Ligue des Champions – 1/2 retour | Les notes de Ajax – Tottenham (2-3)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Lucas (9) :

Incroyable match pour l’ancien parisien qui envoie pour la première fois de son histoire Tottenham en finale de la majestueuse Ligue des Champions ! Il aurait pu avoir la symbolique note de 10 s’il avait été aussi bon techniquement et aussi efficace en première mi-temps. En seconde, il marque deux buts coup sur coup en l’espace de 4 minutes en faisant preuve d’opportunisme et de finesse pour revenir à 2-2. Il fait chavirer les supporters anglais au bout du bout, à la 96e minute bien servi par Alli au cœur d’une défense néerlandaise assez apathique. Un triplé pour lui qui restera graver à jamais dans sa mémoire et surtout dans l’histoire de Tottenham.

 

Ajax (4-2-3-1) :

Onana (5) : Pas mal d’arrêts à mettre à son actif, il semble impossible pour lui de stopper les trois buts de Tottenham. Sur le deuxième but, il réalisa l’arrêt parfait devant Llorente, mais Schöne lui enlève le ballon des gants et la transmet involontairement à Lucas qui ne gâcha pas cette offrande.

Tagliafico (5,5) : Un sacré nombre de dégagements pour l’argentin, notamment en fin de match où il réalisa deux bicyclettes pour retirer au dernier moment les ballons destinés aux attaquants des Spurs.

Blind (4,5) : Plus en retrait que son coéquipier en défense centrale, il a éprouvé de plus en plus de difficultés à gérer Eriksen et Lucas qui en profitait pour s’intercaler entre Blind et De Ligt.

De Ligt (6,5) : Le jeune capitaine néerlandais a d’abord mis sur de bons rails son équipe, piis en gérant correctement la profondeur recherchée par les Spurs. Sur les trois buts concédés il n’est pas le fautif direct de ces actions mais il est vrai qu’il a été trop court sur le premier et le dernier.

Mazraoui (5) : Solide dans un premier temps face aux assauts de Son et Rose, il a de plus en plus eu du mal à défendre sur les joueurs de Tottenham qui prirent l’espace sur son côté.

De Jong (5,5) : Il s’arrête au même niveau de la compétition que le Barça; son futur club. Il n’a pas démérité en étant une nouvelle fois excellent en première période. Cependant l’emprise des anglais l’a contraint à être moins présent au milieu de terrain.

Schöne (4) : Le match avait bien débuté pour le danois qui délivra un caviar sur la tête de De Ligt qui ouvra le score. Il s’est de plus en plus mis en retrait dans le jeu de son équipe. Malheureusement, il enleva le ballon des mains de son propre gardien à la 59e; permettant la récupération de Lucas qui concrétisa d’une frappe enroulée. Il est remplacé à l’heure de jeu par Joel Veltman pour solidifier le coeur du jeu de l’Ajax. Ce dernier apporta satisfaction en répondant présent dans l’engagement et en aidant Mazraoui.

Tadić (5,5) : Nous préférerons garder l’image du Tadić des 8e de finale plutôt que celui de cette double confrontation. En effet, ce soir encore, le meilleur buteur de l’Ajax n’a pas brillé en étant maladroit en forçant trop ses frappes. Il n’a pas calculé ses efforts et a réalisé de bonnes transitions sur le front de l’attaque. Il réalise d’ailleurs une belle passe décisive pour Ziyech.

Van de Beek (5,5) : Après une première mi-temps où il s’illustra à nouveau par ses qualités de courses, de dribbles et surtout de passeur. Il s’effaça peu à peu au cours de la seconde période où Eriksen et Alli prirent le dessus. A la récupération il ne fit plus aussi tranchant et précis, envoyant le ballon dans la profondeur sans jamais trouver preneur. Magallán le remplaça à la dernière minute du temps additionnel pour garder ce score de deux bits partout. Comble du changement : bien qu’il ne soit pas responsable, son équipe encaissera une troisième but six minutes après son entrée en jeu…

Ziyech (6,5) : Un très bon match de la part de l’ailier marocain malgré l’élimination. Il est l’auteur du second but amstellodamois d’une splendide frappe dans le filet opposé. Il sonna la révolte à chacune des occasions de l’Ajax, mais ses coéquipiers comme Tadić ou Dolberg n’en profitait pas suffisamment.

