Lille - PSG (1-7) : Les notes complètes [Ligue 1 - 3ème j.]

Homme du match - Neymar (8,5) : Une fois encore, le Brésilien a éclaboussé la rencontre de sa classe. Qu'il est loin l'attaquant brouillon, nerveux et irrégulier que nous avions pris l'habitude de connaitre. Depuis le début de saison, transfiguré par la méthode Galtier, Neymar semble au sommet de son art. Sa technique lui permet de transformer chaque ballon en caviar et sa vision du jeu est un régal pour ses partenaires... Demandez à Mbappé. Au final, une victoire 7-1 avec un doublé et 3 passes décisives pour Neymar : chapeau l'artiste !

Lille (4-2-3-1)

Jardim (3,5) : Une soirée difficile pour le gardien lillois. Pas vraiment fautif au regard de la qualité des buts parisiens, il n'a pas semblé non plus capable d'avoir ce petit plus pour dévier ou arrêter l'une des frappes.

Diakité (3,5) : Le latéral a été l'un des lillois les plus entreprenants et toujours au combat face à la machine parisienne, mais il oublie le marquage sur le but de Messi... et le 2ème de Neymar. Se procure une belle occasion de la tête en première mi-temps. Avec plus de régularité, il peut concurrencer Zedadka.

Fonte (3) : Face à une des meilleures animations offensives du monde, le défenseur n'a jamais semblé prêt. D'habitude concentré et maitrisant son placement pour compenser son manque de vitesse, Fonte a semblé en retard sur chaque action. Il n'aura jamais réussi à mettre en défaut les attaques parisiennes.

Aleksandro (3,5) : Son intégration dans le jeu lillois se confirme avec des interventions plus tranchantes et une capacité à ressortir le ballon vite et proprement. Malgré tout, il doit encore trouver le bon équilibre avec Fonte pour sécuriser l'axe de la défense. Remplacé par Djalo (70ème).

Ismaily (3) : Passeur décisif sur le but de David, le latéral a vécu une soirée pénible notamment face à Hakimi. Constamment en retard, il n'a pas su faire valoir son impact physique quand il aurait pu.

André (3,5) : Match très décevant pour le capitaine lillois. Absent des duels, il a semblé anesthésié par le but de Mbappé. Un André fantôme et un match à vite oublier. Remplacé par Martin (58ème).

Gomes (4,5) : Un volume de jeu intéressant pour le milieu lillois qui a souvent été au départ des attaques. Plusieurs récupérations intéressantes et de belles combinaisons avec Bamba notamment. Malheureusement insuffisant dans l'impact, il n'a pas su compenser à lui seul le non-match de Benjamin André.

Bamba (5) : Très en jambe, il aura eu le mérite de participer à la plupart des attaques lilloises et aura plusieurs fois tenté sa chance avant d’être récompensé par son but en deuxième période. Sa montée en puissance se confirme depuis 3 journées.

Yazici (3,5) : C'est souvent par lui que le ballon est passé en première période, fort de sa technique balle au pied et de sa vision du jeu. Mais n'a pas su faire la différence et a disparu petit à petit au fil de la rencontre. Remplacé par Zhegrova (58ème).

Gudmundsson (3,5) : Match compliqué pour sa rentrée. Encore à court de rythme, il n'a pas réussi à remporter les duels face aux joueurs parisiens dans sa zone et n'a pas existé dans les attaques lilloises. Remplacé par Vilginius (58ème)

David (5) : Plombé par le scénario du match, l'attaquant lillois n'a pas démérité tout au long du match a pesé sur la défense parisienne jusqu’au bout. A l'image de toute son équipe, nous aurions aimé voir ce match sans le but-éclair de Mbappé.

Paris-Saint-Germain (3-4-3)

Donnarumma (4,5) : Un match sérieux du gardien parisien. Malgré l'ampleur du score, les lillois auront réalisé plusieurs mouvement collectifs de qualité, avec souvent Bamba ou David à la conclusion. Hormis sur le but de David, dont il a repoussé la première frappe puissante, le gardien italien les aura toutes arrêtées.

Ramos (5,5) : Toujours sérieux dans le placement et appliqué dans ses interventions, l'ancien madrilène a parfaitement contrôlé le côté droit de la défense parisienne. Moins offensif qu'au Real, il s'est contenté de réaliser des relances courtes avec précisions, notamment vers Hakimi. Remplacé par Danilo (80ème).

Marquinhos (6) : Toujours aussi impressionnant dans les duels et le jeu de tête, le capitaine parisien a contrôlé les attaquants lillois tout au long du match.

Kimpembé (5,5) : Match solide pour l'international français. Autoritaire dans les duels, il s'est appliqué à relancer dans des petits espaces pour que Paris puisse construire son jeu.

Hakimi (7) : Match plein pour le latéral. Percutant et présent tout au long de la partie dans son couloir droit, il a multiplié les courses pour revenir défendre mais surtout pour apporter des solutions dans les contre-attaques. Récompensé par un but pour lequel il aura fait parlé sa puissance et son intelligence du jeu de corps. Remplacé par Mukiele (80ème).

Nuno Mendes (5,5) : Moins en vue que ses partenaires car le jeu s'est davantage construit côté droit, ses interventions se sont révélées justes et sobres. Remplacé par Bernat (63ème).

Verratti (5,5) : Moins offensif que par le passé, le récupérateur italien forme un axe solide avec Vitinha. Dans une équipe où chaque joueur est au duel et à la récupération, son volume de jeu est moins flagrant, alors qu'il a coupé un nombre important de ballons. Toujours aussi précieux dans la motivation et l'encouragement de ses partenaires. Remplacé par Renato Sanches (63ème).

Vitinha (6) : Travailleur de l'ombre, Galtier semble avoir trouvé le pendant de l'italien côté gauche. Appliqué, il a souvent été le premier relanceur de son équipe. Ses qualités techniques lui permettent même de participer aux offensives parisiennes, comme sur la feinte de corps sur le 5ème but. Remplacé par Paredes (84ème).

Messi (6,5) : Sa patte gauche régale toujours autant. Malgré les années qui défilent, Messi reste un joueur exceptionnel capable de faire la différence, il l'a encore prouvé ce soir avec un but et une passe décisive. Comme à Barcelone il y a quelques années, il se trouve au centre d'un nouveau trident offensif inarrêtable.

Neymar (8,5) : Homme du match (voir plus haut).

Mbappé (8) : Son entente avec Messi mais surtout Neymar se traduit par les chiffres du match avec un triplé pour l'attaquant international sur une passe de Messi et deux de Neymar. Des appels tranchants, une vitesse balle au pied sans égal et une efficacité redoutable devant le but. Et tout ceci avec le sourire retrouvé. Vivement la coupe du monde avec un Mbappé de ce niveau !

Clément PEYROTTES

 

Lire plus