* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions – 1/8 retour | Les notes de Leipzig – Tottenham (3-0)

Homme du match : Sabitzer (7) :

Le héros du soir est autrichien ! Il est principalement impliqué sur cette qualification de Leipzig, pour le premier quart de finale de son histoire, grâce à son doublé en moins de vingt minutes. Il a fluidifié le jeu au milieu de terrain, sans se priver d’aller finir les occasions sur une passe en retrait de Werner, puis sur un centre ajusté de son latéral gauche. Remplacé à la 87e par Emil Forsberg qui marqua sur son premier ballon touché grâce à la mauvaise défense des hommes de Mourinho.

 

Leipzig (5-2-3) :

Gulácsi (6) : Le manque de précision des attaquants de Tottenham a grandement facilité le match du portier hongrois. Il est à souligner la grande qualité de son jeu au pied qui a été ton bonnement irréprochable !

Angeliño (5,5) : Ses nombreuse tentatives de centres n’ont pas toujours trouvé preneur. L’un d’entre eux en a trouvé un ; celui-ci se nomme Sabitzer, pour le doublé.

Halstenberg (5,5) : Sa deuxième période a été moins bonne que la première, où il réussissait pourtant à contenir les offensives d’Aurier.

Upamecano (6) : Patron de sa défense à tout juste 21 ans, il a été sur tous les ballons qui venaient à traverser sa surface de réparation.

Klostermann (6) : Très sûr défensivement, l’international allemand a suppléé son partenaire Upamecano afin de créer une défense vraiment hermétique.

Mukiele (6) : Fort physiquement, juste dans ses remises, et capable de réaliser des courses à haute intensité sur son côté droit ; voilà comment nous pourrions qualifier le match du joueur formé à Laval. Sorti sur civière à la 55e à cause d’un ballon qui l’assomma légèrement, ce qui occasionna l’entrée en jeu et les premières minutes de Ligue des Champions de Tyler Adams.

Sabitzer (7) : Voir ci-dessus.

Laimer (6) : Son débordement à l’origine du premier but est louable puisqu’il laissa sur place les Spurs. Par la suite, son travail dans l’entre-jeu a été précieux pour toujours laisser traîner un pied pour récupérer la possession du ballon.

Nkunku (5,5) : Ses combinaisons avec Laimer et Mukiele ont donné le tournis aux défenseurs londoniens qui ne savaient plus où donner de la tête. Il a baissé en régime au retour des vestiaires, certainement dû à l’enchaînement des matches. Par conséquent, son entraîneur choisi de le remplacer par Amadou Haidara afin de consolider et de rafraîchir son milieu de terrain.

Schick (5) : Sûrement le joueur de Leipzig le moins dangereux, il a rarement été trouvé par ses coéquipiers même si ces derniers ont quelques fois tenté de le trouver sur des centres. Il a toutefois été généreux dans ses remontées de balle qui ont permis aux siens, à plusieurs reprises, de gagner 20 mètres.

Werner (6,5) : Très mobile sur le front de l’attaque, le N.11 du RBL est à la création du premier but qui reflète d’ailleurs bien son match. Il tenta d’abord sa chance sur un bon centre de Laimer, le ballon lui revient et le joueur allemand garda ensuite la lucidité nécessaire pour adresser une bonne passe à son capitaine, démarqué en dehors de la surface.

 

Tottenham (4-2-3-1) :

Lloris (4) : Cueilli à froid par les allemands de Leipzig, le gardien français est un peu court pour repousser la frappe de Sabitzer. Sa performance n’a pas été des plus impressionnantes tant il a semblé fébrile dans ses interventions.

Sessegnon (3) : En réelles difficultés à cause du pressing constant des joueurs de Leipzig, le jeune anglais de 19 ans n’a que très rarement pu transmettre de bons ballons à ses coéquipiers. Il a laissé beaucoup trop d’espaces dans son dos à Laimer et Werner, et ces derniers les ont parfaitement exploités.

Alderweireld (4) : Le belge a lui aussi été déséquilibré par les vagues successives du trio Mukiele – Laimer – Nkunu et n’a pas su comment se placer pour boucher le plus d’espace possible face à ces trois joueurs. Ces moments de mauvais placements sont flagrants sur le second but de Leipzig.

Dier (5) : De rares bons dégagements sur des tentatives lointaines de Werner, ou sur des frappes de Schick dans les quinze derniers mètres.

Tanganga (4) : Son mauvais renvoi de la tête à la 21e minute est cruel pour les Spurs puisque c’est Angeliño qui en profite, qui adressa un centre millimétré pour le doublé de Sabitzer.

Winks (4,5) : Trop facilement déstabilisé, le milieu anglais a perdu bien trop de duels face aux milieux adverses. Ces pertes de balles ont engendré quelques contre-attaques de la part des hommes de Julian Nagelsmann.

Lo Celso (5,5) : Le joueur qui a répondu le plus présent ce soir en récupérant le plus de ballons, mais aussi celui qui a été le plus coriace à passer. Remplacé par le joueur prêté par Benfica, Gedson Fernandes, à la 80e.

Moura (5) : Ses appels n’ont pas été des plus tranchantes dans le dos de Laimer qui veillait bien. Ses passes en retrait à destinations de ses camarades de jeu n’ont pas été suffisamment assurés pour espérer progresser davantage dans le camp de Leipzig.

Lamela (5,5) : Il manque probablement de réactivité sur la passe en retrait de Werner pour Sabitzer sur le second but. Il a tenté quelques bons mouvements mais les allemands surgissaient toujours pour couper ses tentatives de passes.

Aurier (4) : Un premier acte complètement raté à l’image de sa non-intervention sur la tête de Sabitzer à la 21e. Une seconde période où il tenta peut-être un peu plus en attaque, mais laissa encore trop d’espaces dévorés par un Werner à l’affût. Le jeune Malachi Walcott le remplaça à la 91e.

Alli (4,5) : L’international anglais a été contraint de redescendre bien bas sur le terrain pour pouvoir toucher plus de ballons. Offensivement bien pris par Upamecano, Dele Alli n’a été que l’ombre de lui-même dans le camp adverse.

Romain Caballero.

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer