Portugal - Suisse (6-1): Les notes complètes [Coupe du monde - 1/8 de finale]

Homme du match: G. Ramos (8): Avec un Cristiano Ronaldo sur le banc, Son remplaçant dans le onze de départ contre les Suisses était trés attendu... Et il répond présent avec une performance brillante: Un triplé et une passe décisive pour Guerreiro viennent qualifier facilement le portugal face à une équipe de la nati amorphe et peu enclin à se reveiller. Les coéquipiers de CR7 remportent le premier set de la phase finale de cette coupe du monde, 6-1. L'attaquant du Benfica, G. Ramos s'est procuré des occasions même s'il ne réussit pas tout, quelques frappes trop molles, un coéquipier oublié et une passe décisive pour Akanji pour la réduction du score Suisse mais son selectionneur, Fernando Santos, lui pardonnera. Il est remplacé par Cristiano Ronaldo à la 73ème minute.

Portugal (4-2-3-1)

D. Costa (5): Son match se passe sans problème avec peu de sollicitations. Il ne peut rien faire sur le but d'Akanji et détournera une bonne frappe de Shaqiri.

Dalot (6): Le lateral de Manchester United se porte aux avant-postes à bon escient pour apporter des solutions et un peu de danger avec sa qualité de centre. Et d'ailleurs c'est par un de ces derniers qu'il permet à Ramos de scorer son deuxième but. Défensivement, il est solide et vigilant par ses interventions contre Vargas, entre autres, afin de sécuriser son côté. Il sauve son équipe en dégageant une tête piquée de Freuler.

Pepe (7): Le défenseur de Porto aura, une nouvelle fois, livré une grosse bataille en défense, se montrant impeccable dans ses intervantions et, en prime, en mettant un but de la tête, lors d'un corner, sur un trés bon service de B. Fernandes

R. Dias (5,5): Beaucoup moins en vue que son compère de la défense centrale, le joueur de Manchester City a eu quelques hésitations et un peu de retard dans certaines situations des suisses

Guerreiro (7): Son activité offensive, son envie et sa juestesse de passe ont permis au portugal une certaine quantité d'actions dangereuses dans le camp de la Nati. Il est buteur ce soir mais également passeur sur le dernier but de la partie inscrit par Leao.

Carvalho (5,5): Plutôt discret sur le terrain, il n'en est pas moins assez performant, à couvrir les espaces pour un Otavio beaucoup plus porté vers l'avant. Le milieu du Betis Seville s'est montré à son aise dans ce qu'il a fait sur le terrain. Il gratte 7 ballons dans l'entrejeu.

Otavio (6,5): indispensable au milieu, il couvre beaucoup de surface du terrain et tente beaucoup de mouvements pour fluidifier et accélérer le jeu des portugais. Il a parfois pris des risques avec le ballon mais sa justesse technique lui a permis d'assez peu perdre de ballons. Vitinha le remplace à la 73ème minute.

B. Fernandes (7): Beaucoup plus discret, beaucoup moins influent que lors de ses matchs précédents dans cette coupe du monde, il n'en reste pas moins indispensable. Par la pression incessante qu'il met sur ses adversaires, dans son activité dans la construction du jeu, dans sa justesse dans le pied. Sa passe décisive pour Pepe sur le corner du 2-0 en est la parfaite illustration comme bien d'autres phases de jeu. Du trés bon Bruno tout de même ce soir. A la 87ème minute, il cède sa place à Leao, qui se donnera le luxe de scorer un but magnifique dans les arrêts de jeu.

B. Silva (6,5): Le mancunien de City est encore une fois de plus au coeur du jeu, avec cette magie et cette facilité dans les passes et les enchainements. Il se montre partout dans la première mi-temps, participant aux séquences qui ont fait marquer le portugal. Le deuxième acte est de même veine même si on le voit un tout petit peu moins tranchant au vu de la fatigue qu'il accumule. Neves le remplace à la 81ème minute.

J. Felix (7,5): Quelle facilité, quelle sérénité balle aux pieds. Il a éliminé les adversaires suisses avec une telle tranquilité mais sans manquer de justesse et de precision dans ses mouvements. Il se réalise ses propres différences et multiplie les chevauchées avec le cuir. Le milieu offensif de l'atlético Madrid s'offre deux passes décisives et une prestation de haut vol. Il est remplacé à la 73ème minute par Horta.

