Serie A – 7ème j. | Les notes de Roma – Lazio (3-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Pellegrini (8) : L’homme qui a changé la face de ce match ! Son entrée à la place de Pastore (37′) a fait le plus grand bien aux Giallorossi, empruntés en début de rencontre. Il a amené de la fraîcheur, de la vitesse et de la variété au jeu de son équipe. Grâce à lui, la Roma a progressivement pris le dessus. À titre personnel, il a inscrit un but et délivré une passe décisive. Sa réalisation (45′) est une géniale inspiration, fidèle imitation du célèbre but de Rabah Madjer.

AS Roma (4-2-3-1)

Olsen (5,5) : Si il n’a concédé qu’un but, toutes ses interventions ne furent pas sereines. Il a parfois été un peu fébrile des mains, ce qui aurait pu se révéler préjudiciable.

Kolarov (7) : Grand match du serbe ! Défensivement, il n’a rien laissé passer. Les joueurs de la Lazio se sont cassés, un à un, les dents sur lui. Il ne s’est fait que rarement débordé et a gagné beaucoup de duels. Il a expédié un magnifique coup-franc dans les filets de Strakosha (71′), permettant à la Roma de reprendre l’avantage pour ne plus le quitter.

Fazio (6) : Ce fut les montagnes russes avec lui ! Il fut héros malheureux puis heureux. Solide dans le un contre un, il a bien contenu les attaques Laziales. Néanmoins, au fur et à mesure, ses lacunes dans les balles en profondeur sont apparues et elles sont à l’origine du but d’Immobile (67′). Sur celui-ci, en plus de se faire piéger, Fazio commet une énorme erreur technique, impardonnable à ce niveau. Heureusement, il se reprend et vient placer son coup de boule sur coup-franc et assurer la victoire des siens (86′).

Manolas (6) : Plus constant que son compère, il a été hermétique aux offensives adverses. Ses interventions ont parfois été salvatrices voire indispensables.

Santon (4,5) : Il fut un peu trop pris dans son dos ! C’est d’ailleurs de son côté que les attaques adverses ont souvent germé. Son placement défensif demande à être revu et corrigé

N’Zonzi (5,5) : Toujours très propre à la récupération, il a quelque peu subi l’activité de ses adversaires du milieu. En outre, il n’a pas eu l’influence nécessaire pour développer son jeu dans les attaques de son club.

De Rossi (5,5) : Le capitaine romain a été trop inconstant. Travailleur en milieu de terrain, il s’est acharné à récupérer les ballons. Mais, le poids des âges s’est vu dans ses difficultés à contenir le milieu Laziale. Cristante a pris sa place (74′).

El Shaarawy (4,5) : Clairement décevant, il a été un peu trop absent dans le schéma offensif de son équipe. Techniquement, il a manqué de justesse dans ses prises de balle. Il n’a pas trop inquiété le portier de la Lazio, ses frappes étant peu souvent cadrées.

Pastore (non noté) : Sorti (encore) sur blessure (37′) et remplacé par Pellegrini (8) : Voir ci-dessus.

Florenzi (6,5) : Clairement actif, il a rayonné par sa vista et sa vision du jeu. Inspiré, il a été dans les bons coups, notamment les contres où il a manqué de réussite pour mettre la balle au fond. J.Jesus le remplace (83′).

Dzeko (5,5) : Match pas facile au début où il n’a pas existé. Mais, peu à peu, son physique a joué son rôle d’aimant à ballons. Il s’est créé une grosse occasion mais il a buté sur Strakosha (23′). En seconde période, il a réussi à gratter des ballons et à combiner avec Florenzi ou Pellegrini pour mettre en danger Strakosha.

SS Lazio (3-5-1-1)

Strakosha (5,5) : Malgré les trois buts encaissés, il a produit quelques beaux arrêts sur les contres de la Roma. Son jeu au pied fut bien plus incertain par contre.

Cáceres (5) : Parfois pris de vitesse, il a alors souvent été en retard et cela a mis en difficulté son équipe face aux assauts de la Roma. Il fut, par contre, juste et précis techniquement.

Acerbi (5,5) : De bonnes prises de décision via de bonnes passes en profondeur. Il a souvent cherché la verticalité pour faire souffrir l’arrière-garde de la Roma. Défensivement, il a parfois pêché dans le marquage, en témoigne le premier but. Il fut aussi un peu émoussé en fin de match.

Felipe (5) : Moins précis techniquement que son comparse de l’axe central, il a pu donné trop facilement des ballons aux joueurs adverses. Costaud dans le duel physique, il a peiné à défendre correctement sur coups de pied arrêtés : tendance à être dos à l’adversaire, relâchement dans le marquage entre autres.

Lulic (5,5) : Emprunté physiquement, il a manqué de jus pour être plus performant. Par contre, son entente collective avec Milinkovic-Savic fut excellente. Caicedo prend sa place (81′).

Milinkovic-Savic (6,5) : Ses très bonnes remontées de balles, tranchantes, ont longtemps dicté la loi du match. Cela a précipité l’ascendant de la Lazio au cours des 45 premières minutes. Par la suite, il a été moins en vue mais il n’a pas été étranger aux occasions provoquées par Immobile.

Leiva (5) : Imprécis techniquement, il n’a pas rayonné sur le milieu de terrain. Son manque de vitesse l’aura empêché de prendre plus nettement à défaut la défense Giallorossi. Il fut fébrile dans les tâches défensives avec de trop nombreuses fautes.

Parolo (6) : De bonnes combinaisons techniques avec ses partenaires. Il a su exploiter les petits périmètres grâce à sa précision et son assise technique. Malheureusement, on peut lui reprocher le manque de vitesse de ses prises de balle qui n’ont pas réussi à destabiliser la défense de la Roma. Badelj prend sa place (54′).

Marusic (6) : Une bonne rencontre qui l’aura vu efficace dans l’entrejeu, généreux dans les efforts défensifs mais aussi impliqué dans les reconversions offensives. Le seul bémol : il n’a pas assez pris sa chance dans la zone de vérité, alors qu’il fut souvent en position idéale.

Alberto (5) : De bonnes prises d’initiatives mais pas assez de régularité. Il n’a pas eu une influence assez constante et durable pour aider son équipe. Il a aussi trop dézoné et a donc abandonné trop souvent Immobile. Correa le remplace (53′).

Immobile (7,5) : Intenable, le Capocannoniere 2017-2018 a donné quelques soucis à la défense de la Roma. Son activité, parfois très bas sur le terrain, a aidé les siens à construire des actions et à mettre en danger Olsen. Il a fait preuve d’opportunisme pour inscrire son quatrième but de la saison et aurait très bien pu s’offrir un doublé ensuite. Mais, il n’a pas eu la précision et la réussite pour gonfler ses statistiques.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.