Accueil * CAN 2019 * CAN 2019 – 2ème j. | Les notes de Sénégal – Algérie...

CAN 2019 – 2ème j. | Les notes de Sénégal – Algérie (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : A. Guedioura (7,5) : 33 ans, il joue en Angleterre, à Nottingham Forest; dans ce match, il est placé en pointe basse du trio du milieu de terrain. C’est un joueur qui n’est pas très spectaculaire, mais il est très précieux pour son équipe. Il joue en première intention, en une touche de balle, ainsi il aère le jeu de son équipe, il distribue parfaitement devant sa défense. Défensivement il soulage aussi son équipe par des fautes, que l’on peut qualifier d’intelligentes. Il sait casser le jeu de ses adversaires. Bref, un travailleur de l’ombre qui facilite tous les rouages de son équipe ; ses coéquipiers peuvent lui dire un grand merci !

Sénégal (4-3-3)

E. Mendy (6) : le gardien rémois de 27 ans ne peut rien faire sur le but en début de seconde mi-temps, il est masqué par ses défenseurs qui arrivent trop tard sur la frappe de Belaïli. Cependant il s’est montré plutôt costaud sur les corners, appliqué sur les dégagements et les interventions sur les attaquants algériens. Certes il perd son face à face avec Bounedjah à la 25ème, mais permet à son défenseur central d’intervenir sans problème. En fin de match, à la 88ème, il commet une faute de main, relâche un ballon récupéré par A. Delort, finalement sans danger.

M. Wagué (5) : le jeune latéral droit de 20 ans, ne s’est pas montré à son aise; il a trop peu centré, trois fois seulement, il a été muselé par Bensebaini et n’a pas réussi à combiner avec Bladé. Défensivement il a souffert sur les contre et la grinta algérienne.

C. Kouyaté (5) : 29 ans, il joue à Crystal Palace, le capitaine des Lions Indomptables a tenu la défense de manière irréprochable en première mi-temps; il a simplement pris un carton jaune à la 14ème pour une main sur un tir de Bounedjah, à la suite d’un contre mené tambour battant par l’Algérie. La reprise de la deuxième mi-temps a été fatale pour lui et son équipe; il est pris de vitesse sur le but, comme le reste de sa défense, ensuite les algériens jouent plus bas, en contre, il aura moins à faire mais se montrera pourtant fébrile car toujours sous pression des attaquants adverses, notamment Bounedjah.

K. Koulibaly (6) : l’un des meilleurs défenseur central du monde, joueur de Naples, né dans les Vosges, a livré une partie solide; il couvre bien son goal à la 25ème, alors que Bounedjah avait gagné son face à face devant le gardien sénégalais. Il gagne la plupart de ses duels et est capable d’ouvrir le jeu depuis l’arrière par de superbes ballons en profondeur sur les côtés pour S. Mané ou K. Baldé.

Y. Sabaly (5) : le bordelais de 26 ans, latéral gauche, a été trop timide, il a essayé d’accompagner S. Mané et son milieu mais n’a pas trouvé de véritable rythme, sans doute à cause des fautes à répétition des algériens également. Il frappe par deux fois, dont une belle frappe à la 78ème, captée par le gardien.

K. Baldé (6,5) : l’ancien monégasque qui joue maintenant à l’Inter de Milan, se montre actif d’abord côté droit puis à gauche, offensivement. Cependant il se fera surprendre à gauche par Y. Attal, à la 38ème, et prendra un carton jaune pour une obstruction marquée. Le buteur de la première journée de la CAN donne beaucoup, il tire tous les coups francs, pas toujours très inspiré, ni précis. Il sort à la 62ème, remplacé par S. Thioub.

K. Diatta (3,5) : joueur du Clubes de Bruges, sans doute un peu jeune, 20 ans, il n’a pas permis au Sénégal d’avoir un véritable fond de jeu. On l’aperçoit en début de match, sur le côté gauche, où il échange le ballon avec Baldé et N’diaye, mais après plus rien. Seulement 25 ballons touchés … trop peu.

A. N’diaye (4) : il joue en Liga 2 avec Malaga, placé devant sa défense, il a commis quelques fautes pour empêcher des contres algériens, mais surtout il n’a pas impulsé de jeu au milieu de terrain.

P. Ndiaye (4) : le joueur de Galatasaray complète le trio du milieu sénégalais. C’est lui qui touche le plus de ballons des trois, mais comme les autres, il manque cruellement de créativité, incapable de servir les attaquants et les latéraux correctement, il subit aussi la pression du milieu adverse.

