Serie A – 27ème j. | Les notes de Fiorentina – Lazio (1-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Correa (7,5) : Le chef de la Lazio ! Sur le plan technique, il a régalé par de délicieuses passes, une vision du jeu savoureuse, le tout agrémenté d’un petit sens du collectif. Il a offert un vrai caviar à Immobile sur son but (23′) et il ne fut pas loin d’ajouter d’autres passes décisives au menu du soir. Il a bien utilisé les espaces qui se sont offerts à lui, ce qui lui a permis un contrôle du jeu sur une grande surface.

Fiorentina (4-3-3)

Terracciano (6) : S’il fut assez bon dans ses interventions, avec quelques bonnes parades qui ont sauvé son équipe des griffes d’Immobile notamment.

Biraghi (5) : Son match ne fut pas de tout repos. Il a souvent été confronté à des situations difficiles face à Marusic et Correa. Il a parfois bien tenu grâce à un placement efficace mais a aussi souvent été pris de vitesse. Ses montées manquaient de tranchant.

Ceccherini (5) : Il ne fut pas exemplaire défensivement, ratant des marquages et faisant des erreurs de placement. Immobile a eu la vie trop facile avec lui. Cède sa place à Vitor Hugo (80′).

Pezzella (5,5) : Un peu de laxisme dans le marquage mais aussi de bonnes interventions grâce à de bonnes anticipations.

Milenkovic (6) : Solide sur son côté, il est monté en régime dans ce match pour devenir précieux dans les attaques de la Viola. Ses montées et ses courses ont libéré Simeone d’un poids.

E.Fernandes (4,5) : En grande difficulté dans l’entrejeu, il a manqué de consistance face au milieu de la Lazio. Il fut logiquement remplacé à la mi-temps par Mirallas (6) qui a amené du dynamisme et de la qualité technique au milieu. Il a su bien exploiter les ballons qu’il a eu entre les pieds et il a fait beaucoup de bien à la Lazio.

Veretout (5) : Si il fut appliqué en milieu, il a manqué d’ingéniosité face au bon pressing des Laziales. En première mi-temps, il a pris un sacré bouillon mais il a réagi en deuxième période, bien aidé par Mirallas, ce qui lui a permis d’être plus efficace à la récupération.

Benassi (6) : Ballon au pied, il ne s’est pas montré maladroit et a souvent créé de bonnes situations pour ses attaquants. C’est d’ailleurs de lui que vient le but de la Viola.

Gerson (5) : Il s’est rendu coupable d’un trop grand déchet technique que ce soit dans la passe ou près de la zone de vérité. Mais, il s’est rendu disponible grâce à une bonne activité.

Muriel (6) : Un beau but d’attaquant (61′) plein d’opportunisme dans une rencontre où il a quand même peiné. Il a eu beaucoup de mal à se défaire de ses gardes du corps romain pour mettre en danger Strakosha.

Chiesa (non noté) : Sorti blessé et remplacé (36′) par Simeone (6,5) Une entrée pleine d’envie et de mordant. Il a été le joueur Florentin le plus dangereux pendant la seconde période. Il a dézoné pour aider à la construction. Toutefois, il fut assez présent dans la surface pour se créer de nombreuses occasions.

Lazio Rome (3-5-1-1)

Strakosha (6) : Il n’a pas commis d’erreur et fut plutôt sérieux dans ses sorties et ses relances.

Radu (5,5) : Il a été très serein en première période mais beaucoup plus bousculé en seconde. L’activité de Simeone l’a gêné, notamment dans son dos. Il est sorti touché pour l’entrée de Bastos (83′).

Acerbi (5,5) : Il a connu quelques défauts dans le placement défensif, ce qui lui a causé du retard dans ses interventions. Après une bonne première période, il fut plus à la peine après le repos.

Patric (6,5) : Très costaud, il a souvent traîné pour mettre un pied et intervenir dans les situations les plus chaudes contre son équipe.

Lulic (5,5) : Le capitaine romain a manqué de régularité tout au long du match. Il a parfois été en difficulté sur certaines courses. Remplacé par Badelj (67′).

Alberto (5,5) : Il fut souvent en mouvement pour proposer des solutions au porteur de balle. Il lui a manqué de la précision dans ses gestes. Cède sa place à Romulo (75′).

Lucas Leiva (6) : Très actif, il s’est constamment projeté vers l’avant. Il a eu de bonnes inspirations dans l’orientation du jeu, trouvant parfois Immobile mais surtout Correa près des buts adverses.

Milinkovic-Savic (5) : Plus en retrait, il a été discret et a peu influencé le jeu de son équipe. Il a manqué de mordant en milieu dans les duels et a finalement touché peu de ballons mais il a su rester propre dans ses passes.

Marusic (5,5) : Un match qui aurait pu être abouti mais il a connu un trou d’air de 30 minutes. Avant cela, une première mi-temps de rêve où il a fait mal à la défense de la Viola par ses courses, ses débordements et ses appels. Son jeu collectif a fait merveille.

Correa (7,5) : Voir ci-dessus.

Immobile (7) : Après la grippe, le Immobile. Un virus qui a pesé sur la défense de la Viola. Il a réussi à bien prendre la profondeur, dans le dos des défenseurs. Si parfois Terracciano s’est interposé, il a réussi à décocher une frappe splendide (23′) de l’entrée de la surface pour trouver la faille.


Pour ne plus rater aucun match, profitez de cette offre exceptionnelle RMC Sport + BeIN Sports regroupant toutes les compétitions européennes:

Et si vous êtes sûrs de vos connaissances en football, lancez-vous et pariez !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.