Serie A - 29ème j. | Les notes de Milan AC - Sampdoria (1-1)

Homme du match : Gabbiadini (6,5) : Très intelligent dans ses gestes et ses déplacements, il a souvent mis en difficulté l'arrière-garde rossoneri. Il fut impliqué dans les principales situations dangereuses de son équipe au cours de la première période, chauffant même en personne les gants de Donnarumma. A cause de l'infériorité numérique de sa formation, il doit céder sa place à Askildsen (62').

Milan AC (4-2-3-1)

Donnarumma (6) : Le portier rossoneri a fait valoir son statut de capitaine. Il a maintenu à flot sa formation en première période réalisant plusieurs arrêts de qualité, notamment une parade sur une tête de Thorsby (24'). Il n'aura été battu que par un magnifique lob de Quagliarella à l'issue d'une grosse erreur d'Hernandez.

T.Hernandez (5) : Plein de bonnes intentions, il a réalisé un match correct dans l'ensemble avec un apport offensif intéressant et une couverture défensive propre. Toutefois, il a connu un déchet technique important manquant de sûreté dans ses passes et dans certains contrôles. Surtout, il a commis une énorme bourde en offrant un but à Quagliarella sur une passe dans l'axe peu inspirée qui a coûté deux points à son équipe.

Tomori (5,5) : Quelques approximations à corriger ! Il a connu quelques problèmes dans son placement défensif sur plusieurs phases, mettant en difficulté la stabilité de l'axe central. Certaines de ses relances ont aussi été imprécises. Cependant, il fut assez solide dans ses interventions défensives, laissant peu de possibilités dans la surface aux attaquants adverses.

Kjaer (6,5) : Un match plutôt bien maîtrisé par le grand défenseur danois. Il a été performant dans les un-contre-un et fut propre dans ses interventions et dans ses relances.

Saelemaekers (4) : Il n'a pas été à la fête ce samedi. Positionné en latéral droit, il a éprouvé des difficultés sur le plan défensif, ayant du mal dans le placement. Offensivement, il fut bien trop effacé, n'arrivant pas à peser suffisamment. Il a été remplacé dès la mi-temps par Kalulu.

Kalulu (6) L'ancien lyonnais a réalisé une entrée convaincante tant défensivement où il a bien contenu les assauts adverses qu'offensivement avec des montées pertinentes qui furent dangereuses.

Kessié (6) : Un peu lent et pataud en première période où sa passivité a été un peu trop prononcée, il a progressivement réagi en seconde période. Il fut plus tranchant et bien plus dangereux pour ses adversaires. Ses prises de balle furent assez dangereuses et sources d'occasions. C'est d'ailleurs sur l'une d'elles qu'il a servi Hauge pour le but milanais.

Bennacer (6) : Il a été performant et efficace dans l'entrejeu que ce soit à la récupération ou dans la conservation du ballon. Il a livré une prestation relativement constante dans une performance collective décevante. Tonali l'a remplacé (60').

Krunic (2,5) : Invisible ! Il n'a pratiquement pas existé dans cette partie, n'ayant pas d'occasions, ni même de ballons à exploiter près du but adverse. Il n'a pas pesé dans ce match, ni offensivement, ni défensivement. Il a cédé sa place à Rebic (60').

Calhanoglu (6,5) : Il a été le principal dynamiteur de l'attaque milanaise. Il s'est démené tout au long des 90 minutes pour forcer la décision, étant très incisif, direct mais parfois trop individualiste oubliant ses partenaires à plusieurs reprises.

Castillejo (3,5) : L'Espagnol n'a pas vraiment pesé dans cette rencontre, étant extrêmement décevant dans l'utilisation du ballon. Il a rapidement montré des signes d'impuissance, étant beaucoup trop reculé sur le pré. Son incapacité à créer du danger, son utilisation du ballon fort hasardeuse auront complété une copie faible. Hauge l'a remplacé (74').

