Ligue Europa – 1ère j. | Les notes de Prague – Bordeaux (1-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Zmrhal (8) : L’unique buteur de la rencontre (35e) a démontré une qualité technique exceptionnelle. Hormis sa frappe croisée magnifique qui vient se loger dans la lucarne, ses accélérations, ses transmissions première intention dos au but, ses dribbles et ses centres fourbes auront donné le tournis à la défense girondine. Très présent, très tranchant et surtout décisif, il a clairement fait la différence. Remplacé à la 83e par Frydrych.

Slavia Prague (4-2-3-1)

Kolar (5,5) : Aucune intervention à réaliser, très peu de relances à effectuer, il n’a pas eu à paniquer. Serein.

Coufal (7) : Souvent placé très haut sur le terrain, il a apporté de très bonnes choses à son équipe. Des appels incessants, des centres dangereux ainsi que des replis lucides et une défense impeccable, il a réalisé une excellente prestation.

Kudela (6) : Peu sollicité, il a souvent usé de ruse pour remporter ses duels, toujours victorieux et précis à la relance. Professionnel.

Ngadeu (6,5) : Dominateur dans les airs en défense comme sur coups de pieds arrêtés, il a toujours été très costaud et a souvent réalisé de très bonnes passes allongées pour vite apporter le danger. Fort.

Boril (5,5) : Souvent présent en attaque mais aussi souvent précis, il a parfois manqué à son devoir en oubliant de se replier sur les assauts rapides, laissant des boulevards dans son dos. Pas toujours concentré.

Husbauer (7,5) : Le capitaine a fait très mal. Placé dans le dos et trop souvent oublié, il en a profité pour prendre à revers la défense adverse et constamment créer le danger. Des choix souvent judicieux dans les derniers mètres, jusqu’à être passeur décisif sur l’unique but du match.

Soucek (7) : Précieux dans son orientation du jeu et toujours présent à la récupération, il a apporté de vraies bonnes choses. Une qualité technique irréprochable pour un métronome incontournable.

Stoch (4,5) : Souvent placé entre les lignes, il a préféré se mettre au service du collectif en perturbant le système adverse plutôt que de se montrer individuellement. Souvent médiocre sur ses coups de pieds arrêtés, il n’a pas briller mais a su se montrer utile. Remplacé à la 79e par Baluta.

Zmrhal (8) : Voir ci-dessus.

Traoré (6,5) : Ses choix n’ont pas toujours été les meilleurs, dans ses appels comme dans ses transmissions, mais son activité à l’avant fut indéniable tant il a fait les courses, mis le pressing et apporté du contact. Une volonté de fer. Remplacé à la 93e par Matousek.

Tecl (5) : Un élément perturbateur. Ses décrochages réguliers et son jeu dos au but ont causé bien du soucis à la défense girondine, malgré son absence dans la boîte. Peu en vue, mais très utile.

FC Girondins de Bordeaux (4-3-3)

Costil (6) : Il n’y peut rien sur la réalisation tchèque, et il réalise un superbe arrêt devant Soucek (74e) puis devant Zmrhal (81e). Pas un grand match, mais beaucoup de regrets.

Palencia (5,5) : Il n’a rien laissé au hasard. Très costaud dans les duels et toujours bien placé à l’arrière comme à l’avant, il a malgré tout commis quelques erreurs. Trop maladroit sur ses centres et les pieds coincés dans le gazon sur le but de Zmrhal, il n’a pas fait que de bonnes choses.

Koundé (4) : Il a commis trop d’erreurs. Des duels mal négociés, un marquage pas irréprochable, des relances souvent dangereuses pour son équipe… Il a clairement été à la peine. Sa forme n’est pas étincelante depuis quelques temps.

Pablo (7) : Lui n’aura pas de regrets à nourrir tant il a été énorme. Costaud, précis, lucide et impassible, il a été la carapace de sa défense, malheureusement insuffisant pour assurer le résultat.

Sabaly (5) : Sa condition physique un peu précaire l’a rattrapé. Ses qualités de défenseurs étaient présentes, mais il était souvent en retard et complètement absent des phases offensives. Encore trop de faiblesses.

Plasil (3,5) : Dans son rôle habituel de métronome, il a clairement été incapable de dicter le rythme. Constamment à la ramasse pour couvrir les intervalles, absent à la récupération et terriblement maladroit dans l’orientation du jeu comme à la conservation de balle, absolument rien ne lui a souri. Remplacé à la 85e par Otavio.

Tchouaméni (5) : Son placement laissait à désirer, mais sa justesse technique a souvent fait du bien sur les sorties de balles. Une bonne présence également sur les coups de pieds arrêtés défensifs, mais une physionomie de match qui a malheureusement bridé sa créativité. Si les circonstances lui avaient permis, il aurait sûrement pu faire mieux.

Sankharé (4) : Un match compliqué pour lui. Trop absent sur les phases offensives autant qu’à la récupération, il a joué comme un relayeur maladroit et peu lucide, trop souvent à la faute sur ses prises de décisions. En dedans, remplacé à la 70e par Cornelius.

Kalu (4,5) : Malgré les efforts produits, il n’a jamais vraiment peser sur la défense adverse. Souvent contenu et pris au piège, il n’a jamais su mettre en application la vivacité et les qualités techniques qu’on lui connaît. Parfaitement tenu.

Kamano (5,5) : Il a fait les efforts pour chercher à provoquer, mais il a eu trop peu d’espaces et de soutiens. Beaucoup d’appels et de replis, mais trop peu de situations apportées. Remplacé à la 59e par Karamoh.

Briand (4,5) : Son jeu dos au but a encore une fois été précis, mais il a trop subi dans les duels, pris au cœur d’un étau mis en place par la charnière centrale adverse. Il a souffert, et n’a rien eu d’intéressant à se mettre sous la dent.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.