Mondial 2018 – 1/8 finale | Les notes d’Espagne – Russie (1-1, 3-4 tab)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Fernandes (7,5) : Un mot pour qualifier sa prestation : énorme ! Défensivement il a repoussé les assauts sans arrêt, simple et efficace sur ses dégagements, rarement pris à revers et jamais mis en danger. Une quantité d’efforts faramineuse, à l’image de ses dédoublements incessants et parfois précieux, notamment sur ses remises dans les airs. Il a tout donné pour offrir un résultat à sa nation.

Espagne (4-2-3-1)

De Gea (4,5) : Trompé sur la seule frappe cadrée russe, un penalty en l’occurrence, et trop maladroit dans son jeu au pied, il peine encore à rassurer sa défense, sûrement incapable de tenir un match durant lequel il est peu sollicité. Inquiétant, encore…

Nacho (6) : Un bon match dans l’ensemble. Des dédoublements souvent intéressant et un travail défensif propre et efficace, il n’a pas été le plus présent mais il fut l’un des plus adroits. Exemplaire, remplacé à la 71e par Carvajal.

Piqué (4) : Peu de duels à négocier, mais une erreur qui coûtera l’égalisation des Russes sur coup de pied arrêté. Peu sollicité, coupable malgré tout.

Ramos (7) : Très gros match de sa part. Il provoque le CSC d’Ignashevich sur l’ouverture du score et il a globalement dominé ses duels, au sol comme dans les airs. Des transversales souvent précieuses et un match complet et très réussi pour le capitaine de la Roja.

Alba (4,5) : Souvent à la ramasse en défense et trop statique en attaque, il n’a rien proposé d’intéressant si ce n’est quelques courses vers l’avant qui n’ont jamais abouties. Une performance médiocre de sa part, assez rare pour être souligné.

Koke (4,5) : Des difficultés à conserver le ballon, et un manque de présence sur les phases offensives. Aligné à l’origine aux côtés de Busquets, il a été incapable de venir créer le surnombre pour gêner la défense russe. Moins de tranchant qu’à l’accoutumée pour un match trop vide, ponctuée par un penalty manqué lors de la séance de tirs au but.

Busquets (5) : Il a rempli sa tâche, mais ne transcende pas le jeu de son équipe. Des ballons récupérés, des passes souvent réussies, mais trop rarement vers l’avant. Un manque d’allant pour une performance satisfaisante mais sans plus, accompagnée tout de même de quelques pertes de balles potentiellement préjudiciables dans son propre camp.

Silva (4) : Inintéressant dans tous les domaines. Trop hésitant dans la conservation de balle, toujours mal placé et incapable de créer du jeu, il a été complètement inutile sur le terrain, remplacé à la 67e par Iniesta.

Asensio (5,5) : Auteur d’un excellent coup franc pour provoquer l’ouverture du score, il a eu du mal à créer le danger dans le jeu, trop souvent isolé. Des difficultés à créer ou à trouver des espaces, et un match globalement pas flamboyant. Remplacé à la 104e par Rodrigo.

Isco (6,5) : Encore très intéressant par ses dribbles et ses capacités extraordinaires à conserver la balle, il a eu trop de difficultés à créer le danger dans les derniers mètres, trop timide ou trop joueur pour faire la dernière passe ou la dernière frappe nécessaire pour conclure. Très talentueux, mais pas assez tranchant.

Costa (5) : Bien encerclé par la défense russe, il a été presque impossible à trouver dans de bonnes conditions, mais si il a souvent été propre sur le peu de choses qu’il a pu faire. Enfermé, remplacé à la 80e par Aspas.

Russie (3-4-2-1)

Akinfeev (7) : Le capitaine russe a sauvé son équipe. Un double arrêt extraordinaire devant Iniesta puis Aspas, et un match globalement très intéressant, surtout sur sa ligne. Un but encaissé inscrit par son propre défenseur, mais une nouvelle très bonne prestation, couronnée par ses deux superbes arrêts lors de la séance de tir au but.

Kutepov (7,5) : Le patron de la défense russe. Monstrueux sur ses interventions et par ses capacités de rigueur et d’abnégation, il a repoussé tout ce qu’il lui venait dessus. Un mur impassible.

Ignashevich (5,5) : Hormis un but inscrit contre son camp tôt dans la rencontre, il a réalisé une performance très satisfaisante, extrêmement concentré et impliqué jusqu’au bout de l’effort, dévoué et rigoureux pour éviter le craquage.

Kudryashov (4,5) : Il a eu quelques difficultés dans l’axe, et il en a eu encore plus quand il est passé dans le couloir à la reprise. Trop lourd pour ce poste, il n’est presque jamais monté et il s’est trop souvent retrouvé débordé et en difficulté. Dur.

Fernandes (7,5) : Voir ci-dessus.

Kuzyaev (5,5) : Un match de numéro 6 plein de rigueur dans l’ensemble. Beaucoup de travail, de ballons récupérés et d’efforts de placement dans l’entre-jeu. Dévoué mais parfois trop maladroit sur ses transmissions. Remplacé à la 98e par Erokhin.

Zobnin (5) : Beaucoup d’efforts fournis, au pressing comme en défense, parfois trop agressif et même averti et malheureusement trop maladroit dans ses transmissions. Un match trop moyen.

Zhirkov (4,5) : Très peu sollicité offensivement comme défensivement, il n’a rien apporté de très important. Trop discret, remplacé à la reprise par Granat (6,5), très concentré et rigoureux et surtout dominateur dans les duels, il a amené un plus dans la défense.

Samedov (5,5) : Il s’est donné corps et âme pour son équipe, en permanence au pressing pour tenter de gêner le tiki taka espagnol. Du mal cependant à vraiment créer le danger, parfois maladroit et souvent dur à trouver. Très volontaire, remplacé à la 61e par Cheryshev.

Golovin (4) : Le petit génie russe a vécu un match compliqué. Isolé, enfermé, bataillé mais malgré tout combatif, il a subi la physionomie du match, contraint à défendre et à presser, souvent en vain.

Dzyuba (7,5) : Il a énormément pesé physiquement sur la défense espagnole, puissant dans les duels et précieux par ses remises. Décisif sur un penalty égalisateur obtenu et transformé, il a fait la différence sur un match très compliqué. Incisif, remplacé à la 65e par Smolov.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.