Ibrahimovic (4,5) : Il ne fut pas un grand danger pour la Sampdoria tant il n'a jamais su se créer d'occasions ou être en bonne position balle au pied. Il a beaucoup dézoné, jouant très bas. Son apport au collectif rossoneri ne fut pas négligeable mais c'est dans la zone de vérité qu'il a manqué.

Sampdoria (4-4-2)

Audero (6) : Une bonne prestation de sa part. Il a été très performant face aux attaquants rossoneri sauvant les siens à de nombreuses reprises en seconde période et permettant du même coup à son équipe de prendre un point. On peut néanmoins regretter sa sortie sur le but de Hauge qui ne fut pas irréprochable.

Augello (4,5) : Un match assez inégal tant il ne fut pas en mesure d'avoir un rendement similaire sur l'ensemble de la partie. Il a clairement affiché certaines limites sur les ballons en profondeur, laissant trop d'espaces à ses adversaires. Ceux-ci n'en ont pas assez profité en première période mais beaucoup plus par la suite créant du danger et des occasions de son côté. Yoshida l'a remplacé (90').

Colley (6) : Plutôt solide, il a donné du fil à retordre à Zlatan, empêchant souvent le Suédois de pouvoir librement faire ses appels. S'il a parfois connu quelques absences et des placements approximatifs, son match est très correct.

Tonelli (6) : Une prestation de qualité. Il a semblé vraiment performant dans l'anticipation et la prise de décision ce qui lui a permis de faire les bons déplacements aux bons moments pour venir gêner les transmissions et les appels adverses. Il a souvent perturbé la relation Calhanoglu-Ibra qui n'a pas été à son avantage aujourd'hui.

Bereszynski (4,5) : Si en première période, il fut plutôt performant et attentif dans le secteur défensif, il a ensuite beaucoup plus peiné face à la domination rossoneri en seconde période. Il a été souvent pris dans le dos et a concédé trop de situations. Son placement ne fut pas toujours irréprochable comme sur le but de Hauge où il a été clairement défaillant dans ce domaine.

Damsgaard (6) : Le Danois a été un vrai problème pour Milan en première période avec de très nombreuses infiltrations sur le côté gauche de l'attaque gênoise. Il a profité des espaces laissés par Saelemaekers et Castillejo et a surtout bien négocié les transitions défense-attaque de son équipe pendant une bonne heure. Ensuite, l'exclusion d'Adrien Silva a compliqué sa fin de match, il fut bien moins actif offensivement. Verre a pris sa place (90').

Adrien Silva (5) : Il a mis de l'impact en milieu, sans doute trop à certains moments. Il a gêné les Milanais par son pressing et son agressivité en milieu qui lui ont permis de compliquer les transmissions adverses. Mais, emporté par sa fougue, il a commis deux fautes grossières et évitables amenant à son expulsion (59').

Thorsby (5,5) : Sa fougue et son agressivité ont gêné le Milan dans l'entrejeu. Il a été très présent dans la bataille du milieu et notamment dans les duels. ll a failli ouvrir le score sur coups de pied arrêté (24') mais sa tête a été stoppée par Donnarumma. La dernière demi-heure a été plus difficile puisqu'il a pêché physiquement.

Candreva (6) : Il n'aura pas de mal à dormir ce soir tant il a multiplié les efforts aux quatre coins du terrain. Offensivement, il a souvent été au départ des actions dangereuses, orientant bien le jeu et mettant en danger Donnarumma par ses centres ou ses tirs. Il a aussi abattu un gros travail défensif pour maintenir le score après l'exclusion d'Adrien Silva, venant aider voire suppléer Bereszynski. Leris l'a remplacé (90').

Gabbiadini (6,5) : Voir ci-dessus.

Quagliarella (6) : 38 ans et encore du talent à revendre ! Il a longtemps attendu son heure dans ce match, réussisant parfois à inquiéter la défense par ses déplacements et l'intelligence de son jeu mais étant souvent bien contenu par l'arrière-garde rossoneri. Puis, est venue la 57e minute, une erreur d'Hernandez et un éclair de génie avec un lob parfait, plein de sang-froid qui a failli offrir les trois points à son équipe. Keita Baldé l'a remplacé (84').