* Ligue des Champions (C1) *

Ligue des Champions – 1/8 retour | Les notes de Liverpool - Atlético (2-3)

Homme du match : Oblak (8) : Il avait été très tranquille à l'aller où Liverpool n'avait pas cadré une seule frappe, mais aujourd'hui il a sorti le grand jeu ! Son équipe a été asphyxiée pendant plus de 95 minutes, mais elle restée en vie grâce à lui et ses nombreux arrêts.

Liverpool (4-3-3)

Adrian (2) : Il n'a pas vraiment eu grand chose à faire, mais il a quand même trouvé le moyen de plomber les siens alors qu'ils étaient au mieux...

Alexander-Arnold (5,5) : Le latéral a tenté énormément de centres, mais le bloc très bas des Espagnols ne l'a pas mis en réussite. Il a bien failli avoir plus de réussite à la frappe (68').


Gomez (3,5) : Il est parfois resté bien trop à distance des attaquants adverses et il a encore commis quelques erreurs d'alignement.

Van Dijk (5,5) : Plutôt solide dans les duels. Il est difficile d'analyser sa prestation défensive sans prendre en compte le scénario du match. En revanche, on l'a déjà vu meilleur dans la surface adverse.

Robertson (7) : Véritable dragster, il a avalé les kilomètres pour s'installer très souvent dans le secteur de Trippier. Sans la barre transversale, sa tête aurait pu changer le cours du match (66').


Henderson (6) : Liverpool a beaucoup souffert sans lui sur les derniers matchs. Son retour était attendu et on a pu retrouver son équipe très entreprenante. Remplacé par Fabinho (106').

Oxlade-Chamberlain (7,5) : Omniprésent, il a fait briller Oblak (14', 54'), et surtout Wijnaldum pour qui il a été passeur décisif. Clairement le joueur le plus actif de la rencontre jusqu'à ce qu'il soit remplacé par Milner (82').

Wijnaldum (8) : Il a très vite pris le pli de se projeter et on a vite pu comprendre qu'il s'agissait d'un Wijnaldum du même acabit que celui qui avait fait vaciller le Barça. Buteur de la tête (43'), c'est aussi lui qui trouve Firmino sur le second but. Remplacé par Origi (106').

Salah (5,5) : Plutôt entreprenant, il a provoqué à de très nombreuses reprises sur son côté. Les intentions étaient clairement présentes, mais pas la réussite.


Mané (5,5) : Il a touché moins de ballons que Salah et il faut dire que sa première période fut assez terne. Il a clairement élevé son niveau de jeu et son influence ensuite, en récupérant au passage de nombreux ballons, mais là aussi, il ne manquait que l'efficacité.

Firmino (6,5) : Son impact est monté crescendo au fil de la partie. Timide en début de partie, il s'est mis en confiance petit à petit pour finalement marquer en deux temps avec l'aide du poteau (94'). Remplacé par Minamino (113').

Atlético (4-4-2)

Oblak (8) : Voir ci-dessus.

Trippier (4) : En difficulté à mesure que la partie avançait, il a fini par se faire manger tout cru par la doublette Robertson-Mané. Son calvaire a pris fin quand Simeone l'a sorti pour Vrsaljko au début des prolongations.

Savic (5) : Assez complet, au sol comme dans les airs, sans pour autant être irréprochable.


Felipe (5) : On a connu plus souverain dans les duels.

Lodi (3,5) : Très précieux à l'aller, il a pris le bouillon plusieurs fois ce soir. Les deux buts de Liverpool viennent d'ailleurs de son côté.

Correa (4) : Prestation compliquée pour lui, la physionomie du match ne l'a pas aidé et il n'a jamais vraiment été en position d'accélérer. Remplacé par Gimenez (106').

Thomas (6,5) : Probablement le meilleur récupérateur d'un Atlético qui a fait le dos rond bien longtemps.


Koke (4,5) : Match assez médiocre de la part du capitaine des colchoneros. Il a perdu énormément de duels et a rendu beaucoup de ballons.

Saul (6,5) : À l'instar de Thomas, son travail défensif a fait beaucoup de bien à son équipe et a probablement empêché Liverpool d'insuffler un rythme encore plus élevé.

Joao Felix (6) : Longtemps très discret, il est sorti de sa tanière pour tester Adrian à deux reprises (56', 60'). Le deuxième gardien des reds lui a visiblement bien rendu en relançant sur lui pour qu'il serve Llorente sur le 2-1. Remplacé par Morata (103'), buteur contre un Liverpool résigné (120+1').

Diego Costa (4) : Bien entré dans sa rencontre, il s'est signalé avec une frappe quinze secondes à peine après le coup d'envoi. On ne l'a plus trop revu ensuite et il a cédé sa place assez tôt à Llorente (56'). Un choix gagnant pour Simeone puisque le natif de Madrid (8) a marqué ces fameux buts à l’extérieur (97', 105') qui ont coupé les jambes d'un Liverpool jusque-là nettement au-dessus.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer