front de l’attaque. Il sort au profit de Murray (60′).

Manchester City 

Ederson (5) : S’il n’a eu quasiment aucune intervention à faire aujourd’hui, il ne s’est pas encore montré tout à fait rassurant sur ses quelques sorties aériennes et sur certaines longues relances.

Kompany (6) : Impeccable sur les rares moments chauds qu’il a eu à gérer, il a rappelé à quel point sa présence était un facteur déterminant sur la performance de son équipe. Une prestation encourageante pour le capitaine belge.

Stones (5) : Pas grand chose à signaler pour le défenseur britannique qui n’a pas eu de grosse alerte aujourd’hui au centre d’une défense à trois. Il faudra attendre une opposition un peu plus élevée pour pouvoir l’évaluer dans ce système de jeu.

Otamendi (5) : Il s’est encore reposé sur ses qualités principales que sont son physique et sa facilité dans les duels aériens. Il a en revanche parfois pêché dans la relance qui reste à améliorer.

Walker (6) : Malgré ses qualités évidentes sur ses rares débordements, il a quelque peu jouer sur le frein à main en combinant peu avec ses partenaires. Ses replis défensifs rapides ont toutefois été essentiels pour remettre vite le pied sur le ballon.

Danilo (5) : Il a cherché à minimiser ses prises de risques face à la défense de fer mise en place par le promu. Mis à part quelques centres, le latéral brésilien a manqué de percussion. Il est secondé par Sané (68′).

Fernandinho (6) : Certainement pas l’élément le plus visible du onze mancunien, il a néanmoins été précieux pour colmater les quelques brèches créées par le jeu à risque des Skyblues.

De Bruyne (7) : Voir ci-dessus.

Silva (6) : Peut-être plus discret que De Bruyne dans le jeu, il n’en a pas été moins précis dans le jeu. Bien présent aussi à la récupération après chaque perte de balle, il a su effectuer les passes clés au moment opportun, à l’instar de celle pour l’ouverture du score de Agüero.

Agüero (6) : Perfectible dans le jeu où il a été coupable de quelques imprécisions et peu trouvé au sein d’une défense regroupée, il a aussi gâché une belle occasion après l’heure de jeu avant de finalement régler la mire sur sa deuxième opportunité. Il est remplacé par Bernardo Silva (83′).

Jésus (6) : Omniprésent sur toutes les offensives de renom des Citizens, il s’est notamment logiquement vu refuser un but inscrit involontairement de la main et a buté sur Ryan sur une tête à bout portant. Un peu moins visible en seconde période, il est suppléé par Sterling (78′).