* Serie A (ITA) *

Serie A - 30ème j. | Les notes de Napoli - Roma (2-1)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match: Rui (7): Durant ce match, le petit latéral aura eu une grosse activité en combinant avec ses coéquipiers Insigne et Zielinski et a offert un bon nombre de centres dangereux. C'est sur un de ces derniers que Callejon ouvre le score et que le Napoli lance véritablement son match

Naples (4-3-3)

Meret (5): le gardien n'a vraiment rien eu à faire dans la rencontre. Il a juste simplement dû ramasser le cuir au fond de ses filets sur la frappe de l'égalisation de la Roma (60ème)

Di Lorenzo (5): le latéral droit n'a pas eu grand chose à faire dans sa défense et a très peu participé aux offensives de ses coéquipiers qui passaient plus sur le côté gauche

Manolas (5,5): il parut solide dans ses interventions et, avec son coéquipier Koulibaly, a su contenir dzeko. Sur le but, il se fait déplacer par l'appel de kluivert et ne peut bloquer Mkhitaryan. Il est remplacé par Maksimovic à la 63ème minute

Koulibaly (6): solide défensivement, vigilant et leader défensif, le sénégalais a livré un match satisfaisant malgré qu'il ne peut détourner la frappe de l'égalisation en coupant la trajectoire de la balle. Il a parfois péché dans ses relances

Rui (7): voir ci dessus

Ruiz (5): Il a été le milieu de terrain le moins en vue dans ce match. Il a pourtant bien trouvé ces deux coéquipiers Zielinski et Demme dans l'entrejeu en première période et s'est montré dangereux sur une frappe dans la deuxième moitié de la rencontre. Il est remplacé par Elmas à la 86ème

Demme (7): véritable métronome du milieu du Napoli, il a touché un nombre incalculable de ballons et s'est mué en bon organisateur du jeu par le lien qu'il permettait entre sa défense et ses offensifs. Il cède sa place à Lobotka (70ème)

Zielinski (6): Beaucoup plus porté sur la tache offensive de son équipe que ses compères du milieu, Demme et Ruiz, il s'est rendu auteur de plusieurs tirs dans le match mais il n'a pas fait mouche. Réalisant des bons appels et très disponible, il a toutefois manqué d'incisivité dans ses frappes

Callejon (5,5): il a très peu combiné avec son latéral, Di lorenzo, et s'est plutôt tenu aux côtés de Milik, en pointe, à la réception des centres venus de l'opposé. Et c'est dans cette position qu'il score le premier but du match en se jetant sur un centre de Rui. Parfois imprécis dans son jeu et ses enchainements, il rate l'immanquable en envoyant, de la tête, le ballon au dessus des buts vides. Remplacé par Lozano à la 70ème

Milik (5,5): intéressant dans la première période par deux grosses occasions où il envoie le ballon sur la transversale ou sur le gardien mais il s'éteint petit à petit dans la seconde. Il est remplacé par Mertens à la 63ème minute

Insigne (6,5): l'italien a eu énormément d'activité dans la partie au sein de l'attaque de Naples mais a manqué d'efficacité dans ses tirs et ses dribbles. Il réalise cependant une magnifique frappe enroulée qui termine sa course dans la lucarne de Lopez, le dernier rempart des Giallorossi

Roma (3-5-2)

Lopez (4,5): Le portier a réalisé dans ce match plusieurs arrêts décisifs et a longtemps retardé l'échéance pour son équipe mais il est fautif sur la but de Callejon en manquant de fermeté. Il ne peut cependant rien sur le but d'Insigne

Mancini (4): le défenseur a connu des difficultés à prendre le dessus sur Insigne, Rui et Zielinski qui lui ont fait passer une très mauvaise rencontre

Smalling: sortie sur blessure, il est remplacé, à la 30ème, par Fazio (3,5): Le défenseur, lent, n'a pas triomphé de l'attaque des napolitains. Souvent dans la difficulté, il renvoie le ballon sur Insigne qui donne la victoire à son équipe de sa frappe en lucarne

Ibanez (4): il n'avait pourtant pas eu trop de difficulté dans le match à cause d'un manque d'activité sur son côté gauche mais il est fautif sur l'ouverture du score en arrivant légèrement en retard sur Callejon

Zappacosta (3,5): l'ancien de Chelsea endura des complications face à Insigne et Rui ainsi que Zielinski qui l'ont beaucoup sollicité en passant sur son côté. Offensivement, il tenta de déborder puis centrer mais le tout est demeuré inoffensif

Pellegrini (4,5): le milieu de terrain de la Roma, dans sa première mi-temps, a pas mal touché de ballons par sa position mais leurs utilisations sont restées brouillonnes. En deuxième période, il a été plus dangereux en se rapprochant de la surface adverses mais pas plus efficace. Il est remplacé par Cristante à la 76ème minute

Veretout (5,5): l'ancien nantais, durant les 90 minutes, s'est montré disponible, juste dans ses passes et a tenté de construire le jeu de la Roma mais il s'est heurté à un très bon milieu napolitain. Il a également beaucoup récupéré de ballons dans l'entrejeu

Mkhitaryan (4,5): l'arménien s'est cherché dans son positionnement durant l'essentiel du match. approximatif, sobre et inoffensif, Il réalise une prestation fade malgré son superbe but lointain après une déviation de Dzeko et une petite chevauchée

Spinazzola (6): défensivement, son activité fut réduite et il se donna tout le loisir de pouvoir apporter le danger dans le camp de Naples. Ses débordements et ses centres, trop peu nombreux, ont eu le mérite d'inquiéter les adversaires. Mais ils ont été mal exploité par ses coéquipiers.

Kluivert (4): Il a vraiment pas beaucoup touché de ballons pour être réellement efficace et utile pour son équipe. De plus, il a mal négocié les rares cartouches qu'il a eu en sa possession, se faisant bloquer par ses adversaires. Il permet, par son appel vers le côté gauche, d'écarter Manolas de la frappe de Mkhitaryan. Il est justement remplacé par Zaniolo à la 66ème minute

Dzeko (5,5): fantomatique devant le but, bien gêné par les défenseurs centraux, il s'est montré redoutable dans ses décrochages et son travail en pivot. Il réalise une passe décisive à Mkhitaryan en le décalant juste avant sa lancée vers le but de Naples

Jean-Christophe CHARDIN

 

 

 

 

 

 

Fermer
Fermer