Dolberg (1) : Sans faire de mauvais jeu de mot, l’avant centre hollandais nous pouvons dire qu’il a été fantomatique ! Aucune occasion créée pour lui ou pour ses coéquipiers, il n’a jamais su se mettre en position pour recevoir un ballon; laissant le reste de son équipe jouer à dix… Son entraîneur Ten Hag le fait sortir à la 67e pour préserver le score qui était alors de 2-2. Pour cela, c’est Sinkgraven qui rentra en jeu. Il fit une bonne entrée dans un premier avant de se faire manger de plus en plus par la hargne du sud-coréen Heung-Min Son.

 

Tottenham (4-3-1-2) :

Lloris (5,5) : Malgré les velléités en première mi-temps de la part des joueurs de l’Ajax, ces derniers n’ont cadrés que trop peu de tirs. Sur les deux buts encaissés, le portier français est mis hors de portée pour ne serait-ce qu’effleurer ces frappes.

Rose (5,5) : Une bien meilleure deuxième mi-temps pour l’international anglais ! A défaut d’avoir été bon dans les centres, il a néanmoins intéressant lorsqu’il repiquait au centre du jeu afin de décaler Son sur le flanc gauche. Ben Davies prit sa place à 10 minutes de la fin du temps réglementaire. Il n’a pas été aussi performant que son prédécesseur puisqu’il a commis quelques fautes de nervosité et ne toucha qu’une petite dizaine de ballons.

Vertonghen (5,5) : Si Kasper Dolberg n’a présenté aucun danger pour l’arrière-garde garde de Tottenham, c’est grâce au bon travail de la charnière centrale composée notamment de l’international belge de 32 ans. Or il a rencontré des difficultés à contrer le virevoltant Hakim Ziyech.

Alderweireld (6) : Très bon sur les corners de son équipe où il était souvent trouvé par ses partenaires. Il a, comme Vertonghen, principalement excellé dans la tâche de bloquer Kasper Dolberg.

Trippier (3,5) : Deux erreurs sur les deux buts encaissés… Fautif tout d’abord sur le but de De Ligt sur corner où il n’est pas suffisamment au marquage du défenseur néerlandais, il perd un ballon qui occasionna le second but. En effet, suite à un bon pressing de l’Ajax il s’emmêle les pinceaux et perd son ballon face à Donny Van de Beek. Ce dernier décala sur Tadić qui centra pour Ziyech. Il sortit à la 81e minute pour céder sa place à Lamela pour tenter le tout pour tout dans l’espoir d’arracher une qualification historique. En un quart d’heure de jeu ce dernier n’a pas été très impliqué dans le jeu des Spurs, ce qui ne les empêcha pas d’arracher le précieux sésame.

Alli (7) : Le meneur anglais y a été crescendo sur ce match. Comme l’ensemble des joueurs à vocation offensive de Tottenham, il n’a pas été en réussite sur le premier acte de la partie. Aux retours des vestiaires il est revenu avec de biens meilleures intentions, apportant plus de danger sur les cages d’Onana. Dans un premier temps il lance dans la profondeur Lucas Moura qui concrétisa. Dans un second temps il glisse un ballon vicieux entre les deux défenseurs centraux de l’Ajax dont profita une nouvelle fois Lucas. En somme, il a été bien plus juste dans la deuxième partie de match en créant de meilleurs décalages pour ses coéquipiers.

Wanyama (4,5) : Comme au match aller, il ne réalise pas un match à la hauteur de ses capacités notamment dans les interventions pour récupérer la possession du ballon. Sûrement par choix tactique, l’entraîneur décida de le faire sortir pour faire rentrer un attaquant supplémentaire en la personne de Fernando Llorente (6). Ce dernier fit une bonne entrée en apportant plus de présence dans les duels aériens dans le jeu ou sur coups de pied arrêtés. Il a joué un rôle d’appui important permettant les une deux et aussi pour faire remonter le jeu de son équipe.

Sissoko (3) : Assez absent des débats ce soir, le milieu français a joué de manière trop nerveuse en contestant à chacune de ses fautes commises. De plus, il a perdu beaucoup trop de ballons dangereux dans des zones du terrain délicates.

Eriksen (6) : La qualité de son pied droit sur corner a été à l’œuvre ce soir, ceci même si aucun but de son équipe n’a été marqué suite à ces actions. Ces corners ont le méritent d’avoir trouvé les têtes d’Alderweireld ou de Llorente. Hormis ces coups de pied arrêtés, le danois a été présent sur la totalité du terrain en étant plutôt libre sur le côté droit puis le côté gauche. Ce fut un match qui lui permit d’exposer ses qualités de passeur au profit de ses attaquants.

Lucas (9) : Voir ci-dessus.

Son (6) : Même s’il voulu à plusieurs reprises marquer ce troisième but, il a été bien plus percutant et dangereux avec ses dribbles au fur et à mesure que le match avançait.

Romain Caballero.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.