Euro 2020 - 1/2 finale | Les notes de Italie - Espagne (1-1, 4-2 tab)

Homme du match : Chiesa (8) : Sublime match de la part de la pépite italienne. Le jeune ailier de la Juventus aura été un véritable poison pour la défense espagnol. Le fils de Enrico Chiesa a su faire des différences grâce à sa vitesse et à sa qualité de dribble. Ensuite, à l'heure de jeu, le jeune homme de 23 ans a fait vibrer l'Italie toute entière grâce à une enroulée pied droit sous la lucarne opposée de Unai Simón pour le 1-0. Une demi-finale incroyable pour le prodige de la Squadra Azzura. Il sort sous l'ovation de Wembley à la place de Bernardeschi.

Italie : 4-3-3

Donnarumma (6) : Irréprochable sur sa ligne pendant 80 minutes, le futur gardien du PSG a dû s'incliner face à Morata ( pas aidé par sa défense). Néanmoins, son jeu au pied fût loin d'être parfait à l'image de son mauvais renvoie en première période, qui s'est soldé par une belle parade main ferme de ce dernier.

Di Lorenzo (6) : Un niveau défensif exceptionnel aujourd'hui pour le latéral napolitain. En effet, il a remporté de nombreux duels et réussi la quasi-totalité de ses interventions avec notamment son sauvetage sur le centre de Olmo à la 49ème puisque derrière lui, Torres était présent pour pousser le ballon dans les filets.

Bonucci (6.5) : Il a égalé Buffon au nombre de match disputé dans une compétition international et grimpe avec son ancien compatriote de la Juventus à la première place des joueurs italiens les plus capés dans un tournoi. Outre cette stat incroyable, il a réalisé une performance de haute volée. Présent défensivement, il a stoppé de nombreuses offensives espagnols.

Chiellini (5.5) : Tout comme son compère de charnière centrale, il a rendu une copie bien satisfaisante. Son expérience et son placement ont fait la différence. Néanmoins, il n'est pas irréprochable sur le but de Morata, ce dernier a traversé la défense italienne sans se faire attaquer.

Emerson (6) : Auteur d'une bonne première période où il a pu profiter du placement haut de Azpilicueta, il a heurté la barre du portier adverse à quelques secondes du terme de la première période. Malheureusement, le second acte sera bien plus compliqué avec notamment la montée du bloc espagnol suite à l'ouverture du score de Chiesa. Remplacé par Tolói (4.5). Moins rapide qu'Emerson, il a commis plusieurs fautes qui lui ont valu un carton jaune.

Barella (4) : Annoncé comme l'une des clés du match avec son duel face à Pedri, le milieu de l'Inter Milan aura été inexistant ce soir. Buteur en quart face à la Belgique, il a tout de suite été mis en difficulté dans ses duels et a manqué de maîtrise technique sur l'intégralité de sa partie. Remplacé par Locatelli. 

Jorginho (6) : Jeune champion d'Europe avec les Blues de Chelsea, le numéro 8 de la Squadra Azzurra a été l'italien qui aura le plus parcouru de kilomètres ce soir. En plus de cela, il a réussi la quasi-totalité de ses transmissions et aura apporté de la sérénité du côté des italiens dans un match compliqué.

Verratti (5.5) : A l'instar du milieu italien durant la quasi-totalité de la rencontre, le petit hibou parisien a eu du mal face à un niveau technique incroyable du côté des milieux espagnols. Ce dernier n'a pas réussi à imposer son style de jeu durant ce match et a commis quelques gestes d'agacements notamment. Remplacé par Pessina (5). 45 minutes de jeu timoré avec peu de ballons touchés.

Chiesa : voir ci-dessus.

Immobile (5.5) : Malgré avoir apporté peu de danger dans la surface adverse, l'attaquant de la Lazio a aidé les siens grâce à un jeu dos au but important et a même délivré une passe décisive sur l'ouverture du score de Chiesa. Remplacé par Berardi (6). Il a apporté du danger dans la surface adverse et a posé des problèmes à la charnière centrale espagnol.