G. Ramos (8): voir le paragraphe "Homme du match".

Suisse (3-5-1-1)

Sommer (3,5): Malgré deux arrêts importants, notamment sur une frappe de Ramos qu'il détourne en corner, il ne parviendra pas à éviter la débacle de son équipe dans ce huitième de finale de coupe du monde. On ne peut lui reprocher une quantité d'erreur mais il se trompe sur deux des buts. le deuxième but de Ramos où il n'a pas la main ferme et le troisième de l'attaquant du Benfica car il perd son duel contre le buteur.

Akanji (3): Une partie à oublier pour lui malgré qu'il réduit le score. Il est absent sur les deux premiers but et sera fautif dans la plupart des autres, incapable de s'imposer dans sa surface.

Schär (2): Le défenseur de Newcastle est catastrophique. Pas dans le ton imposé par les portugais, souvent en retard ou sans reaction dans ses duels, il passe au travers des buts de la première période puis est remplacé à la pause par Cömert (2,5): Le remplaçant de Schär est aussi mauvais que lui. Il est dépassé par la rapidité des actions et des joueurs du portugal et ne parvient pas à stopper l'hemorragie. Il réalise cependant une ou deux interceptions face à Ronaldo, rentré à un quart d'heure de la fin, mais les performances du quintuple ballon d'or ne sont plus une référence ces derniers temps.

Rodriguez (3): Trés compliqué, il semble impuissant dés que les portugais accélèrent et parlent avec le collectif et il tente de répondre par le physique mais ses adversaires étaient au dessus à tous les niveaux.

Fernandes (4): Il offre quelques petites opportunités à la Nati par des centres pas toujours trés incisif mais il a le mérite de vouloir relever la tête, tenter des choses et mettre un peu de vitesse dans son couloir. Il lui manquait de la précision dans certaines de ses passes et certains de ses centres.

Sow (4): On le voit au milieu trés volontaire où il essaye de trouver ses attaquants. Il bouge beaucoup mais il doit faire preuve de beaucoup d'Abnégation dans ses duels, et de plus de prises de risque. Seferovic le relaye à la 54ème minute.

Xhaka (2): Le milieu de terrain des gunners a été transparent. Il est pris de vitesse, pris dans les espaces dés que les portugais combinent dans l'entrejeu. Alors certes, il a récupéré des ballon, gagné des duels et réussi ses tacles mais il n'apporte rien, ne propose rien, même pas un peu de voix, de gestes pour ressaisir ses partenaires dans le dur et il semblait caché sur le terrain entre les portugais.

Freuler (3,5): Il met de l'impact, de la rudesse et fait de grosses fautes dans le premier acte et semble le seul à montrer de l'envie. Il sera, de la tête, l'auteur de la première grosse occasion de la Nati mais c'était sans compter sur le sauvetage de Dalot. Il finit par retomber dans le niveau médiocre de son équipe, ne parvenant à gagner un seul duel. Prestation insuffisante pour un huitième de finale de coupe du monde. Il est remplacé par Zakaria à la 54ème minute.

Vargas (3,5): Il a tenté de mettre de la vitesse dans son couloir mais il est tombé sur un Dalot trés fort et ne peut que se contenter de défendre avec peu de succés. Il est battu par Dalot sur le centre de ce dernier sur Ramos pour le deuxième but de l'attaquant de Benfica. A la 66ème, Okafor rentre à sa place.

Xhaquiri (3,5): Loin du niveau de ses meilleures années, il n'a cependant pas ménagé ses efforts mais il a moins d'impact, moins de récidives dans ses appels ou ses courses et fait beaucoup moins de différences.

Embolo (4,5): Le meilleur suisse, Il se propose souvent au milieu par dezonage et a été capable de destabiliser les lignes portugaises par sa puissance même si son approximation dans la dernière passe a souvent gâter les actions qu'il initie par cette puissance et sa conversation du cuir à la reception du ballon. Jashari le remplace à la 89ème minute.

 

Chardin Jean-Christophe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire plus