Accueil * Copa América 2019 * Copa América – 2ème j. | Les notes de Bolivie – Pérou...

Copa América – 2ème j. | Les notes de Bolivie – Pérou (1-3)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Guerrero (7) A 34 ans, l’ex-joueur du Bayern Munich, a pesé sur cette rencontre. Il égalise peu après l’ouverture du score d’un but avant d’offrir un centre millimétré pour son compère Farfan. En plus d’avoir été un vrai leader mental.

 

Les notes de la Bolivie:

 

Lampe (5): Quelques frappes stoppées à 2-1 ne viennent pas changer le cours de la rencontre. Sa sortie sur Guerrero est réalisée dans le mauvais timing (45′).

Haquin (5) Mal positionné sur le premier but, sinon, il a tenu son rang.

M. Bejarano (4,5): Absent au marquage de Guerrero sur le second but, très peu d’engouement offensif.

Jusino (4,5): Est en retard sur la tête de Farfan, malgré quelques interceptions défensives, il n’a réellement empêché la défaite de son équipe.

Saavedra (3,5): En plus de ses imprécisions techniques, son manque de pressing sur Guerrero est fatal. Il rate un but tout fait quelques minutes plus tard, qui aurait permis l’égalisation et encore un espoir dans la qualification de sa nation.

D. Bejarano (3,5): A été mis en difficulté face à la fougue de Polo et Farfan, en plus de n’avoir rien apporté offensivement.

Chumacero (4,5): Averti à la 29′, Chumacero a subi énormément de chocs, mais sa copie, elle, ne l’était pas.

Justiniano (4,5): Relativement passif dans l’entrejeu, Justiniano n’est pas Juninho et a rendu une copie plutôt moyenne.

Saucedo (4,5): Très peu en vue finalement, comme l’ensemble de l’attaque bolivienne, qui manquait cruellement de liant. Remplacé par Fernandez (71′).

Castro (5,5): Une bonne prise d’initiative en seconde mi-temps aurait pu être mieux récompensée sans l’arrêt de Gallese. Remplacé par Alvarez (80′).

Martins (6): Le brésilo-bolivien n’a pas tremblé sur le point blanc pour transformer le penalty accordé aux siens à la 28′. Un sacré charisme, qui n’aura malheureusement pas été diffus au reste de son équipe.

 

Les notes du Pérou:

 

Gallese (6): Sa superbe parade à la 66′ permet aux siens de préserver le 2-1. Pas grand chose à faire, mais il l’a fait.

Zambrano (5): Après une longue tergiversation, la VAR déclare coupable Zambrano d’une main dans la surface. Penalty donc, transformé à contrepied par Martins. Un fait de jeu qui vient ébranler une rencontre pourtant sans accroc pour le Pérou. Remplacé par Araujo.

Advincula (6,5): Une performance solide, jamais mis à revers.

Trauco (6,5): Une activité débordante au cours de la rencontre, malgré une baisse de régime en fin de match.

Abram (5,5): Difficile de noter sa performance tant il aura été peu mis en difficulté, sa lecture de jeu a fait la différence.

Cueva (5): Surement l’attaquant péruvien le moins tranchant, difficile de faire mieux en même temps que les arabesques de Farfan. Remplacé par Flores qui a détonné à son entrée et s’offre le luxe d’achever le score à 3-1.

Tapia (5,5): Un rôle intéressant défensivement dans la récupération, très peu d’attaques boliviennes, en partie grâce à son placement.

Yotun (6): Une très bonne présence au milieu, de bonnes passes vers l’avant ont élancé les attaques boliviennes.

Farfan (7): La star péruvienne, ancien nom ronronnant du Schalke 04, a été déroutant. On l’attendait, il a répondu présent. En plus d’une tête magnifiquement smachée qui offre la victoire à son équipe, son omniprésence sur son aile a été très difficile à endiguer.

Polo (5,5): Un peu moins en vue que Farfan évidemment, mais une performance correcte, quelques occasions emmenées.

Guerrero (7): voir ci-dessus.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...