Accueil * CAN 2019 * CAN 2019 – 3ème j. | Les notes de Angola – Mali...

CAN 2019 – 3ème j. | Les notes de Angola – Mali (0-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : M.Doumbia (7,5) : Dynamique et disponible, le Rémois a été difficile à contenir pour la défense angolaise. Sa vivacité dans les petits espaces a ouvert des brèches pour ses partenaires. Il s’est bien intégré au jeu collectif de son équipe avec notamment une belle combinaison réalisée avec Amadou Haidara sur le but de ce dernier. À sa sortie, le Mali a perdu beaucoup d’allant offensif. Remplacé par Koita (58′).

Angola (4-2-3-1)

Toni (5,5) : Attentif et appliqué, il a bien tenu son poste pendant la partie. Il ne peut rien sur le but malien avec un boulet de canon qui l’a laissé sans réaction.

Paizo (5) : Un peu tendre défensivement face aux attaques maliennes, il n’a pas eu plus d’assurance offensivement. Ses montées furent rares et souvent futiles.

Dany (6) : Sans aucun doute le grand Monsieur de la défense angolaise ! Il a affiché une bien meilleure maturité que ses partenaires dans les duels, dans les relances ainsi que dans les interventions. Il a d’ailleurs souvent suppléé les défaillances de ses comparses de la défense.

Bastos (5,5) : Un bon engagement de sa part dans les duels. Il a fermé les portes dans la défense de l’Angola. Toutefois, sa faible mobilité et sa lenteur s’est parfois ressentie sur les mouvements collectifs maliens.

Bruno Gaspar (5,5) : Des montées offensives utiles qui ont apporté une bouffée d’air frais à une attaque moribonde. Après, une meilleure utilisation de la balle et des centres plus précis lui auraient permis de vraiment ébranler la défense malienne.

Herenilson (5) : Trop tendre ! Dans les duels, il a peiné face à l’agressivité des Maliens ou à cause de ses propres manques dans ce domaine. Il s’est fait trop facilement transpercé dans l’entrejeu sur les montées offensives des Aigles.

Djalma (6,5) : L’homme à tout faire des Palancas Negras ! Il a pris le jeu offensif de son équipe à son compte. Leader technique, il a été le principal danger pour le Mali avec une bonne projection vers l’avant et une bonne maîtrise technique. Malheureusement, il fut souvent trop esseulé sur le front de l’attaque.

Geraldo (4,5) : Un bon début de match où il a bien exploité le côté gauche malien par ses courses mais cela n’a duré qu’un temps. Ensuite, il n’a plus trop pesé sur la partie, n’arrivant pas à conserver le ballon suffisamment longtemps dans ses pieds face au pressing défensif malien. Paciencia prend sa place (81′).

Fredy (4,5) : Il n’a pas maîtrisé son sujet en milieu. Trop fébrile, il a eu un déchet technique un peu trop important. Surtout, il n’a pas paru en mesure de stopper l’avancée collective malienne. Remplacé par « Show » Cafumana (52′).

Mateus (5,5) : Il a perturbé le côté droit de la défense malienne par ses courses, ses appels intelligents, utilisant  souvent les espaces entre les joueurs maliens. Mais, un manque de ballons l’a empêché d’être dangereux et décisif. Cède sa place à Eduardo (52′).

Gelson (4,5) : Un match assez compliqué. Il a eu peu d’opportunités à se mettre sous la dent et a erré trop seul sur le front de l’attaque. Il ne fut pas très difficile à contenir pour les défenseurs maliens.

Mali (4-2-3-1)

Diarra (6) :  Un match maîtrisé. Même s’il est parfois un peu hésitant dans ses sorties au devant des attaquants angolais, il n’a pas commis d’erreurs et a été assez efficace sur les tentatives adverses.

M.Haidara (5,5) : Il a parfois été un peu fébrile dans les duels défensifs mais sa grande force a été sa qualité de relance qui lui a permis de faciliter les reconversions offensives des siens.

Wagué (7) : Toujours très solide au duel, il n’a pas été mis en valeur par la faiblesse de l’attaque angolaise. Il a parfois fait étalage de sa maîtrise pour corriger les imprécisions de ses équipiers.

Kouyaté (5,5) : Un match aux performances sinusoïdales pour celui que l’on surnomme « Kiki ». Le Troyen a parfois été très laxiste sur le placement, se faisant piéger par des ballons dans son dos en début de match. Il a été auteur de bonnes interventions dans les duels avec de bons tacles.

Sacko (5,5) : Trop de ballons sur son aile en début de match ! Ce fut une autoroute dans son dos, lors des 20 premières minutes. Cela s’explique par un mauvais placement, des montées qui ont pris le pas sur les retours en défense et une certaine lenteur. Néanmoins, il est vrai qu’il a apporté sur le plan offensif par la qualité de ses passes.

L.Coulibaly (5,5) : Il a très clairement pris le parti de se concentrer sur les tâches défensives et ce ne fut pas trop mal même si son placement sur le terrain laisse parfois à désirer. Ses interventions et sa présence dans la surface de Diarra n’ont pas été de trop sur certaines actions angolaises.

A.Haidara (7) : Il a rayonné en milieu de terrain grâce à sa qualité technique qui s’est révélé redoutable pour la défense angolaise. Mais que dire devant le bijou qu’il a inscrit ? Une belle combinaison avec Doumbia avant une frappe splendide dans la lucarne de Toni. Remplacé par C.Doucouré (73′).

M.Doumbia (7,5) : Voir ci-dessus.

Adama Traoré (Monaco) (5) : Plus effacé que son homonyme, il n’a pas touché assez de ballons pour pouvoir s’exprimer convenablement. Il a été assez prudent en possession du cuir, ne prenant pas assez d’initiatives pour déstabiliser la défense angolaise.

Adama Traoré (Orléans) (6) : Une belle activité sur son côté et de bonnes initiatives grâce notamment à sa qualité technique qui lui a souvent permis d’éliminer ses opposants par un bon contrôle ou une feinte de corps. Remplacé par Marega (81′).

K.Coulibaly (6) : Il n’a pas ménagé ses efforts sur le front de l’attaque par ses appels et sa présence. Il a pesé sur la défense des Palancas Negras et a aimanté un bon nombre de ballons. Son jeu dos au but a aussi fait merveille. Il lui a manqué de meilleures opportunités face au but pour vraiment inquiéter Toni.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...