Serie A - 38ème j. | Les notes de Inter - Udinese (5-1)

Homme du match: L.Martínez (8): malgré le peu de ballons touchés, il parvient à faire la différence. Il crée du danger et est à l'origine de l'action qui amène l'ouverture du score. Par la suite, il transforme le pénalty qui met définitivement l'Udinese hors course: une manière pour les nouveaux champions d'Italie de finir la saison en beauté avant de soulever le trophée.

Inter (3-5-2)

Handanovič (6): jamais sollicité par son adversaire du jour, le gardien slovène passe un après-midi tranquille et bat en passant le record de présence en championnat détenu par Zenga. Il cède sa place à la reprise à Padelli (6) qui malgré un pénalty encaissé ne prend pas de gros risques.

D'Ambrosio (6): le défenseur nerazzurro fait le nécessaire pour limiter un adversaire déjà peu présent.

Ranocchia (6): très peu provoqué par les attaquants de Gotti, le défenseur italien reste globalement attentif et évite les quelques situations de danger.

Bastoni (6.5): un peu plus actif que ses deux coéquipiers de l'arrière-garde, le jeune défenseur intercepte un bon nombre de ballons, empêchant les bianconeri de s'approcher des cages.

Hakimi (6.5): si en première période l'action se déroule surtout sur le côté opposé, il apporte beaucoup dès la reprise en gagnant notamment un pénalty. Il cède sa place à la 57ème minute à Perišić , qui signera le quatrième but. 

Vecino (6.5): plutôt solide au milieu de terrain malgré le rythme tranquille de la rencontre, il est également l'auteur d'une passe décisive.

Sensi (6): il réalise une entame de match plutôt satisfaisante, même s'il n'a pas son impact habituel au vu de l'absence d'enjeu de la rencontre. Il cède sa place à la 39ème minute à Eriksen (7) qui inscrit le second but de la rencontre. Il se procure également une bonne occasion après la reprise mais provoque le pénalty en faveur de l'Udinese à cause d'une main dans la surface.

Gagliardini (6.5): bien en place au milieu de terrain, il provoque et beaucoup de fautes son commises contre lui.

Young (7): très disponible sur son côté, en particulier en première période, il n'hésite pas à apporter du danger et ouvre le score en tout début de match après une bonne combinaison avec Lautaro.  

Pinamonti (6): malgré ses efforts, il touche peu de ballons et n'a pas vraiment l'occasion de se mettre en valeur cet après-midi. Il cède sa place à Sanchez à la 65ème minute.

L. Martínez (7.5): voir ci-dessus. Il cède sa place à Lukaku à la 57ème minute.

Udinese (3-5-2)

Musso (4.5): malgré deux arrêts décisifs, le gardien argentin ne peut qu'assister au naufrage de son équipe qui n'aura pas réussi à mettre en difficulté le champion d'Italie.  

Samir (5): s'il craque après la reprise, il résiste plutôt bien en première période face aux hommes de Conte.

Becão (6): le score final ne reflète pas sa prestation généreuse. Il réalise de nombreuses interceptions et offre des duels intenses avec Lautaro.  

Bonifazi (5.5): à l'image de son coéquipier brésilien, il résiste comme il peut face aux hommes de Conte et anticipe quelques situations de danger.

Larsen (5): ses quelques bonnes inspirations ne suffisent pas à produire du danger, il a du mal à voir le ballon face à une équipe intériste qui contrôle la rencontre. 

Zeegelaar (4.5): trop léger face à une Inter qui a à coeur de finir la saison en beauté, il concède également un pénalty. Il est remplacé par Forestieri à la 59ème minute.

Walace (4.5): pas toujours précis, souvent transparent, il a du mal à se faire une place dans ce match.

De Paul (5.5): il a peu d'impact en première période et se rattrape un peu après la reprise, montrant de bonnes choses par moments mais sans parvenir à changer le cours du match.

Molina (5): s'il réalise une entame de match plutôt intéressante et qu'il parvient à freiner les intéristes pendant un moment, il finit par prendre l'eau face à un milieu de terrain bien organisé.

Pereyra (5.5): il a peu de place pour se faire remarquer et parviendra tout juste à transformer un pénalty en fin de match.

Okaka (5.5): il apporte beaucoup à cette équipe de l'Udinese grâce à une activité incessante. Il est toutefois trop seul pour faire la différence.  

Voir aussi :