Ligue 1 - 17ème j. | Les notes de Reims - Angers (1-2)

Homme du match : Fulgini (6.5) : Souvent dans les bons coups cet après midi, il marque le but victorieux d'une jolie frappe croisée suite à un service au millimètre de Boufal. Au préalable, il avait combiné avec succès dans de petits espaces avec le marocain. Il aurait peut être pu marquer plus tôt puisqu'en début de match, trop altruiste, il a tenté de trouver un partenaire au centre alors qu'il était déjà idéalement placé pour frapper.

Reims (3-5-2)

Rajkovic (5) : Il s'est fait peur en début de match. Sur une relance, près de la touche à 30 mètres de son but, il veut servir un partenaire dans l'axe mais se troue sur sa passe et Bahoken manquera d'ouvrir le score en taclant. Cela passera de peu à côté. Il n'est pas loin de réaliser l'exploit sur le pénalty angevin mais il est trop bien tiré.

Faes (5.5) : Il a plutôt réalisé une bonne prestation. Sur le second but angevin, il est totalement happé par l'appel de Doumbia laissant de fait l'axe à ses partenaires.

Abdelhamid (5) : Le capitaine rémois a été peu mis en évidence sur son flanc gauche. Il a plutôt bien pris Bahoken notamment en première période mais le camerounais a touché tellement peu de ballons qu'il n'a pas été trop sollicité non plus.

Gravillon (5) : Légèrement responsable sur le but victorieux, il a tenté de sonner la révolte dans les dix dernières minutes en réalisant un dépassement de fonctions en montant. Sur cette action, on le créditera d'un coup du sombrero puis d'un centre qui trouvera le corner. En fin de match, face à Cho il se fait éliminer en prenant un petit pont sur la première touche de l'international espoir français. Il sera remplacé par Flips.

Foket (5.5) : Il avait la volonté d'aller vers l'avant et d'apporter sur son aile mais il fut peu dangereux si ce n'est en récoltant quelques corners suite à des centres contrés. Quelques imprécisions dans les contrôles. Remplacé par Donis.

Ghislain Konan (5) : Tout comme Abdelhamid, son côté a été moins trouvé par les angevins. Ils ont néanmoins souvent bien réussi à fermer la porte. Des incompréhensions avec ses partenaires.

Matusiwa (4.5) : Il est l'auteur de la première frappe cadrée du match mais par la suite il s'est éclipsé. Il est malheureux sur le pénalty accordé aux angevins, la frappe de Boufal touchant son épaule. L'arbitre semble penser que dans le prolongement de cette touche c'est sa main qui rencontre le ballon.

Lopy (4.5) : Quelques récupérations de balle mais à l'image de son équipe il a joué beaucoup trop bas. Il fut remplacé par Touré.

Berisha (3.5) : On a senti le milieu rémois assez énervé dès le début du match. Dans le jeu, il s'est peu ou pas mis en lumière. A l'arrivée de la demi-heure de jeu, il s'est rendu coupable d'un vilain geste sur Boufal qui l'avait éliminé, lui valant un avertissement. Moins de dix minutes plus tard, une nouvelle fois dépassé par un dribble, celui de Cabot, il laisse trainer sa jambe. L'arbitre lui montrera le deuxième jaune synonyme de vestiaire.

Kebbal (6) : Le jeune algérien a du jus. On l'a vu un peu partout mais vu la physionomie du match et la possession angevine, il a touché peu de ballons. Néanmoins, son intelligence de jeu dans les passes lui permet parfois d'éliminer trois adversaires sur une transmission. Des retours défensifs importants également.

Ekitiké (5.5) : Le héros de mercredi soir à Lyon n'a pas eu la tâche facile. Il s'est vite retrouvé esseulé suite à l'expulsion de Berisha. En début du match, on a pu noter sa technique et sa confiance sur une déviation à une touche pour Konan. En seconde période, alors que le stade de Reims était mené, il part à la limite du hors-jeu, légèrement excentré, élimine Petkovic sorti de sa surface puis tire. Sa frappe trouvera le poteau. C'est lui qui tirera les pénaltys peu de temps après. Le premier, pas assez précis, sera arrêté par le portier angevin qui avait quitter sa ligne. Sur sa deuxième tentative, il manque un peu sa frappe mais elle est suffisamment puissante et bien placée pour tromper le gardien.

Angers (3-5-2)

Petkovic (5.5) : Il n'a pas eu grand chose à faire dans ce match. Il stoppe le premier pénalty rémois mais se montre fautif. Sur le second, il doit s'incliner puisque bien mieux placé. Dans les dernières minutes, alors que le Sco fait tourner le ballon, il tente et réussit un contrôle pas évident qui aurait pu finir en déconvenue.

Traoré (6) : Comme à son habitude, le capitaine angevin a fourni les efforts. Toujours vigilant et souvent prompt sur le ballon, il fait les interventions qu'il faut, que ce soit du pied ou de la tête.

Thomas (6) : Tout comme ses deux collègues de l'axe, il n'a pas été trop inquiété dans ce match où la possession angevine était supérieure.

Ebosse (6.5) : C'est la bonne surprise du jour côté angevin. Bien plus à son aise que lorsqu'il est aligné en qualité de piston, il a plusieurs fois éliminé son vis à vis puis porté le ballon, passant la ligne médiane. Dans un jeu angevin parfois stéréotypé, ce genre de montée est appréciable. Ses passes latérales sont aussi plus assurées. Une à deux interventions salavatrices au premier poteau.

Doumbia (5) : Sur l'égalisation rémoise, c'est lui qui est sanctionné. Pas attentif, il est pris dans son dos par Foket et le fauche maladroitement. A noter sur le but victorieux, c'est son appel dans l'axe qui entraine Faes à l'écart de l'action et laisse un boulevard à Boufal pour trouver Fulgini. Il est remplacé par Capelle en fin de match.

Cabot (5.5) : Il s'est attiré les foudres du stade Auguste-Delaune depuis l'expulsion de Berisha. Il n'a pas souvent porté le ballon. Sa seule montée vraiment intéressante c'est en début de match lorsqu'il trouve Fulgini à l'entrée de la surface d'une légère balle piquée.

Mendy (6) : Il a retrouvé son poste puisque Baticle avait fait le choix de faire souffler Mangani. Il a rapidement joué un peu plus haut que Mangani, pressant un peu plus haut les rémois aussi. Des interventions précieuses souvent dans le camp rémois.

Ounahi (5) : En panne d'inspiration face au bloc rémois, il s'est contenté de faire tourner. Il était peut être un peu émoussé suite à sa troisième titularisation en moins de dix jours.

Fulgini (6.5) : Voir ci-dessus.

Boufal (6.5) : Il a dû énerver Berisha avec ses petites touches. Il convertit le pénalty d'une frappe presqu'inarrêtable. Sa vision du jeu lui permet de délivrer la passe décisive pour Fulgini. Remplacé par Bobichon.

Bahoken (5) : Il n'a pas ménagé ses efforts en faisant de nombreux appels mais il n'a pour ainsi dire jamais été servi par ses partenaires. Il loupe l'occasion de convertir une réelle action quand Rajkovic lui offre son but grand ouvert mais son tacle longue distance ne trouve pas le cadre. Un match qu'il a dû trouvé frustrant. Il laissera sa place à Cho.

Lire plus