Serie A – 9ème j. | Les notes de Sampdoria – Sassuolo (0-0)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Burabia (7): Très bon dans l’utilisation, il n’hésite pas à chercher des passes difficiles dans les trente derniers mètres. Des prises de risques qui occasionnent du déchet, mais qui permettent à son équipe de faire du jeu.

Sampdoria (4-3-1-2)

Audero (6): Sollicité en début de match, il a très vite su répondre présent pour préserver sa cage. Plusieurs interventions décisif, notamment dans les airs, qui ont rassuré sa défense.

Bereszynski (6,5): Face à Di Francesco, il a clairement souffert. La vitesse de l’italien lui a fait mal, notamment en seconde période avec la fatigue. Outre son duel, il a réussi plusieurs interceptions importantes. Offensivement il n’a quasiment rien apporté.

Tonelli (7): 8 duels gagnés sur 8, la solidité incarnée. Son match a été très intéressant d’un point de vue physique, puisqu’il n’a absolument rien laissé aux attaquants adverses. Souvent bien placé, il a dégagé de nombreux ballons.

Andersen (7): Même s’il a été averti, le géant danois a encore une fois livré une prestation aboutie. Moins dans le duel que son compère, il se démarque par son jeu avec le ballon et son aisance dans la relance (97% de réussite dans ses passes).

Murru (6,5): Jamais pris à défaut dans son couloir, il a su contenir Berardi une grande partie match. Dans l’utilisation du ballon, il est resté assez timide, ce qui peut clairement lui être reproché ce soir.

Praet (6,5): Le numéro 10 de la Sampdoria a quasiment tout réussi avec le ballon. Son ouverture pour Defrel à la demi-heure de jeu est sublime, mais l’attaquant français manque le cadre. Il pourrait penser à utiliser d’avantage sa frappe lorsqu’il est à l’entrée de la surface.

Ekdal (6): Le moins en vue du milieu à trois des locaux. En difficulté avec ses transmissions, il n’a pris aucun risque. Des choix qui ont ralenti le jeu de ses coéquipiers. Défensivement il a été précieux.

Barreto (6,5): Il a faim de ballon lorsqu’il est sur le pré. Toujours le premier à aller au contact, il a su effrayer les joueurs adverses lorsqu’ils étaient dans sa zone. En témoigne les quatre fautes qu’il a commis.

Ramirez (6): En difficulté dans ses transmissions, il a souvent manqué de justesse technique (4 centres manqués ce soir). Il doit faire mieux dans son rôle de meneur de jeu pour alimenter les deux buteurs devant lui. Remplacé par Saponara (74′). 

Quagliarella (5): Dans un rôle de second meneur de jeu, il a souvent été dans la recherche de ses coéquipiers. Avec zéro tirs au compteur, il n’a jamais été en position de marquer. Remplacé par Kownacki (86′). 

Defrel (4,5): Il manque les cages à bout portant (28′) sur une offrande de Praet. La suite de son match a été très compliqué. Son pressing incessant n’a eu aucun effet concret, et lui a enlevé de la fraîcheur physique.  Remplacé par Caprari (61′).

Sassuolo (3-4-3)

Consigli (6): La Samp ne lui a pas causé trop de problèmes durant la première demi-heure. Il a du rester concentré pour s’interposer devant Barreto juste avant la pause. Après le retour des vestiaires, il n’a pas été mis en danger.

Marlon (6): Averti très tôt dans la rencontre (4′), le défenseur brésilien a été obligé de lever le pied. Le jeu de l’adversaire n’est pas souvent passé de son côté ce qui lui a évité de trop être en danger.

Magnani (7): Dur sur l’homme, il a montré des signes de nervosité à plusieurs moments dans la partie. Ses relances n’ont pas toujours été bonnes, et son placement est parfois aléatoire. Malgré ça, sa solidité au duel lui a permis de récupérer pas mal de ballons.

Ferrari (6): Face à Defrel en un contre un il a eu beaucoup de mal. L’attaquant français est bien plus vif, ce qui lui a permis de se démarquer à de nombreuses reprises. Il va devoir améliorer sa concentration et son placement.

Burabia (7): Voir ci-dessus. 

Magnanelli (6,5): L’évolution de Magnani dans le milieu de terrain. Plus défensif que ses coéquipiers, il a suivi Gaston Ramirez à la trace. Il a du mal à couper les transmissions adverses, ce qui a pu provoquer des déséquilibres.

Pol Lirola (5,5): Beaucoup moins en vu que son pendant Di Francesco. L’espagnol s’est créé une occasion à la demi-heure de jeu sur une frappe molle du gauche. Son entente avec Berardi ne saute clairement pas aux yeux.

Di Francesco (6,5): Il a du feu dans les jambes. Jamais avare d’effort, il a tout donné pour déstabiliser la défense de la Samp, en vain. Souvent imprécis dans le dernier geste, il manque de lucidité, ce qui réduit à néant les différences qu’il fait en amont. Remplacé par Sensi (70′), 

Berardi (6): Il est loin du niveau d’antan. Malgré un début de saison correct, on sent qu’il peut bien mieux faire. Son poteau (34′), en est l’illustration. Habile techniquement, il manque de précision dans la zone de vérité.

Babacar (4,5): Beaucoup trop maladroit pour faire quoi que ce soit de potable ce soir. Sur sa première occasion il oublie complètement Di Francesco au centre. La suite ne lui a pas permis de se mettre en confiance. Remplacé par Matri (81′)

Djuricic (5): L’ancien de la Samp n’a clairement pas fait un match exceptionnel pour son retour à Luigi Ferrari. Trop de déchets dans la moitié de terrain adverse pour véritablement mené le jeu des siens. Remplacé par Adjapong (64′), 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.