Accueil * CAN 2019 * CAN – 3ème j. | Les notes de Bénin – Cameroun (0-0)

CAN – 3ème j. | Les notes de Bénin – Cameroun (0-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Choupo-Moting (6): Homme du match avec 6/10, autant dire que la partie n’était guère de grande qualité. La seconde mi-temps était une parodie de football. Choupo lui a tout de même montré de l’envie. Moqué, raillé toute une saison dans le club qatari, celui-ci semble tout de même plus à l’aise avec les Lions Indomptables et a eu au moins l’audace de quelques initiatives. Sa frappe est arrêtée à la 20′ par un Allagbé bien chauffé en début de match.

 

Les notes du Bénin:

 

Allagbé (6): Deux arrêts décisifs en première mi-temps, notamment sur une frappe cadrée de Choupo-Moting. Il aurait très bien pû être Homme du Match, finalement, car il permet au Bénin d’accéder à la première phase finale de son histoire.

Kiki (5,5): Difficile pour lui d’enclencher sa vitesse sur contre-attaques, il aura eu néanmoins le mérite d’embêter de manière accrocheuse les attaques camerounaises.

Verdon (5): Peu en vue, peu mis en danger, totalement en place dans le bus béninois.

Adénon (5,5): L’amiénois a tenu son rang, intraitable défensivement.

Barazé (4,5): Evoluant au niveau amateur à Moulins-Yzeure Foot en National 2, Barazé a parfois eu du mal à suivre le rythme d’une rencontre relativement sans beaucoup d’enjeu, souvent pris à revers, celui-ci est averti à la 54′ au terme d’une seconde faute grossière.

Adéoti (5,5): Enième pensionnaire des championnats français, celui-ci a été intransigeant défensivement, aucune fausse note particulière n’est à dénoter face à la pâle attaque camerounaise.

Sessègnon (6): Ex-manceau, parisien, montpelliérain, ex-joueur de BPL, quelle expérience dans son baluchon, sans doute sera t-elle d’une importance vitale lors des huitièmes, car on voit bien qu’il est le leader incontestable de cette équipe, encore sur ce match. Le bénin aura besoin d’un Stéphane fer de lance de sa Nation.

Dossou (4,5): Un seul débordement en première mi-temps marqueront les esprits (ou non) du public venu tout sauf en nombre au Stade d’Ismailia. Remplacé à la 68′ par Soukou.

Djigla (6): Baroudeur des clubs en Europe, Djigla l’était aussi sur les terrains. Ailier, il n’a jamais rechigné à la tâche et a effectué de gros efforts défensifs. Peut-être le meilleur béninois sur ce match. Remplacé par Poté à la 76′.

Mama (4): Pas de pressing offensif, peu d’efforts défensifs. Mama n’a pas apporté grand chose si ce n’est une présence fantomatique sur le gazon égyptien.

Mounié (3): Auteur d’une saison bien loin de ses espérances, avec seulement deux petits buts au compteur du côté d’Huddersfield, avec qui il a été relégué, Mounié manquera les huitièmes de finale à cause d’un carton jaune ridiculement attribué. Mais vue son envie de ce soir, Mounié devra se remettre en question que ce soit pour un éventuel quart de finale ou pour la suite de sa carrière sur la pente descendante.

 

Les notes du Cameroun:

 

Onana (5,5): Révélation au poste de gardien, le joueur de l’Ajax n’a été que peu sollicité, comme attendu. Mais là est aussi la force des grands de ce poste, rester concentré en toutes circonstances, son intervention à la 30′ sur un coup franc dévié de Sessègnon est salvatrice. Au repos au seconde mi-temps, il ne manquait qu’un oreiller dans ses cages pour qu’il soit plus à l’aise.

Yaya (5): Dur à noter un joueur qui n’a pas eu grand chose à faire, devrait-on dire rien, Mounié ne lui a pas imposé beaucoup de travail.

Fai (4,5): Averti en fin de première mi-temps après s’être fait prendre par grand pont, Fai s’est fait relégué sur le banc par Njie au vue d’un changement tactique, afin de doubler les ailiers, choix osé et surprenant.

Oyongo (5,5): Puissant latéral gauche du MHSC, Son coup franc est effleuré par Allagbé à la 17′, mais ses quelques tentatives ont ensuite manqué de précision. On ne pourra pas non plus lui reprocher cela alors que le match fut d’un ennui à dormir sur un sol de gare.

Ngadeu-Ngadjui (5): Défenseur central est une tâche ingrate dans ce match comme celui-ci, il aurait très bien pu taper la discut en tribunes que cela n’aurait pas changé grand chose au scénario de ce mauvais film.

Malong (5,5): Plus reculé, Kundé Malong a été le métronome d’une passe à 10 sans fin en seconde mi-temps, pas de prises de risques, pas de mouvements, mais son apport défensif reste tout de même honorable dans son poste de 6.

Djoum (4): Averti à la 20′ injustement. Mais un match relativement apathique, et ça, l’arbitre n’y est pour rien. Remplacé par Mr Clarence Seedorf à la 66′.

Zambo Anguissa (5,5): Le milieu défensif ex-marseillais s’est voué dans un rôle un peu plus offensif, quelques passes verticales et ouvertures en profondeurs très justes. Averti à la 77′ au terme d’un match (sans quasi enjeu rappelons-le) avec tout de même 6 cartons jaunes ! l’arbitre était la tête dans le fraisier lui-aussi.

Bahoken (4): Manque de concentration sur un centre de Oyongo à la 8′ puis à la 25′ sur une superbe ouverture de Choupo, Bahoken s’est éteint sans jamais s’être allumé.

Choupo-Moting (6): voir ci-dessus.

Toko Ekambi (4,5): Très peu en vue, quelques tentatives désespérées et un placement offensif qui a laissé à désirer. Pas la moyenne. Remplacé par Bassogog à la 83′.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...