* Serie A (ITA) *

Serie A - 14ème j. | Les notes de Hellas Vérone - Inter (1-2)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Hakimi (7) : Le latéral marocain a joué un grand rôle dans le succès intériste de la soirée. Intenable sur son côté, notamment après le repos, il a aidé sa formation à mettre à défaut la défense véronaise par la vitesse de ses débordements et la qualité de ses centres dont l'un a trouvé Martinez pour le premier but (52').

Hellas Vérone (3-4-2-1)

Silvestri (5) : Il a réalisé de bons arrêts, notamment en première période, et a été un rempart solide face aux assauts adverses. Mais, sur les deux buts, il s'est montré impuissant et sans réaction pour venir sauver les siens.

Ceccherini (4,5) : Il a montré des signes de fébrilité notamment dans son duel avec Lukaku. Il a manqué de rigueur dans le placement défensif laissant trop de libertés à son vis-à-vis. De plus, il a peiné à tenir le rythme physiquement, ayant de plus de plus de mal à suivre l'attaquant belge au fur et à mesure de la rencontre.

Magnani (5,5) : Sobre et efficace, il a été essentiel pour permettre à son équipe de rester à flots défensivement. Il a réalisé plusieurs interventions de qualité, qui se sont révélées décisives.

Dawidowicz (non noté) : Sorti sur blessure (31') et remplacé par Lovato (non noté) : Lui aussi sorti sur blessure (59') et remplacé à son tour par Günter.

Dimarco (5,5) : Une belle activité ! Il n'a pas ménagé ses efforts dans l'entrejeu pour récupérer des ballons et amener le danger dans la surface intériste. Il a été plutôt constant dans cette partie, sonnant notamment la révolte après le but intériste. Cependant, il a quelque peu souffert défensivement face aux montées d'Hakimi, se trouvant souvent démuni face au Marocain.

Veloso (5) : Trop discret offensivement, il a été bien plus performant sur le plan défensif. Il a su être efficace notamment en première période pour gêner les transmissions adverses et mettre l'intensité nécessaire dans les duels.

Tameze (4,5) : Une prestation un peu terne et effacé. Il a été mis trop souvent en difficulté sur les transitions adverses, étant trop facilement éliminé sur les passes adverses. Il n'a pas assez pesé sur les offensives de sa formation, manquant de jus pour aller au bout de ses idées.

Faraoni (5) : Trop imprécis en première période où il a connu un déchet technique trop important notamment dans la passe. Il fut un peu plus précis en seconde période, n'hésitant pas à améliorer la qualité de ses déplacements pour se faciliter la tâche. Il a été plus efficace sur les centres dont l'un a permis le but de son équipe, même si Handanovic l'a bien aidé.

Zaccagni (5) : Il a gêné le milieu adverse par son abnégation dans les duels. Il a été souvent efficace pour venir perturber les passes adverses. Néanmoins, dans son rôle offensif, il fut bien trop peu influent manquant de munitions et de situations à exploiter. Lazovic l'a remplacé (53').

Colley (4) : Il n'a pas été en mesure de faire beaucoup de différences dans cette partie, étant souvent bien trop éloigné du but intériste. Il a souvent été sollicité pour porter le ballon et amener le danger devant, mais il aura rarement réussi à combler les attentes, n'arrivant pas à se dépêtrer de la bataille au milieu et manquant de sûreté technique. Rüegg a pris sa place (53').

Salcedo (3,5) : Peu en vue ! L'attaquant de l'Hellas n'a pas vraiment été dangereux dans cette partie, pesant peu près du but d'Handanovic. Il a beaucoup bataillé plus bas sur le terrain, en milieu, y laissant dans un duel un peu de sang et sa tête d'où son changement au repos pour Ilic.

Ilic (5,5) : Il a clairement bien plus apporté que son prédécesseur au poste ! Il n'a pas tardé à se mettre en évidence dès son entrée en jeu, alertant timidement la défense par des tentatives lointaines. Il a souvent rôdé dans la surface, pesant intelligemment sur l'arrière-garde nerazzuri. Il a finalement trouvé la faille, profitant des errements d'Handanovic et de Skriniar (63').

Inter Milan (3-4-3)

Handanovic (4,5) : Assez peu sollicité par les attaquants adverses, il a vécu un match tranquille jusqu'à la 63e minute où sur un centre anodin, il a commis une grossière bourde, inhabituelle pour lui, qui a coûté un but aux siens.

Bastoni (5,5) : Un match plutôt correct même s'il a eu certaines absences, ce qui a occasionné quelques erreurs. Il a connu un peu de déchet technique dans la relance, ayant parfois du mal à trouver ses partenaires dans la première demi-heure. Toutefois, sur l'ensemble du match, il fut peu inquiété par les attaquants adverses.

De Vrij (6) : Globalement performant, il a été très appliqué et très attentif ayant une certaine efficacité dans l'anticipation. Il a souvent perturbé les offensives adverses, notamment dans l'axe qu'il a bien verrouillé.

Skriniar (6,5) : Une partie longtemps bien maîtrisé par le Slovaque, très difficile à éliminer et très propre dans ses interventions. Toutefois, il a été anormalement passif sur le but de l'Hellas n'intervenant pas et se faisant piéger par Ilic. Mais, après avoir contribué au but encaissé par les siens, il se rachète d'une belle tête expédiée dans les filets de Silvestri qui a offert la victoire à l'Inter (69').

Young (4,5) : Trop emprunté, il n'a pas suffisamment pesé sur la rencontre. Offensivement, il n'a jamais été en mesure de pouvoir mettre de la vitesse et d'offrir une solution de centres. Défensivement, il ne fut pas toujours irréprochable, étant parfois trop laxiste sur le placement.

Barella (5) : Un match un peu inconstant de sa part ! Il a connu trop de déchet technique notamment en première période ce qui a nui à son influence sur le terrain. Il a aussi été un peu trop bousculé dans les duels. Toutefois, ce fut meilleur après l'heure de jeu où son jeu a gagné en simplicité avec une projection vers l'avant plus intéressante.
Brozovic (6) : Après une première période un peu décevante dans l'engagement, il a été bien plus entreprenant après la pause. Plus actif et efficace dans l'entrejeu, il a récupéré bien plus de ballons et s'est montré plus difficile à contourner. Offensivement, il a donné quelques bonnes munitions à ses attaquants, délivrant au passage une passe décisive pour Skriniar (69').

Hakimi (7) : Voir ci-dessus.

L.Martinez (7) : L'Argentin a souvent pris les choses en main au grand bonheur de son équipe et de son entraîneur. Il a été le danger numéro 1 pour la défense adverse avec son compère Lukaku. Il a inquiété l'Hellas par ses appels en profondeur en première période avant d'être plus dangereux dans la surface après le repos. Il s'est révélé difficile à marquer, étant très mobile et réactif. Ainsi, il a été le plus prompt sur un centre d'Hakimi pour inscrire un beau but acrobatique (52') et libérer les siens. Gagliardini a pris sa place (87').

Lukaku (6) : Encore très concerné et toujours prépondérant dans les actions de son équipe, il n'a pas manqué de peser sur ce match. Il s'est procuré un grand nombre d'occasions, faisant usage de sa puissance et de ses capacités physiques pour mettre à mal la défense adverse. Toutefois, il n'a pas eu le réalisme habituel gâchant trop d'opportunités abordables.

Perisic (4) : Décevant ! Il n'a pas livré un match inoubliable, étant assez discret dans cette rencontre. Il a rarement fait des différences, ne montrant le bout de son nez que sur de rares situations. Remplacé par Vidal (70').

Fermer
Fermer