PSG - Monaco (1-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 4ème j.]

Homme du match :  Camara (7) : C’est un milieu de terrain hyperactif qui s’est exprimé ce soir sur la pelouse du Parc des Princes. Beaucoup de rythme et d’engagement avec en prime une justesse dans ses mouvements, il a été sans contestation une pièce maîtresse du jeu monégasque tant sur le plan offensif que défensif. Remplacé par Lucas (73’).

 

PSG (3-4-3)

 

Donnarumma (5) : Il a eu des moments de grandes détresses mais il s’est efforcé tant bien que mal de maintenir sa vigilance afin de ne pas mettre son équipe dans une situation plus inconfortable que ce premier match nul de la saison.

Marquinhos (6) : Fidèle à sa performance, il a donné à voir une prestation plus que correcte. Remplacé par Mukiele (86’).

Ramos (5,5) : Sans surprise, l’international espagnol a cherché à s'impliquer dans le jeu parisien autant sur le plan offensif que défensif bien que cette initiative n'ait pas apporté la réussite espérée. 

Kimpembe (6) : Un travail défensif sérieux avec cependant un excès de brutalité dans ses duels en fin de seconde période.

Hakimi (5,5) : Des appels intéressants avec en parallèle des difficultés à exploiter les petits périmètres dans ses percées. Quelques rares tentatives offensives toutefois bien tentées (74’).

Sanches (6) :  Pour sa première titularisation, il a eu du mal à imposer sa présence face à une formation monégasque bien organisée. Remplacé par Pereira (63’). 

Verratti (5) : Pas beaucoup de contenu sportif pour l’international italien si ce n’est ses quelques interceptions d’adversaires au moyen de ses fameux tacles glisés dont lui seul a le secret.

Mendes (6) : Constant dans ses efforts, il a su apporter de la percussion et du mouvement dans son couloir sans que cela ait au final sur le plan collectif porté les fruits attendus.

Messi (5,5) :  Malgré son talent offensif a créer l’euphorie balle au pied, il s’est souvent retrouvé en difficulté face au pressing bien mené par la formation monégasque. Remplacé par Sarabia (86’).

Neymar (6) : Il a eu du mal à entrer sportivement dans le match en raison de ses nombreux entretiens avec l’arbitrage en première mi-temps. En seconde période, il se reprend et fait parler sa qualité technique et son sens de la ruse propre à son jeu avec lequel il parvient par ailleurs à obtenir ce penalty qui lui permettra de faire revenir son équipe au score (70').   

Mbappé (5,5 ) : Monopole des tentatives parisiennes, il a eu un manque de réussite au score qui certes ne lui ressemble pas.

 

 

Monaco (3-4-3)

 

Nübel (5,5) : Il a su répondre à la menace parisienne en exécutant des arrêts de hautes performances. Malheureusement pour lui, ce penalty signé Neymar vient inscrire un point noir à sa prestation. 

Disasi (6) : Solide physiquement, il a fait preuve d’une grande combativité tout au long de la rencontre.

Maripan (5,5) : Une bonne lecture de jeu qui lui a permis de profiter de certaines occasions pour sortir haut et apporter son soutien à ses camarades offensifs.

Badiashile (5) : Concentré et attentif, il a réalisé un match assez satisfaisant sur le plan défensif.

Aguilar (5) : Impliqué dans l’effort collectif, il a quelquefois commis certaines petites imprécisions.

Fofana (5,5) : Il a participé à renforcer l’impact mis dans le pressing avec de solides appuis.

Camara : Voir ci-dessus.

Caio Henrique (5,5)  : A l’aise dans la précision de ses frappes, il a su se mobiliser pour apporter sa pierre à l’édifice au bloc formé par les monégasques.

Volland (non noté) : Sacrifié pour ses coéquipiers en se blessant lors de la frappe qui marque le premier but du match en faveur de son équipe (20’), il laisse immédiatement sa place à Akliouche, qui à par ailleurs su lui faire honneur de part sa disponibilité offensive. Ce dernier sera lui-même remplacé par Minamino (63’).

Ben Yedder (4,5) : Pas très impliqué dans la recherche de la possession du ballon en première période, il réalise des efforts en début de seconde période avant de se faire progressivement effacer par le pressing de la défense parisienne. 

Golovin (5) : De la propreté dans ses transmissions de balles, il aura malgré tout manqué de vitesse pour réussir à surprendre la défense parisienne. Remplacé par Embolo (63’).

Lire plus