CAN 2019 – 2ème j. | Les notes de Tunisie – Mali (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Wagué (8) : INFRANCHISSABLE ! En un contre un, il a livré une démonstration de ce que doit faire un défenseur central. Propre, efficace, il a défendu debout et a fait preuve de sa puissance physique pour remporter les duels. Ainsi, il a annihilé de nombreuses courses en profondeur des attaquants tunisiens.

Tunisie (4-2-3-1)

Hassen (4,5) : Le vent n’a pas tourné en sa faveur ! Avec la complicité des rafales de vent, il est coupable d’une énorme faute de main, synonyme de but contre son camp et d’ouverture du score pour le Mali (62′). Déjà, en première période, il a montré une fragilité dans ses sorties. Heureusement, il s’est repris pour s’interposer devant Marega sur la dernière action notable.

Haddadi (6) : Une prestation sérieuse sur le plan défensif, il n’a pas laissé trop d’espaces dans son dos et a empêché les Maliens d’utiliser son côté. Offensivement, par ses courses, il a tenté et plutôt réussi à compenser le manque de soutien qu’a parfois connu ses attaquants.

Meriah (6,5) : Une bonne copie pour le défenseur central des Aigles de Carthage. Il a été solide dans les duels et précis dans ses relances. Il a été auteur d’interventions parfois nécessaires pour éviter de mettre Hassen en difficulté.

Bronn (5,5) : Défensivement, ce ne fut pas trop mal, notamment dans les duels. Mais, ses relances au pied furent souvent précipitées et imprécises empêchant la bonne construction collective de son équipe.

Kechrida (6) : Il a bien tenu son côté, étant souvent là pour barrer la route à Djenepo. Il a aussi été présent dans le camp adverse, réalisant des montées qui ont amené de la variété aux offensives tunisiennes.

Chalali (7) : Une très belle activité en milieu de terrain. Il a gratté beaucoup de ballons, grâce à une belle présence, une importance zone de terrain couverte, et de nombreux kilomètres au compteur. Il a très fortement compliqué les offensives maliennes.

Skhiri (5) : Des erreurs, un peu trop, viennent ternir sa prestation. Pourtant, il a été volontaire et offensif et n’a pas hésité à se projeter vers l’avant mais du déchet technique est venu le gêner. Défensivement, il a accusé du retard dans ses interventions et il a donc commis des fautes.

Sliti (5,5) : Une grosse entame de match qui n’a pas connu de suite. Il a mis en grande difficulté Hamari Traoré sur le côté droit de la défense malienne. Mais, il s’est fait plus discret sur la suite du match, réalisant quelques bonnes combinaisons avec ses partenaires mais souvent par intermittence.

Khazri (7,5) : Le chef d’orchestre des Aigles de Carthage ! Chaque ballon prenait une autre dimension à ses pieds, tant sa qualité technique et sa vista pouvaient déstabiliser l’arrière-garde malienne. Il a fait étalage de ses qualités de dribbleur tout au long de la partie. Sur coups de pied arrêtés, un autre point fort, il a d’abord trouvé la barre en début de match avant d’inscrire le but égalisateur avec la malice qui le caractérise (70′).

Badri (4) : Beaucoup trop discret, il n’a jamais su se mettre en valeur sur son côté droit. Dans les temps forts comme dans les temps faibles tunisiens, il n’a pas semblé être au diapason du match et de sa formation. Remplacé par Msakni (62′).

Khenissi (5,5) : Il n’a pas été avare sur les efforts, notamment dans les courses en profondeur. Ses percées ont parfois fait mal à l’arrière-garde malienne mais il lui a manqué du soutien pour être une menace concrète sur les cages de Diarra. Chaouat prend sa place (70′).

Mali (4-1-4-1)

D.Diarra (6) : En début de match, il a été intraitable sur les premières frappes adverses. Il a globalement commis très peu d’erreurs, notamment sur les sorties, et il a bien négocié la force du vent.

Y.Koné (6,5) : Très efficace sur son côté droit, il a été solide défensivement. Il y a eu peu d’opportunités à saisir pour ses adversaires grâce à une bonne couverture défensive. Devant, il a parfois apporté des solutions de dédoublement qui ont bien aidé ses équipiers.

M.Fofana (6,5) : Comme son compère de l’axe central, il a été difficile à bouger et à contourner. Il s’est montré attentif et discipliné face au dynamisme tunisien et son rendement est très intéressant au final.

M.Wagué (8) : Voir ci-dessus.

H.Traoré (4,5) : Que de difficultés en début de partie ! Il a été souvent pris dans son dos par la rapidité des attaquants tunisiens. Il a souvent déserté son côté, a laissé trop d’espaces et son équipe a subi à chaque percée venant de la droite de la défense. Après 25 minutes difficiles, il a ensuite été plus serein avec l’aide de Wagué.

L.Coulibaly (5) : Un match poussif. Il n’a pas été beaucoup en vue, touchant peu de ballons et se contentant des tâches défensives. Il a été trop facilement éliminé sur les accélérations tunisiennes, à cause d’une certaine lenteur.

Samassekou (6) : Il n’a pas rayonné sur l’entrejeu mais il s’est contenté de faire ses tâches correctement, avec sérieux. Il s’est bien battu dans les duels qu’il a souvent remportés. Sa puissance a aussi permis de bonnes remontées de balles, nécessaires pour alimenter ses attaquants.

A.Haidara (5,5) : Il a fait preuve de générosité dans ses efforts, couvant une grosse zone de terrain. Mais, il a été assez friable sur le plan défensif ayant du mal à contenir les assauts tunisiens. Remplacé par Adama Traoré (86′).

Djenepo (6) : Une belle capacité d’élimination et de pénétration grâce à sa vitesse qui a été un poison pour l’équipe tunisienne. Il a été d’une grande aide pour apporter les ballons à Marega, souvent seul devant. Moussa Doumbia (75′) prend sa place.

A.Diaby (4,5) : Le capitaine des Aigles du Mali a été assez décevant, tant par son impact et son influence sur le jeu que par son manque de maîtrise technique. Adama Traoré l’a remplacé (80′).

Marega (6) : Une menace ! Les défenseurs tunisiens n’ont pas eu la paix avec lui. Pourtant, il n’a pas toujours été servi, il a été assez isolé et il a du se débrouiller seul en possession du cuir. Mais, cela ne l’a pas empêché de peser sur la défense, de tirer, de se créer des occasions. Il aurait pu même offrir la victoire au Mali sur une énième course dans la profondeur.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.