M. Niang (3) : le rennais n’est certes pas à un poste de prédilection en pointe, seul. D’ailleurs il ne touche que très peu de ballon. Il finit le match en dilettante, avec des reprises de volées sans conviction, notamment à la 79ème. Contrairement aux attaquants adverses, il ne se sacrifiera jamais dans un pressing sur le gardien ou les défenseurs. Il faudra l’utiliser probablement différemment pour que le joueur soit plus libéré pour la suite de la CAN.

S. Mané (5) : le joueur de Liverpool a fait son match de reprise. Alors on ne peut pas être trop exigeant pour l’attaquant Champion d’Europe. Il n’a pas été bien servi par ses milieux. Pourtant il a couru, fait des appels, mais il n’a pas été assez soutenu par ses coéquipiers, livré à lui-même, il n’a pu se sortir de l’étau des Fennecs.

Algérie (4-3-3)

R. M’bolhi  (5) : le gardien de 33 ans n’aura que peu d’arrêts à faire pendant le match, seulement deux, les sénégalais ne se montrant que peu dangereux. Il reste néanmoins appliqué sur les corners qui sont assez mal tirés.

R. Bensebaini (4,5) : le rennais sort à la 79ème, remplacé par M. Fares. Il aurait du prendre au moins un carton jaune sur une faute grossière, la énième sur K. Baldé, à la 55ème. Les deux joueurs seront souvent pris dans des duels âpres. Le latéral gauche participe à ce match haché, rugueux.

A. Mandi (5) : le défenseur central du Bétis Séville, est resté bien en place derrière, sur ses bases. Il a réussi à museler S. Mané, notamment à la 57ème et la 77ème, l’accompagnant en corner. Avec l’aide de D. Benlamri et de A. Guedioura, il aura rendu M. Niang complètement inoffensif.

D. Benlamri (4) : le défenseur central de Ryad prend un carton jaune à la 19ème pour un tacle très dangereux sur P. Ndiaye, suite à un joli mouvement à l’entrée de la surface de réparation. Il aurait du prendre un deuxième carton jaune, synonyme de rouge pour cette faute, un tacle assez violent, plein axe, à la 68ème, sur S. Mané.

Y. Atal (6) : le jeune niçois de 23 ans, latéral droit, a été pas mal en vue dans ce match, offensivement et défensivement; il prend un carton jaune, à la 23ème, lors d’un de ses duels avec S. Mané qui avait pris le dessus. Il aura fort à faire également avec K. Baldé lorsque celui-ci prendra le côté gauche. Il baissera d’intensité au fur et à mesure du match.

I. Bennacer (7) : joueur en Italie, à Empoli, il a fait partie du milieu qui a dompté les Lions du Sénégal. Avec Feghouli et Guedioura, ils ont empêché S. Mané de pénétrer l’axe de la défense et complètement muselé M. Niang. Comme les deux autres, balle au pied, il a été juste, par des combinaisons intelligentes; à eux trois, ils ont imposé le tempo du match.

S. Feghouli (7) : le vieux briscard de 29 ans, joue maintenant à Galatasaray, il délivre la passe décisive pour l’unique but du match à la 48ème, pour Y. Belaïli : un centre en retrait intelligent. Au milieu de terrain, à côté de Bennacer, il est le moteur du jeu de son équipe avec ce dernier. Il a su gérer ses efforts, complémentaires avec ses deux acolytes du milieu, ils ont imposé une pression défensive, une verticalité en seconde mi-temps qui a fait mal aux sénégalais.

A. Guedioura (7,5) : voir Homme du match.

A. Mahrez (6) : meneur de jeu, sur son côté droit à Man’City, il est le capitaine des Fennecs; il a joué par intermittences. On attend forcément plus d’un des meilleurs joueurs de la pelouse ce soir. Il a tout de même régalé, à la 70ème, où il élimine plusieurs défenseurs par ces crochets assassins, enchaîné par une frappe sèche au raz du poteau gauche du gardien.

Y. Belaïli (6,5) : attaquant de l’Espérance Tunis marque LE BUT du match, à la 48ème, sur un service de S. Feghouli. Il provoque beaucoup, mais est peu en réussite, hormis son but. Néanmoins, à l’image de son équipe, il sera très solidaire de ses coéquipiers, ce qui manquera au Sénégal. Il tire quelques coups francs mais sans danger pour le gardien E. Mendy.

B. Bounedjah (7) : 27 ans et il joue depuis 4 ans à Doha, il a pesé sur le match par ses appels en profondeur, il est facilement trouvé par ses partenaires, il sait se montrer disponible et actif aussi au pressing; donc une grosse débauche d’énergie dans une soirée au Caire étouffante de chaleur. Il sera un peu moins actif en deuxième période, on le comprend.

BARRBOUZ

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...