Serie A – 30èmej. | Les notes de Roma – Fiorentina (2-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Veretout (7): ses bons mouvements permettent de ressortir proprement le ballon. Il dicte le rythme à ses coéquipiers et lance les offensives florentines. Mais c’est lorsqu’il s’agit de défendre qu’il montre toute sa valeur. Son bon travail de pressing, ses nombreuses interceptions et sa générosité dans l’effort mettent à mal les hommes de Ranieri. Si ceux-ci ne l’emportent pas face à la Fiorentina ce soir, c’est grâce à une grande application défensive de la part de toute l’équipe, dont Veretout a été le symbole.

Roma (4-2-3-1) 

Mirante (6.5): il ne peut pas grand chose sur les deux buts adverses. La tête de Pezzella le foudroie tandis que le ballon du second but est dévié par l’un de ses défenseurs. Cependant, ses quelques excellentes interventions sauvent sans aucun doute les siens.

Kolarov (6): il perd son duel face à Pezzella en première mi-temps mais par la suite, il se montre très attentif en phase défensive. On peut toutefois lui reprocher sa trop grande imprécision lorsqu’il s’agit de centrer en direction de ses coéquipiers.

Juan Jesus (5.5): s’il se laisse surprendre à quelque rare occasion, le Brésilien reste toutefois concentré lorsqu’il s’agit d’anéantir le potentiel d’un joueur tel que Simeone. Il est cependant l’auteur de la déviation malheureuse qui amènera le second but de la Fiorentina.

Fazio (7): sa prestation est impeccable. Si ses coéquipiers ont commis quelques erreurs exploitées par les adversaires, Fazio s’est surpassé. Il ferme tous les espaces à force d’interceptions et de bons placements et oblige les attaquants de la Viola à la frappe lointaine. Sa belle entente avec le nouvel entrant Karsdorp permet de limiter le danger apporté par Chiesa.

Santon (5): certainement le point faible de cette défense romaine, Santon n’est pas très convaincant ce soir. Il n’arrive pas à pousser son équipe en phase offensive, et est trop souvent dépassé. Il sort sur blessure à la 68ème, laissant sa place à Karsdorp qui effectue une bonne entrée.

Nzonzi (6): bilan satisfaisant pour Nzonzi qui, s’il n’est pas particulièrement brillant, parvient tout de même à bien faire circuler le ballon. On lui reprochera quelques mauvais choix en phase offensive.

Cristante (6): le milieu romain manque d’agressivité, et Cristante n’est pas en reste. Malgré quelques bonnes interceptions, il a du mal à trouver ses coéquipiers et à faire le lien entre le milieu et l’attaque.

Zaniolo (6.5): malgré quelques petites erreurs techniques et une envie de trouver le chemin des filets trop affichée, il parvient à égaliser tout de suite après le premier but florentin. La tête qui envoie le ballon au fond des filets et peu puissante, mais suffit aux romains à remonter au score. Il s’éteint quelque peu par la suite, mais son engagement est comme toujours indiscutable. Il laisse sa place à Under à la 75ème minute.

Perotti (6.5): quasi invisible en première mi-temps, il change du tout au tout après la reprise. Auteur, justement, d’une très belle reprise quelques minutes après le second but florentin, il trouve la déviation de Milenkovic qui envoie le ballon dans les filets. Le match est relancé. S’il ne réitérera pas sa très bonne action, il est toutefois précieux en phase défensive et récupère quelques bons ballons.

Dzeko (5): le capitaine romain est passé à côté de son match ce soir. Ses mouvements ne lui permettent pas vraiment de se démarquer et s’il est beaucoup cherché, il est difficile de le servir. Lorsqu’il tente d’apporter du danger, il se montre beaucoup trop imprécis.

Kluivert (6): il ne tente presque jamais de s’insérer et a du mal à offrir une vraie solution à ses coéquipiers. Seulement, il sert parfaitement ses coéquipiers par deux fois, leur offrant ainsi deux passes décisives. Il parvient ainsi à se montrer précieuse lorsqu’il était le moins attendu. Pellegrini le remplace à la 58ème minute. L’Italien se montrera peu convaincant.

Fiorentina (4-3-1-2) 

Lafont (6): lui non plus ne peut pas grand chose sur les deux buts, mais il n’aura malheureusement pas l’occasion de se mettre en valeur par la suite.

Milenkovic (5.5): il s’applique à contenir les attaques romaines et s’en sort plutôt bien jusqu’à l’égalisation de Perotti. Il n’anticipe pas la frappe de son adversaire et, pris de court, dévie le ballon dans ses propres filets.

Pezzella (7): solide, il ferme les espaces aux romains. C’est également lui qui ouvre le score. Il lit parfaitement la trajectoire du ballon et parvient à l’envoyer de la tête au fond des filets, surprenant ainsi toute la défense adverse.

Vitor Hugo (6.5): sa prestation est bonne, il parvient avec l’aide de ses coéquipiers à totalement anéantir Dzeko.

Biraghi (6.5): s’il perd Zaniolo à l’occasion du premier but romain, il reste toutefois précieux. Son travail défensif est dans la continuité de celui de ses partenaires, et il offre un très bon ballon à Pezzella sur le premier but de la Viola.

Benassi (6.5): en première mi-temps, il fait preuve d’une excellente vision de jeu et sert parfaitement ses coéquipiers. Il s’implique et tente de trouver des solutions pour apporter le danger. Il sera remplacé à la 68ème minute par Chiesa qui n’influera aucunement sur le jeu de son équipe, pris par une défense attentive.

Veretout (7): voire ci-dessus. 

Dabo (6.5): lui aussi récupère un grand nombre de ballon au milieu de terrain et effectue un très bon travail défensif.

Gerson (6): peu convaincant, il fait de nombreux mauvais choix en première mi-temps. Ses frappes ne sont pas cadrées et ses centres manquent de précision. Cependant, le deuxième but florentin est le fruit de son travail; il envoie lui-même le ballon vers Biraghi avant de le récupérer et de surprendre Mirante avec une frappe, déviée par Juan Jesus.

Simeone (4.5): totalement asphyxié par la défense romaine, il ne parvient pas à créer du danger. C’est Mirallas qui prendra sa place à la 68ème minute.

Muriel (5.5): déchaîné en première mi-temps, il est le joueur qui apporte le plus de danger côté florentin. A noter une frappe lontaine qui rencontre le poteau de Mirante. Mais ensuite, il s’éteint complètement et ne parvient plus à faire la différence.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.