Mondial – 1/8èmes | Les notes de Brésil-Chili (1-1, 3tab2)

531499958 B973033979Z.1 20140628095116 000 GN62MUMJ2.2 0 e1403985503812
- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Bravo (9): Quel match une nouvelle fois du néo-barcelonais ! Les deux gardiens ont été incroyables mais Claudio Bravo a davantage eu a s’employer face aux attaquants adverse. Il a tout bonnement tout arrêté, si ce n’est ce but contre son camp de Jara, sur lequel il ne pouvait rien. A son actif des parades exceptionnelles et un tir au but arrêté. La concurrence va être rude la saison prochaine au Barça.

Brésil

Julio Cesar (9): Nous l’avons dit, les deux gardiens ont été, de loin, les meilleurs acteurs sur le terrain. Si Julio Cesar a eu moins de travail que son homologue chilien, il a été décisif a de nombreuses reprises et est surtout auteur de deux parades face à Mauricio Pinilla et Alexis Sanchez lors de la séance de tirs-aux-buts.

Dani Alves (6): Il a rarement pris son couloir, bien bloqué par les montées incessantes d’Eugenio Mena. Il a également souffert défensivement. Sa qualité de frappe de loin a été le seul point positif pour le latéral brésilien.

David Luiz (7): Bien au dessus de Thiago Silva sur ce match, il a fait preuve de beaucoup de détermination que ce soit dans les taches défensives ou sur ses avancées balles au pied et ses relances souvent réussies. Un match plein pour le parisien, qui contribue au but contre son camp de Gonzalo Jara.

Thiago Silva (6): On ne retrouve toujours pas le Thiago Silva du PSG. Beaucoup moins impérial qu’à son habitude, il s’est contenté du minimum syndical, ce qui suffit pour bien tenir la charnière, bien aidé par son compère David Luiz.

Marcelo (7): Un peu plus offensif que Dani Alves, il n’a pas rencontré en Isla le même danger que Mena. Il a ainsi pu contribuer aux contres brésiliens et s’est essayé sur quelques frappes dangereuses.

Fernandinho (5): Il avait montré de bonnes choses lors de ses entrées en jeu dans les matchs précédent, poussant Scolari à le titulariser en lieu et place de Paulinho, mais le Citizen a été assez discret aujourd’hui. Néanmoins, son remplacement par Ramires a déstabilisé le milieu brésilien, la paire Luiz Gustavo-Ramires étant plus limitée techniquement.

Luiz Gustavo (5): La récupération étant quasi-exclusivement son point fort, il ne l’a pas vraiment montré sur ce match. Souvent dépassé par la vitesse des percées chiliennes, il n’a pas réitéré ses performances des derniers matchs.

Hulk (4): Un match en deux temps pour le joueur de Saint-Petersbourg. Très critiqué dans son pays, il n’a pas rassuré ses supporters en proposant d’abord une prestation catastrophique en terme de ballons perdus et de mauvais choix. Il est à l’origine de l’égalisation de Sanchez en ratant sa remise sur une touche. Il se reprend en fin de match et durant les prologations par une activité de tous les instants et des accélérations apportant du danger dans la surface chilienne.

Oscar (5): Transparent. Le meneur de jeu brésilien poursuit sa baisse de forme depuis le premier match contre la Croatie, il n’a rien proposé si ce n’est une ou deux transversales bien senties.

Neymar (5): Encore une fois très actif sur le front de l’attaque, il a néanmoins raté d’innombrables occasions en s’entêtant à ne pas vouloir frapper du gauche. Un match sur lequel il n’a pas beaucoup pesé.

Fred (5): Ca commence à faire beaucoup de matchs transparents pour l’ancien Lyonnais. Si sa cote de popularité au Brésil n’est pas au beau fixe, il ne contribue pas à l’améliorer.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.