Demi-finale | Les notes de Pays-Bas – Angleterre (3-0)

Joueuse du match : Van De Donk (6,5) : Alignée dans le cœur du jeu, elle a plus occupé un rôle de relayeuse plutôt que de meneuse de jeu, mais elle parvient à faire garder un bloc assez haut sur le terrain et s’adapter face au manque de solutions sur les côtés. Elle profite d’une erreur de la défense anglaise pour devancer Chamberlain et doubler la mise (61′). Remplacée par Roord (90’+1)

Pays-Bas

Van Veenendaal (6) : Des arrêts très importants, surtout face à Taylor en seconde période. Bien suppléée par sa capitaine à deux reprises, mais une prestation d’ensemble assez propre.

Van Lunteren (6) : Quelques complications pour se projeter offensivement, mais un couloir droit globalement bien tenu défensivement.

Dekker (5,5) : La joueuse de Montpellier a très bien tenu son axe, malgré un relâchement relatif en seconde période, notamment face à Taylor en fin de partie.

Van Der Gragt (6,5) : Un match quasi parfait en défense centrale, elle n’a commis quasiment aucune erreur devant les joueuses offensives anglaises. Remplacée par Zeeman (70′)

Van Es (6) : La latérale gauche a eu affaire à de plus ou moins coriaces Bronze et Nobbs mais a fini par s’imposer à l’usure dans son couloir gauche.

Groenen (6) : En l’absence de solution avec Van De Sanden, c’est elle qui assure les montées sur le côté droit. C’est sur l’une d’entre elles qu’elle offre ce centre décisif pour Miedema.

Van De Donk (6,5) : Voir ci-dessus

Spitse (6) : La capitaine des Oranje a dû sauver sur sa ligne face à Bronze (26′) et Duggan (88′) pour suppléer son gardien. Si elle a pu gérer les affaires courantes au milieu de terrain, les coups de pied arrêtés mériteraient d’être revus.

Van De Sanden (5) : Elle a eu un peu de mal sur son aile droite face à la couverture de Stokes malgré quelques éclairs. Remplacée par Jensen (89′)

Martens (5,5) : Un match plus compliqué qu’à l’accoutumée, la faute au très bon verrouillage de Bronze, mais même réduite à un rôle de relayeuse, elle parvient à trouver un changement de jeu intelligent à l’origine du premier but. Elle trouve ensuite le moyen de provoquer le but contre son camp de Bright (90’+3)

Miedema (6) : Après son but de la tête (22′), elle continue son travail de sape de la défense anglaise, ce qui l’amènera ensuite à décaler Martens pour provoquer le troisième but.

Angleterre

Chamberlain (5) : L’habituelle remplaçante de Bardsley ne peut pas grand-chose sur les buts qu’elle encaisse, abandonnée par sa défense.

Bronze (5,5) : Elle a montré une très bonne couverture défensive face à Martens, l’empêchant totalement d’exprimer son jeu pour la réduire à un rôle de relayeuse, même si elle n’a pu l’empêcher totalement d’amener des situations décisives, en s’épuisant peu à peu.

Houghton (5) : Si la capitaine anglaise est battue au duel par Miedema sur le premier but, elle voit son coup de tête sauvé sur la ligne (27′) suite à un corner. Un manque flagrant de précision sur coups de pied arrêtés.

Bright (4) : Elle est malheureuse en fin de partie en détournant dans son propre but un ballon de Martens, une action symbole de la soirée anglaise.

Stokes (4,5) : Même si c’est de son côté qu’est venu le premier but hollandais, sa prestation d’ensemble n’était pas si mauvaise que ce qu’a suggéré le déroulé du match, même si cadenasser totalement Van De Sanden aurait été bienvenu.

Moore (5) : Elle s’est battu avec ses moyens pour résister au milieu de terrain hollandais, qui a tout de même su s’adapter à cette configuration de match. Remplacée par Carney (76′)

Williams (4) : Sa remise mal assurée de la tête profite à Van De Donk pour le second but ; drôle d’erreur pour la joueuse anglaise avec le plus de sélections. Remplacée par Duggan (66′)

Nobbs (5) : Elle s’est montrée très précieuse sur phases arrêtées comme contre la France, même si la réussite ne lui a pas toujours souri. Son impact a été plus limité dans le jeu, du fait d’un bloc défensif hollandais bien en place.

Kirby (5,5) : L’attaquante a bien travaillé en soutien de Taylor pour amener des situations intéressantes, mais son travail n’est pas toujours suivi d’effets, la faute à une défense néerlandaise bien organisée.

White (4,5) : Elle n’a pu apporter le soutien escompté à Kirby et Taylor en particulier, même si elle a globalement essayé de faire avec ses moyens face à une Van Lunteren bien en place défensivement.

Taylor (5) : L’avant-centre arrive parfois à trouver des positions avantageuses, sans réellement en tirer parti. Elle a bien des occasions en fin de match, mais la lucidité a sans doute fait défaut à ce moment-là.