38ème j. | Les notes de OM-Bastia (1-0)

Homme du match : Gomis (7) : Match assez classique pour Gomis. Transparent pendant toute une partie de la rencontre, bien maîtrisé par la charnière centrale adverse, il montera en puissance progressivement un peu avant l’heure de jeu. C’est d’ailleurs lui qui enregistrera la première frappe cadrée du match à la 55ème sur une belle passe en retrait de Sanson mais Leca veillait sur sa ligne. Plus disponible, il profitera de la seule errance de la défense bastiaise à la 74ème sur un centre de Lopez pour piquer sa tête et prendre Leca à contre pieds. Le but de la victoire, le but de l’Europe pour Marseille. Celui de la relégation pour les bastiais…

MARSEILLE

Pelé (4.5) : Peu de choses à faire dans ce match où il a été très peu inquiété. Pourtant, il s’est fait peur à la 58ème sur une passe mal assurée dans l’axe que Saint-Maximin ne parviendra pas à exploiter en ratant sa frappe croisée.

Sakaï (5) : Match moyen du latéral droit japonais qui, peu sollicité sur le plan défensif, aurait du apporter plus dans l’animation offensive de son équipe.

Fanni (5.5) : Match plutôt tranquille pour le défenseur central phocéen qui a globalement bien contenu un Crivelli trop seul hormis peut-être dans le domaine aérien.

Rolando (5.5) : Lui aussi n’a pas éprouvé de grandes difficultés ce soir en atteste son positionnement relativement haut sur le terrain.

Evra (5.5) : Match satisfaisant de l’international français qui s’est montré solide sur le plan défensif. En revanche, tout comme Sakaï, il a été beaucoup moins visible sur le plan de l’animation offensive la faute à une organisation défensive bastiaise bien en place.

Vainqueur (6.5) : Match plein de la part du milieu belge qui a récupéré un grand nombre de ballons dans l’axe et qui n’a pas permis, presque à lui seul, à l’équipe adverse de ressortir de son camp dans de bonnes conditions surtout lors du second acte.

Lopez (7) : Décisif ! C’est de lui que viendra la lumière côté marseillais. Pourtant, il a longtemps buté sur la défense adverse. Ces centres ont souvent été coupés par la charnière centrale corse. Sauf une fois à la 74ème et Gomis, jusque là invisible, a pu transformer l’offrande d’une tête piquée qui prendra Leca à contre pieds. Il aura donc fait preuve d’abnégation dans un match étouffant. Il sera remplacé sous les applaudissements à la 84ème par Anguissa qui se cantonnera à bien défendre pour empêcher l’égalisation adverse.

Sanson (6) : Intéressant, il s’est beaucoup démené sur le front de l’attaque marseillaise. Il a touché beaucoup de ballons et a tenté beaucoup de centres. Mais la défense adverse s’est montrée vigilante. A noter qu’il a failli ouvrir le score dès la 16ème mais sa reprise acrobatique juste devant les cages adverses sur un centre fort de Lopez a légèrement fui le cadre. Aussi, à la 55ème, sa passe en retrait après un joli numéro côté droit a trouvé Gomis dont la frappe à bout portant a été détournée par Leca sur sa ligne. Il sera remplacé à la 87ème par Doria qui n’a pas eu le temps de se mettre en évidence.

Thauvin (6) : Virevoltant, il est probablement celui qui a le plus tenté de faire la différence sur le front de l’attaque phocéenne. Il s’est distingué à plusieurs reprises mais le cadre s’est toujours dérobé de justesse (22ème, 26ème, 51ème) jusqu’à la 66ème où il se heurtera à un bon Leca.

Cabella (4.5) : Match difficile pour le natif d’Ajaccio qui, s’il n’a pas ménagé ses efforts, n’a pas su déstabiliser la défense adverse. Il sera remplacé à la 67ème par Njie qui n’a pas eu l’occasion de réellement se distinguer.

Gomis :Voir ci-dessus.

BASTIA

Leca (6) : Bon match du portier corse qui, une fois n’est pas coutume, a tout tenté mais il cédera à la 74ème face à Gomis qui, d’une tête piquée, le prendra à contre pieds. Il aura pourtant retardé l’échéance en intervenant brillamment face à ce même Gomis sur sa ligne à la 55ème ou encore face à Thauvin à la 66ème et 68ème. En vain…

Keita (6) : Match sérieux de la part du jeune latéral bastiais qui a bien bloqué son couloir droit notamment face à Cabella et Evra. Sur le plan offensif, il n’a pas hésité à se porter vers l’avant sans pour autant se montrer décisif.

Saint-Ruf (6) : Prestation sérieuse de la part du jeune défenseur central qui a multiplié les interventions de qualité notamment dans le domaine aérien. Sur le but adverse à la 74ème, il ne peut pas grand chose.

Djiku (5) : Lui aussi a réalisé une prestation solide et a laissé peu d’espace à ses adversaires. Toutefois, sur le but marseillais, il a semblé juste dans son marquage sur Gomis.

El Kaoutari (6) : A l’image de la charnière centrale bastiaise, il s’est montré costaud presque tout au long du match et a longtemps écœuré les attaquants adverses. Sur le but adverse, il n’a pas été loin de récupérer le ballon piqué par Gomis. Trop court…

Bengtsson (5) : Match correct pour le latéral gauche bastiais qui n’a pas cédé face à Thauvin et Sakaï. Sur le plan offensif, ses montées ont été trop timides. Il sera remplacé à la 82ème par Diallo qui n’aura pas eu le temps de se mettre en valeur.

Cahuzac (6) :  Comme toujours, il n’a pas ménagé ses efforts et n’a cessé de harceler le milieu adverse l’empêchant de construire sereinement. Omniprésent mais hélas pour l’âme de cette équipe bastiaise, cela n’aura pas suffit.

Coulibaly (4) : Match moyen de l’international malien qui n’a pas su convertir sa belle débauche d’énergie en actions dangereuses. Certains choix n’ont pas été les bons. A noter tout de même qu’il a parfaitement contribuer à la solidité de l’organisation défensive de son équipe.

Saint-Maximin (3) : Un non match pour le joueur prêté par l’AS Monaco. Dommage pour lui qui a été si précieux cette année dans l’animation offensive de son équipe. Mais ce soir il a à peu près tout raté techniquement et il a semblé manqué de jus. Blessé, il sera remplacé à la 69ème par Nangis qui n’est pas parvenu lui non plus à apporter le danger dans le camp adverse.

Danic (5) : Certainement le joueur offensif le plus en verve côté bastiais. Il a amorcé de bonnes situations de contre notamment en première période. Et il a été un des seuls à gêner techniquement les défenseurs adverses. Toutefois, il n’a pas été en mesure de se montrer décisif ou encore d’apporter de danger significatif devant les cages de Pelé. Il sera remplacé à la 82ème par Ngando qui n’aura pas eu l’occasion de porter le danger dans le camp adverse.

Crivelli (4) : Trop esseulé, il a passé une mauvaise soirée au milieu de la défense adverse. Même s’il a remporté de nombreux duels aériens, le soutien a souvent trop tardé à arriver. In fine, il n’a jamais été servi dans une position favorable pour inquiéter le portier adverse.