Insigne (5) : Il Magnifico a comme à son habitude tout donner et tout tenter pour offrir à son pays une qualification pour la finale de cet Euro 2020. Effecitvement et même si le joueur du Napoli ne s'est pas crée la moindre situation, il a tout de même été à l'origine de quelques tentatives italienne puisqu'il délivre la passe à Ederson qui frappera sur la barre. Remplacé par Belotti.

Espagne : 4-3-3

Simón (5.5) : Toujours aussi inquiétant dans ses sorties, le portier de Bilbao a donné quelques sueurs froides à ses partenaires avec par exemple sa sortie incompréhensible à la 20ème qui a aboutie sur une énorme situation pour les italiens, sans résultat.

Azpilicueta (5) : Haut sur le terrain, l'ancien marseillais aura souffert dans son couloir face à un Lorenzo Insigne toujours aussi vif balle au pied. Remplacé par Llorente.

Eric García (6) : Propre dans ses interventions, il a gêné Immobile dans ses tentatives d'incursions. Remplacé par Pau Torres.

Laporte (6.5) : Le défenseur de Manchester City cloture son premier Euro avec la Roja sur une bonne note sur le plan individuel avec une très bonne partie. En effet, il a été le joueur qui a touché le plus de ballons (160) et a su s'en servir avec brio. A l'aise balle au pied, il aura été impéccable dans ses interventions.

Alba (5.5) : Toujours bon techniquement, le latéral du Barça a néanmoins manqué de justesse dans ses centres qui n'ont pas apporté de danger.

Koke (6) : Solide à son poste, l'expérimenté milieu de terrain espagnol nous aura régalé de par sa qualité de passe vers l'avant à l'instar de son lob sur la défense italienne afin de servir Oyarzabal. Remplacé par Rodri (6). Ce dernier a apporté toute son expérience afin d'apporter de la solidité dans le coeur du jeu de la Roja.

Busquets (6) : Présent défensivement, il a relancé proprement la plupart du temps. De plus, il a participé à quelques occassions de la Roja avec une tentative en première intention mais son tir passera juste au dessus de la cage adverse. Remplacé par Thiago.

Pedri (7.5) : Un match XXL pour le milieu barcelonais. Doté d'un énorme volume de jeu et d'un pressing constant sur Jorginho durant l'intégralité de la rencontre, le jeune joueur de 18 ans a réussi 97% de ses passes en 120 minutes, juste monstrueux.

Torres (5) : Son apport offensif a été faible ce soir. En effet, l'attaquant espagnol ne sait pas vraiment illustré balle au pied et n'a pas trouvé la solution pour dévérouillé le verou italien. Remplacé par Morata (6.5). Le coaching payant de Luis Henrique. En effet, l'attaquant de la Juventus a permis à l'Espagne de revenir dans le match grâce à un but tout en finesse face à Donnarumma. Lors de la séance de tir au but, il manquera sa tentative.

Oyarzabal (4.5) : Titulaire surprise à la place de Morata, le joueur de la Real Sociedad aura été omniprésent dans son couloir et a su optenir de nombreuses situations. Cependant, il a manqué de finition dans le dernier geste sur la quasi-totalité de ses tentatives à l'image de son contrôle manqué qui aurait pu lui permettre d'affronter Donnarumma en face à face lors de la première période ou encore sa tête qui passe à côté suite à un caviard de Koke. Remplacé par Gerard Moreno (5.5). Son entrée en jeu a été faibrile puisqu'il n'a pas touché énormement de ballon et s'est offert qu'une mince tentative.

Olmo (6.5) : L'espagnol le plus dangereux offensivement ce soir. En effet, l'attaquant de Leipzig a obtenu de nombreuses occasions mais la finition lui aura manqué jusqu'à la séance de penalty où il le manquera complètement.