Montpellier HSC - RC Strasbourg (2-1) : Les notes complètes [Ligue 1 - 8ème j.]

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du Match : Savanier (8) : Buteur et passeur décisif, il délivre un caviar pour la tête de Nordin avant de délivrer son stade sur pénalty et permet, presque à lui tout seul, de mener son équipe à la victoire. Ses coups de pied arrêtés sont toujours bien tirés et son constamment dangereux pour les adversaires.

 

Montpellier HSC (4-2-3-1)

Omlin (6) : Du bon travail au bon moment, il a été auteur de bons arrêts dans ce match marqué par la bonne performance des deux portiers. Il n'a pas été le meilleur des deux gardiens, mais a gagné, lui.

Cozza (6) : Tout, tout proche de scorer, il est finalement hors-jeu mais aurait mérité de marquer. Ce but aurait permis de parachever une belle copie de sa part.

Esteve (6.5) : Une vraie garantie défensive pour son équipe, souvent auteur de bons tacles, parfois même de véritables sauvetages (40ème, 50ème).

Jullien (6) : Presque pareil qu'Esteve, un bon match avec de bonnes interventions, parfois salvatrices (82ème). Deux tout petits bémols, il en fait un peu moins qu'Esteve qui prend toute la lumière, et peut soigner un peu plus sa relance.

Tchato (5.5) : Presque inexpérimenté en Ligue 1, il joue avec un relâchement déconcertant et a eu tout le temps pour faire ce qu'il voulait face à un Liénard un peu dépassé.

Chotard (5.5) : Homme de l'ombre au milieu de terrain chez les locaux, il contribue à faire tourner la balle pour construire activement des possibilités, il est bien placé derrière. Mais, mais, il est parfois un peu trop à l'ombre.

Ferri (6) : Offre souvent de l'aide à Tchato pour ne laisser aucune place aux attaquants de Strasbourg, il est aussi de la relance, enfin au final a contribué un peu sur tous les fronts.

Khazri (6.5) : De bons ballons délivrés dans la profondeur pour ses camarades mais aurait pu être encore plus altruiste notamment à la 58ème, où il tente un lob plus qu'ambitieux sur le gardien, alors que Wahi faisait un appel intéressant dans l'axe. Il effectue tout de même une bonne couverture défensive sur les phases sans ballon, pour ne laisser que peu d'espaces à Pierre-Gabriel notamment. Remplacé par Germain, à la 65ème, de retour de suspension. Il a bien fait de rentrer, puisqu'il provoque le pénalty de la délivrance.

Savanier : Voir ci-dessus.

Nordin (7) : Buteur façon Cavani dans ses grandes heures, avec une tête croisée au premier poteau sur un corner brillamment tiré par Savanier, il est à un mètre de délivrer une passe décisive du même métal pour Cozza. Mais un mètre, c'est environ la distance pour laquelle Cozza est signalé hors-jeu. Remplacé par Delaye (84ème).

Wahi (6.5) : Répète les courses devant. Un vrai sprinter, mais bon en endurance aussi, puisqu'il aura malmené les centraux Alsaciens avec ses courses, aussi bien pour les presser que pour prendre la profondeur. Il doit aller un tout petit peu plus vite à la 61ème où il doit donner la balle à Khazri une demie seconde avant. Remplacé par Fayad (84ème), qui a failli se mordre les doigts après avoir expédié une tête sur la barre dans le temps additionnel à 1-1, mais c'était avant le pénalty de la victoire.

 

RC Strasbourg (3-5-2)

Sels (6) : Si ce n'était qu'un duel de gardiens, il l'aurait emporté. Il a souvent dominé les attaquants Pailladins en bloquant plusieurs tentatives mais ne fait que retarder l'inévitable, il est impuissant sur les deux buts. C'était bien un match à 22 acteurs, mais si son équipe a perdu, ce ne sera pas de sa faute.

Djiku (4.5) : Mis en difficulté, un peu moins que ses jeunes partenaires, par les véloces attaquants Montpelliérains, il expose trop son gardien aux attaques de l'autre équipe. Une défense qui manque vraiment de garanties pour l'une des deux seules équipes (avec Ajaccio, 20ème), qui n'ont pas gagné un match cette saison.

Doukouré (4) : Trop peu d'expérience pour lui et on peut le noter sur le match de cet après-midi, il se fait prendre de vitesse par les attaquants de Montpellier, Wahi le premier.

Perrin (4) : A plusieurs fois paru en difficulté sur ses prises de balles, ratant quelques contrôles et permettant à Montpellier de monter au pressing et de le mettre en difficulté.

Liénard (4) : Replacé dans le couloir gauche, qui n'est pas son poste puisqu'il préfère évoluer dans le cœur du jeu, il pallie tant bien que mal les nombreuses absences dans cette formation Alsacienne. Ce fut assez compliqué aujourd'hui et on a pu entrevoir ses limites à ce poste d'intérimaire.

Aholou (4.5) : Le transfuge Stéphanois n'a eu qu'un vrai ballon de but, une reprise de l'épaule qui échoue sur le poteau... De son propre gardien. Pas toujours à l'aise dans ses interventions et tout proche du CSC sur cette action, il a montré des limites dans son jeu cet après-midi. Remplacé par Sissoko (70ème).

Diarra (4.5) : De l'impact, de la présence au milieu mais pas grand chose de plus. Il y avait du monde pourtant dans ce milieu à trois, mais il n'a pas su peser sur cette rencontre. Pas autant que Mothiba qui, rentré à la 82ème, a directement donné des sueurs froides à la Paillade et un nouvel élan offensif.

Bellegarde (4) : Sa fin de match coûte un point à son équipe, c'est malheureux puisqu'il livre une copie correcte jusqu'au temps additionnel où il se voit déjà rentrer avec le point du nul, et oublie de s'appliquer à bien défendre sur Germain. La suite est connue, et Bellegarde s'en souviendra sans doute.

Pierre-Gabriel (4) : Un match bien compliqué, il a dû faire face à l'intense pressing des Montpelliérains sur son aile, se retrouvant souvent seul face à Cozza, Chotard et Ferri, n'a pas pu faire grand-chose. Stéphan fait rentrer la jeunesse avec Kandil (70ème), son deuxième match joué avec les pros.

Diallo (4.5) : Un but, certes, mais c'est vraiment trop peu par rapport à un match décevant de sa part. Il rate plusieurs opportunités devant la cage d'Omlin et ne propose que peu d'appels dans la profondeur. Il est aussi contrarié par une défense Montpelliéraine en grande forme. Alors on dira 3 généreux points pour son beau but, et le reste pour un match terne.

Gameiro (4.5) : Pas de but, la même note que Diallo mais un match pourtant bien différent, même s'il rate quelques opportunités devant Omlin. Il propose un peu plus de solutions que Diallo, mais ce manque de précision devant la cage a pêché pour les deux de devant.

Lire plus