* Premier League (ANG) *

Premier League - 9ème j. | Les notes de Tottenham - Manchester City (2-0)

Homme du match : Aurier (6,5) :

Heureusement pour son équipe qu’il était en pleine forme ! Effectivement, l’ivoirien a réussi à gérer les déplacements de Torres, mais aussi les montées de Cancelo qui n’hésitait pas à combiner avec l’espagnol pour progresser dans le camp adverse. Il a idéalement fermé les portes sur son côté droit.

 

Tottenham (4-2-3-1) :

Lloris (6) : Sans avoir été mis en danger par les attaquants choisis par Pep Guardiola, le champion du monde tricolore est resté attentif et infranchissable sur les quelques bonnes occasions des Sky Blues.

Reguilón (4,5) : En grandes difficultés face à Mahrez, ou même De Bruyne de temps à autres, l’ex-madrilène a souvent été dépassé par les velléités adverses, et compta énormément sur la solidité de ses défenseurs centraux.

Dier (6) : Sa qualité première aura été sans aucun doute celle de l’anticipation. C’est ainsi qu’il a pu couper les tentatives de une-deux entre les attaquants Citizens, ou même en repoussant le danger amené par de bons centres.

Alderweireld (6) : Impeccable lors de ses duels, il a parfaitement géré le cas Gabriel Jesus ; hormis lorsque celui-ci arrivait à prendre de la vitesse en combinant avec De Bruyne. Blessé et donc remplacé par Rodon à la 81e.

Aurier (6,5) : Voir ci-dessus.

Højbjerg (5,5) : Sa capacité à trouver Son dans la profondeur a permis à ses partenaires de pouvoir remonter le ballon et profiter des largesses défensives mancuniennes.

Sissoko (4,5) : En manque cruel d’impact au milieu du terrain, il n’a pas eu suffisamment d’inspiration pour anticiper les trajectoires de passes afin de subtiliser plus de ballons.

Son (6) : Le meilleur buteur du championnat a encore frappé ! Assez peu trouvé par ses coéquipiers durant les 90 minutes, le joueur de 28 ans a profité d’un de ses rares ballons touchés dans les 35 derniers mètres pour défier Ederson, et en donnant l’avantage aux Spurs.

Ndombélé (5,5) : Combattif et juste techniquement, le joueur formé à l’OL a adressé un amour de passe décisive pour son numéro 7. En phase défensive, il rencontra plus de difficultés à canaliser les Citizens, mais n’était pas à la rue pour autant. Remplacé par Lo Celso à la 65e qui marqua dans la foulée, une poignée de secondes après son entrée en jeu !

Bergwijn (5,5) : Virevoltant sur son côté gauche, il a profité des larges espaces offerts par Walker lorsque celui-ci était en phase d’attaque. L’ancien du PSV Eindhoven a su se montrer dangereux sur chacune de ses percées. Il a été plus en retrait au retour des vestiaires. Remplacé par Lucas à la 73e.

Kane (5,5) : Bien marqué par l’arrière-garde de Manchester City, l’international anglais a su faire en sorte d’attirer les deux centraux ; l’objectif étant que Son puisse avoir le champ libre pour s’y engouffrer. Passeur décisif pour Lo Celso lorsque l’argentin prit place sur le terrain.

 

Manchester City (4-3-3) :

Ederson (3) : Abandonné par sa défense centrale, le portier auriverde est contraint de s’incliner au bout de 5 minutes de jeu. Il craque une seconde fois à l’heure de jeu

Cancelo (5) : Particulièrement offensif, il n’a pas hésité à prêter main forte à ses camarades à vocation offensive. Il a souvent combiné avec Torres pour essayer de déstabiliser Aurier, ce qui a été très compliqué ce soir.

Laporte (4) : Complètement passif sur l’ouverture du score de Son, le français n’a pas été suffisamment attentif pour voir le sud-coréen partir dans son dos. Son jeu au pied est à revoir ; lui qui était pourtant si bon en termes de relances...

Dias (5) : Défensivement médiocre mais intéressant dans les relances ; tel est le constat que nous pouvons tirer du match du portugais. Il n’a pas beaucoup été inquiété lors de cette rencontre, mais son placement reste fautif sur le premier but marqué par Tottenham.

Walker (4) : Offensif comme à son habitude, le latéral droit mancunien a pris énormément de risques en se projetant ce soir. Sur chacun des deux buts concédés, il n’est pas présent puisqu’il n’effectue pas de retour défensif.

B. Silva (4) : D’importants efforts ont été fournis, c’est indéniable, mais malheureusement pour le portugais, Serge Aurier était bien trop présent pour qu’il puisse réellement exister en attaque. Remplacé par Foden à la 73e.

Rodri (5,5) : Omniprésent dans l’entrejeu, c’est grâce à lui notamment que City a pu récupérer autant de ballons et aussi rapidement. Sans faire dans la demi-mesure, l’ancien joueur de Villareal et de l’Atletico s’est aussi porté volontaire pour faire remonter le bloc de son équipe lorsqu’il avait la possession du cuir.

De Bruyne (5,5) : Tout bonnement parfait en ce qui concernait les idées de jeu ainsi que les transmissions, le génie belge n’est toutefois pas récompensé puisqu’il n’a pas été décisif lors de ce match au sommet. Il tomba dans le piège de rééditer toujours les mêmes actions, ce qui facilita la tâche aux défenseurs adverses.

Torres (5,5) : En pleine confiance après avoir claqué un triplé à Neuer il y a 4 jours, le jeune espagnol a continué sur sa lancée en donnant du fil à retordre à Serge Aurier. Cependant, il a baissé en régime au fil de la rencontre et devint de plus en plus répétitif dans ses dribbles.

Jesus (5) : Ses combinaisons avec son capitaine ont été de grande classe. Le brésilien n’a pas été buteur mais a permis aux siens de mettre à défaut la défense adverse à quelques reprises. Il a failli offrir sa première passe décisive de la saison en championnat, mais c’était sans compter sur l’assistance de la vidéo pour identifier une main de sa part.

Mahrez (5) : A son aise techniquement, l’algérien a d’abord été intéressant avec la succession de ses dribbles, tous aussi déroutants les uns que les autres, avant de perdre espoir au bout des 45 premières minutes. Reguilón n’arrivant pas à le stopper, il a pu s’infiltrer quelques fois dans la surface adverse, mais ses centres ne trouvèrent pas preneur. Remplacé par Sterling à la 73e.

Romain Caballero.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer