CAN – 1/4 finale | Les notes de C. Ivoire – Algérie (1-1, 3-4 t.a.b)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du Match : M’Bohli (8) : Quel match du gardien Algérien ! Décisif de bout en bout d’abord sur une frappe dangereuse de Gradel qu’il détourne de peu sur son montant gauche à la 6′ puis sur le tir au but de Bony qu’il détourne en dehors du cadre. Impressionnant dans ses sorties également, il est décisif dans les grands matchs.

Les notes de l’équipe de la Côte d’Ivoire (4-3-3) :

Gbohou (6) : D’abord inquiétant avec des sorties mal maîtrisées, il s’est ressaisi vers la fin de la première période en rassurant ses coéquipiers avec autorité. Il se troue dès le retour des vestiaires en offrant un penalty à Bounedjah… Qui le rate. Suite à cela, le gardien a été irréprochable jusqu’au bout du match. On ne peut lui en vouloir sur les tirs aux buts. Averti à la 46′.

Bagayoko (4,5) : Un peu trop brouillon techniquement, le latéral s’est parfois emmêlé les pinceaux et n’a pas été irréprochable sur ses actions défensives. Il a cependant sauvé son équipe en fin de match en détournant une tentative en bout de course. Décisif mais trop absent dans le jeu. Averti à la 43′.

Traoré (3,5) : Médiocre, fébrile dans ses interventions défensives, il a essayé d’apporter offensivement mais sans réussite. Il est impliqué sur le but de Feghouli en lui laissant trop de liberté.

Kanon (5) : Très sérieux, il a réalisé des actions et retours défensifs de grande classe pour maintenir son équipe dans le match, il blesse néanmoins Atal sur son somptueux retour mais fait ce qu’on attend de lui en s’érigeant face aux banderilles ennemies. Remplacé par Comara à la 54′, qui a sur trouver ses marques tout en étant averti à la 121′.

Coulibaly (4,5) : Se jette trop vite dans les duels, il le paie cash en se jetant sur Bounedjah, qui débouche sur l’ouverture du score. Intéressant offensivement, il n’a pu briller étant donné les absences de son coéquipier Zaha.

Kessié (7,5) : Maître à jouer ivoirien, le milieu du Milan a régalé par ses interventions et ses relances millimétrées. Il a régné sur l’entre jeu en empêchant les algériens de passer par le milieu et les forçant à réaliser des passes longues, donnant lieu à du déchet. Provoquant sur son côté et combinant bien avec le très bon Gradel, il aurait mérité mieux.

Sangaré (5,5) : Pas au niveau de Kessié, il a néanmoins tenu la baraque et a tenté de verrouiller le jeu, en vain car débordé sur son côté par la paire Bensebaini-Belaïli, aidés par Bounedjah. Il a été présent offensivement et a tenté d’apporter le danger. Remplacé par J-P. Gbamin à la 78′.

Die (4) : On ne l’a pas trop vu mais il fait son match, sérieux défensivement il est cependant trop peu présent offensivement et n’a pas réussi à trouver Kodjia durant ce match. On en attendait plus de ce joueur très dur sur l’homme.

Zaha (2) : Il a littéralement plombé le jeu offensif de son équipe, il tente trop de dribbles, est toujours à contre-temps et perd trop souvent la balle. Il a à chaque action fait les mauvais choix et peut s’en vouloir car il a eu plusieurs occasions franches. Un déchet technique exceptionnel lors de ce match. Averti à la 29′ pour un mauvais geste. Remplacé par M.Cornet à la 94′.

Kodjia (4) : Son but salvateur en seconde période ne fait pas oublier son match très médiocre, lui aussi trop souvent à contre-temps, il manque l’immanquable en début de match et n’a absolument pas fait partie du jeu, bien muselé par la charnière algérienne. Remplacé par Bony à la 96′ qui rate le tir au but décisif.

Gradel (7) : Lui a réussi son match, d’abord dangereux sur sa première frappe il n’a cessé d’apporter le danger et de donner des frissons aux algériens, il a été généreux sur les efforts défensifs et aurait lui aussi mérité mieux.

Les notes de l’équipe d’Algérie (4-1-4-1) :

M’Bohli (8) : Voir ci-dessus.

Atal (NN) : Bon début de match, il commet néanmoins des fautes bêtes et dangereuses. Se blesse sur l’intervention de Kanon et se fait remplacer par M.Zeffane (5) qui a été irréprochable dans ses interventions et ses montées, il a donné de l’air aux algériens.

Mandi (5,5) : Très bon et solide, il est apparu comme un roc ne laissant aucune incursion ivoirienne le perturber. Il s’st cependant fait peur lors de la prolongation avec un cafouillage à la dernière seconde, sans conséquence finalement.

Benlamri (5) : Bon lui aussi, il n’a pas été aussi solide que son partenaire mais a tenu la baraque en fin de seconde période et durant la prolongation, cette charnière coulisse bien mais il est trop lent à revenir sur Kodjia lors de son but.

Bensebaini (5,5) : Il n’a pas arrêté, passeur décisif pour Feghouli à la 20′, il a été omniprésent offensivement avec de nombreux centres et passes dangereuses. Défensivement, il a été relativement tranquille grâce au non-match de Zaha. Averti à la 29′ pour un mauvais geste.

Guedioura (4) : D’abord très médiocre et auteur de nombreuses fautes, il s’est ressaisi par la suite en stabilisant le milieu et en adressant des passes propres et en soignant ses interventions défensives.

Belaïli (4,5) : Sérieux et appliqué, il n’est néanmoins pas assez bon. Il pèse offensivement mais est trop brouillon dans ses prises de décisions et n’est pas extrêmement fiable défensivement.

Bennacer (4) : Transparent jusque-là il prend un carton jaune à la 40′, il se réveille ensuite et essaye de relancer proprement et de trouver ses attaquants par des passes justes et dans le tempo. Il est monté en puissance et a fait beaucoup de bien lors de la prolongation.

Feghouli (7) : Très bon lors de tout le match et constamment dangereux pour la défense ivoirienne, son but end son match encore meilleur, avec plus de réussite il aurait pu corser l’addition, mais l’essentiel est là.  Remplacé à la 120′ par A.Delort qui a transformé son tir au but lors de la séance et aida son équipe à se qualifier

Mahrez (6) : Très bon dans ses offensives et généreux dans les retours défensifs, il a néanmoins été trop brouillon dans le dernier geste et n’a pu être autant décisif qu’il l’aurait souhaité. Remplacé par un Ounas intenable à la 86′, qui a fait souffrir la défense ivoirienne lors de toute la prolongation.

Bounedjah (6,5) : Comme toujours, il mouille le maillot jusqu’à n’en plus pouvoir, il se jette sur tous les ballons et fait preuve d’une abnégation sans faille. Il provoque un penalty à la 46’…qu’il rate. Ceci donnera un second souffle aux ivoiriens mais cet échec n’a pas eu de répercussions négatives finalement. Remplacé à la 78′ par Slimani, lui aussi très bon et sans de grandes interventions du gardien adverse aurait qualifié l’Algérie lors de la prolongation.

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.