Brésil - Suisse (1-0) : Les notes complètes [Coupe du monde - 2ème j.]

Homme du match: Akanji (8): Une équipe de Suisse vaillante pas loin de faire déjouer cette équipe du Brésil en mal d'inspiration durant la majorité du temps de cette rencontre. Et quand les Brésiliens se sont rapprochés de la cage de Sommer, le defenseur de Manchester City s'est érigé en muraille et a complètement éteint Richarlison. Dans la gestion de la profondeur, dans ses duels, dans l'impact qu'il y met pour se rendre maitre du ballon, le suisse a demeuré le plus fort.

Brésil (4-3-3)

Alison (4,5): Sur les rares moments du travail necessaire contre les suisses, il manque d'assurance et aurait pu offrir de meilleures opportunités à la suisse par des erreurs inutiles.

Militao (5): Trés fort physiquement pour prendre l'avantage sur les duels au combat et aux forceps mais il marque le pas dés qu'il doit se projeter et apporter de la précision sur le dernier tiers du terrain.

Marquinhos (6): C'était le seul préposé aux relances du Brésil dans la première mi-temps terne de l'équipe sud-américaine. Le manque de mobilité de ses partenaires ont participé à la crispation du jeu Auriverde et le défenseur du PSG ne doit pas être le responsable. Côté defense, sa principale mission, il livre une prestation trés solide, vigilance et interventions précises ont dessiné le bon ensemble global de son match.

Thiago Silva (7,5): Taille patron, le défenseur de Chelsea a bloqué Embolo et l'ensemble des joueurs de la Suisse malgré quelques frayeurs mais l'ancien parisien n'a jamais faibli quand il dut s'employer à proteger son camp.

Sandro (4,5): Le lateral de la Juve fait un match plutôt propre même s'il perd une douzaine de balles mais il doit se montrer plus entreprenant, prendre plus de risques. Sur son couloir, Vinicius semblait souvent bien seul sans grande possibilité de combiner avec lui pour faire des différences face à Rieder et Widmer. Telles le remplace à la 86ème minute.

Paqueta (5): L'ancien Lyonnais initie des situations par la passe pour le Brésil en première periode mais le bon positionnement et les efforts du milieu de terrain Suisse l'ont bloqué à quelques parcimonieux coups d'éclat. Il perd de son utilité au fil des 45 premières minutes et Tite le remplace à la pause par Rodrygo (5,5): Dans la position habituellement offerte à Neymar, le jeune joueur du Real Madrid montre des difficultés à exploser dans la partie comme il sait le faire souvent. Pourtant, il a su, par le dribble, par des coups de rein, de mettre à contribution, d'inquiéter le milieu Suisse et son entrée coïncide avec un Brésil plus entreprenant, plus tranchant et avec plus de folie.

Casemiro (5,5): Par son magnifique but, cette frappe forte et deviée par un Suisse qui finit dans le petit filet de Sommer, le milieu de terrain de Manchester United sauve toute une nation derrière son équipe. Sa fin de match est de grand niveau avec des tacles, des interceptions et un travail defensif dont il sait si bien faire mais on ne retranchera pas que ses deux premiers tiers de match ont été trop discrets. Il est isolé au milieu de l'entrejeu Suisse et ne fait pas d'effort pour être le relai des relances de son équipe, en se démarquant et tenter de faire exploser le milieu de la Nati et fluidifier le jeu du Brésil.

Fred (4): Début de partie trés interessant du mancunien avec beaucoup de mobilité, une participation efficace à la recherche des espaces et des solutions vers l'avant, il est vite replacé plus bas par son selectionneur pour solidifier l'assise du milieu du Brésil. Imprécisions, pertes de duels, l'ancien du Shakhtar Donetsk s'est vite perdu dans cette partie. Guimaraes le remplace à la 58ème minute.

Raphinha (5): Trop discret dans cette partie malgré un magnifique centre pour Vinicius qui prend mal le ballon et ce dernier finit detourné par Sommer puis une frappe molle bien capté par le portier de la Nati. Il a bien fait le peu de chose qu'il a réalisé mais on doit le voir plus avec le ballon, faire des différences et insister sur son aile. A la 73ème minute, il est relayé par Antony.

