Montpellier – Monaco (0-2) : Les notes complètes [Ligue 1 - 10ème j.]

HOMME DU MATCH : BREEL EMBOLO (8) Sur la lancée de sa grosse prestation en Europa League face à Trabzonspor, il a encore livré une partie de haute volée à la Mosson face à Montpellier cet après-midi. Un duel à 3 de costaud avec Jullien et Estève qu’il a remporté : un but inscrit et un carton jaune provoqué pour le défenseur héraultais. Jeu dos au but ou en déviation, conservation de balle grâce à des appuis solides, il a dominé la défense de Montpellier. Remplacé par Boadu (72ème), qui a inscrit le but du break (0-2), son premier de la saison en Ligue 1 dix minutes après son entrée.

 

AS Monaco (4-4-2)

 

Nübel (6,5) : Un match sérieux où il a assuré l’essentiel. Vigilant et concentré sur les rares offensives cadrées des locaux. Clean sheet validé pour le portier allemand.

Vanderson (6) : Il retrouve de la vivacité et de la spontanéité dans son jeu. Il ne commet plus d’erreur dans les zones fatidiques et a amené du danger sur son coté.

Badiashile (6) : Une prestation de bonne facture, avec des relances encore bien senties et précises. Il a bien contrôlé les attaquants Montpelliérains, plus vifs et plus rapides que lui. Mais il laisse encore trop d’espaces dans les duels en un contre un.

Disasi (7) : Encore un match abouti, un de plus, pour le défenseur monégasque qui ne sera pas loin des Bleus pour le Qatar s’il continue d’aligner les masterclass de la sorte. Le patron derrière en défense.

Caio Henrique (6) : En difficulté face à Nordin et averti tôt dans le match, il a plutôt bien géré son engagement et en apportant comme d’habitude sa patte technique sur son côté, combinant plutôt bien avec Golovin. Passeur décisif en fin de match pour Boadu (82ème).

Camara (6,5) : Un gros volume de jeu sur ce match, c’est simple il était omniprésent. Courses, pressing et jeu systématique vers l’avant, il a colmaté les brèches pendant les temps faibles.

Fofana (6) : Il a moins brillé que son compère au milieu mais il n’a pas été en reste, tant dans le placement de son équipe et une lecture du jeu qui rappelle son ancien binôme Tchouameni. Il a souvent anticipé le jeu adverse, surtout lors de la perte du ballon.

Golovin (7) : Sa justesse balle au pied a été précieuse, durant les temps forts comme faible. Avec une vraie complicité dans le duo qu’il forme avec Caio, il a été un poison pour le MHSC Remplacé par Minamino (65ème).

Akliouche (4) : Pour sa titularisation surprise, il n’a pas marqué les esprits semblant perdu sur la pelouse. Son jeu de corps un peu trop timide et ses appels ont rarement amené le danger même s’il est à l’origine du premier monégasque, sur un centre détourné par un défenseur. Remplacé à la mi-temps par Diatta (46ème).

Ben Yedder (7) : Il a rectifié le tir c’est certain. Muet aujourd’hui, il a eu une grosse activité devant, proposant des solutions, et en décrochant parfois pour faire sortir la défense. Passeur décisif pour Embolo tout de même, il est encore décisif.

 

 

Montpellier (4-2-3-1)

Omlin (5) : Très sollicité cet après-midi, il n’a rien pu faire sur les deu buts de Monaco. Auteur de beaux arrêts, notamment sur une frappe de Caio.

Cozza (5) : Beaucoup d’engagement et de grinta mais peu de différences réalisées.

Jullien (5) :  Très rugueux, il a perdu son duel avec l’attaquant monégasque qui a inscrit un but et l’a forcé à la faute régulièrement.

Estève (5) : Des difficultés pour gérer Embolo. Souvent obligé de faire de petites fautes. Averti lui aussi pour un duel illicite.

Tchato (4) : Il a essayé d’amener le surnombre sur son côté mais sans réussite. Combatif tout de même. Remplacé par Sacko (82ème).

Ferri (5) :  Bien pris au milieu par la tenaille Camara/Fofana il a eu un champ d’influence limité et n’a pu se résigner qu’à défendre. Remplacé par Germain (82ème).

Chotard (5) : Il a globalement perdu la bataille du milieu de terrain et n’a pas apporté la solidité espérée

Savanier (6) : Ses coups de pattes et sa protection de balle sont d’un autre niveau. Principal créateur et fournisseur de bons ballons, ses attaquants n’en ont guère profité. Le dépositaire du jeu Montpelliérain.

Nordin (5) : Dès l’entame il a montré de l’envie et surtout sa vitesse qui a mis Caio en difficulté. Une grosse occasion dans la surface où il préfère passer que tenter sa chance. Maouassa (62ème).

 Wahi (4) : Son explosivité et sa vitesse ont été un danger constant pour la défense monégasque. Mais il a manqué de précision.

Mavividi (5) : Son volume et sa vitesse ont parfois déséquilibré l’axe de Monaco, mais à l’image de ses collègues en attaque il a manqué de justesse. Remplacé par Khazri (62ème).

 

 

 

 

Lire plus