Richarlison (4): Tombé sur une trés bonne defense centrale de la Suisse, l'attaquant des Spurs n'a jamais réussi à prendre la profondeur ou efficacement éliminer ses vis-à-vis. Les quelques situations qu'il a eu à mettre au fond, ont mal été joué de sa part. Il annule le but de son coéquipier Vinicius Jr par sa position hors jeu. Pas un trés bon soir pour lui malgré la victoire. Il cède sa place à Gabriel Jesus à la 73ème minute.

Vinicius Jr (4,5): le madrilène est idiotement hors jeu sur ses deux premières vraies situations d'accélération alors qu'il est face à l'alignement de la defense adverse. Il parvient à scorer en profitant d'un espace laissé par la défense de la suisse mais le but sera refusé sur un hors jeu de Richarlison. En seconde mi-temps, c'est mieux, il appuye sur le champignon et multiplie les situations même s'il manque toujours un petit élément. Il fait preuve d'un scandaleux égoisme en oubliant Rodrigo, dans les ultimes minutes, qui se retrouvait seul devant Sommer si il avait daigné le décaler.

Suisse (4-2-3-1)

Sommer (5,5): Il fait les arrêts necessaires pour maintenir une Suisse vaillante mais ne peut rien faire sur le tir devié de Casemiro.

Widmer (6): Trés grosse prestation defensive de Mayence qui a longtemps donné du fil à retordre à Vinicius mais la où le bas blesse du côté du Suisse, c'est qu'il est trop souvent imprécis dans les dernières passes offensives. 19 ballons perdus, c'est bien trop conséquant. F. Frei le remplace à la 86ème minute.

Akanji (8): voir haut de page.

Elvedi (6,5): Il loupe son tacle sur Vinicius lors du but refusé de ce dernier. Mais ce mouvement reste unique, ou presque, dans sa prestation où il multiplie les ballons ecartés dans les situations brésiliennes. Une trés bonne performance du defenseur du Borussia Monchengladbach.

R. Rodriguez (5,5): Il a assuré le taf face à Raphinha, le rendant trop timoré et pas assez tranchant. On n'attendait plus d'insistance dans le haut de son couloir.

Xhaka (6): Il incarne le travail de la Suisse au milieu de terrain où ils ont, sans cesse, isolé, cerné et repoussé Casemiro, Fred et Paqueta. On l'a peu vu mais il s'acquitte d'un bon rendement de l'ombre.

Freuler (5,5): Prestation dans la même veine que son capitaine Xhaka avec beaucoup de travail au milieu et dans le renfort defensif. Il s'est plusieurs fois porter vers l'avant par le dribble, a cassé des lignes mais c'est imprecisions ou mauvais choix au moment de se séparer du cuir.

Rieder (5,5): Assez peu visible pour attaquer, le joueur des Young Boys de Berne fait une prestation XXL dans son apport defensif où les deux, avec Widmer, ont jusqu'au bout gêner Vinicius à se montrer décisif. Il est remplacé par Steffen à la 59ème minute.

Sow (6): Par son positionnement et ses déplacements entre les lignes du milieu Brésilien, il a déréglé toute l'équipe du Brésil en première periode et en début de seconde mais il n'est pas passé à la vitesse supérieure, pour porter son équipe vers la victoire. Car à un moment donné, il y avait la place. Bon match d'ensemble. Aebischer le relaye à la 75ème minute.

Vargas (6): Trés mobile, enchainant les efforts et les dribbles, il ne fut pas loin de tromper le brésil  mais une bonne défense des Auriverde et un peu de fatigue en deuxième partie de rencontre ont eu raison du milieu offensif d'Augsbourg. E. Fernandes le remplace à la 59ème minute.

Embolo (4): Il s'est fait bouger physiquement, jamais dans le bon tempo et au bon endroit, le monégasque est passé à côté de son match. Il devait bénéficier en pointe d'un bon centre de Vargas mais il se trouvait ailleurs que là où il devait être. Cette action est un peu à l'image de sa prestation même si c'est beaucoup dans la deuxième moitié du second acte du match. C'est trop tard et insuffisant. Il est remplacé par Seferovic à la 75ème minute.

 

Chardin Jean-Christophe

Lire plus