Serie A - 24ème j. | Les notes de Naples - Benevento (2-0)

Homme du match : Politano (7,5) : Ultraprésent ! Il a constamment mis sous pression la défense de Benevento avec une importante activité, des courses fréquentes et de grosses différences réalisées balle au pied. Il a été à l'origine de nombreuses actions, ayant aisément dominé son côté droit face à Foulon. Hysaj l'a remplacé (85').

Naples (4-2-3-1)

Meret (6) : Un match bien géré. Comme tout bon gardien, il a su être décisif sur les rares occasions adverses. Trois parades face à des tirs de Benevento et des sorties très sûres ont permis de sécuriser le succès des siens.

Ghoulam (6,5) : Un bon match du latéral algérien. Impérial en défense, il a été très actif dans le domaine offensif, proposant sans cesse dans son couloir, amenant le danger sur la surface adverse à de nombreuses reprises. Néanmoins, il a parfois manqué de justesse dans le dernier geste sans quoi il aurait pu se montrer décisif.

Koulibaly (5,5) : Un match relativement solide et propre pendant la majeure partie du match face à une opposition relativement inoffensive. Mais, un carton rouge (81') assez idiot est venu entâcher sa prestation en fin de match avec une intervention aussi inutile qu'agressive à 2-0, à plus de 80 mètres de ses buts.

Rrahmani (6) : Un match globalement bien tenu. Il a su être appliqué et propre sur les actions adverses faisant preuve d'une certaine solidité dans les duels.

Di Lorenzo (6,5) : Match intense pour le latéral napolitain qui n'a pas ménagé ses efforts tout au long du match. Il a été très généreux physiquement pour apporter sur le plan offensif tant défensivement ce fut assez calme. Il n'a pas toujours été très propre dans ses centres, ses débordements ont été eux plus intéressants mais il a surtout été à la conclusion du deuxième but napolitain (66').

Bakayoko (6) : Match sobre et efficace de sa part. Il a dominé ses adversaires dans l'entrejeu, se montrant efficace à la récupération du ballon. Il n'a pas été fortement entreprenant balle au pied mais il a le mérite d'avoir connu un déchet technique minimal.

Fabian Ruiz (7) : Il a très clairement marqué sa supériorité dans l'entrejeu, prenant rapidement le dessus sur ses vis-à-vis dans l'entrejeu. Il a fait preuve d'une activité importante, étant l'un voire le principal pourvoyeur de ballons pour ses attaquants.

Insigne (7) : Il est monté crescendo dans cette rencontre ! Sa première période a été quelque peu décevante, il a semblé être à contre-temps de ses coéquipiers, n'arrivant pas à trouver son tempo. La mi-temps lui a fait beaucoup de bien puisqu'il a semblé bien plus incisif ensuite. Provoquant constamment balle au pied, profitant d'espaces de plus en plus importants devant lui, il a mis en grande difficulté l'arrière-garde adverse avec en prime une belle passe décisive sur le deuxième but.

Zielinski (6) : Son activité a été importante dans cette rencontre. Il a été influent dans le déclenchement des occasions franches de son équipe. Toutefois, il a un peu manqué de spontaneité près des buts adverses, jouant sur un rythme monocorde. Maksimovic l'a remplacé (82').

Politano (7,5) : Voir ci-dessus.

Mertens (6,5) : Une prestation correcte dans le jeu même s'il ne fut pas le plus en vue dans son équipe pendant ce match. Il a été assez intelligent pour se faire oublier de la défense et pouvoir profiter d'espaces dans la surface. Ainsi, il a pu augmenter son compteur de buts à Naples avec une réalisation pleine d'opportunisme (34'). Elmas a pris sa place (82').

Benevento (4-3-2-1)

Montipo (5) : Il a retardé l'échéance avec quelques arrêts mais il n'aura pas su faire d'exploit cédant deux fois. Globalement, son match ne souffre pas de grosses erreurs ou de fautes manifestes.

Foulon (4) : Trop d'erreurs pour le jeune belge. Il a été trop souvent pris à défaut par le duo Di Lorenzo-Politano sur son côté gauche. De plus, il a eu des difficultés balle au pied avec un déchet trop important et son placement n'a pas été toujours très précis. Sur le premier but, son replacement inexistant a remis en jeu Mertens. Letizia a pris sa place (64').

Barba (5,5) : Pas toujours très efficace défensivement, il a été toutefois bien plus rassurant que son compère de l'axe central, compensant voire sauvant souvent ses erreurs.

Tuia (4) : Trop fébrile ! Il a connu un match difficile, ne montrant pas une grande maîtrise dans son travail défensif. Il a commis trop d'approximations, notamment sur les centres où son placement a été très limite tout au long du match. Il a même failli marquer contre son camp en première période sur un ballon anodin.

Depaoli (5,5) : Un match très intéressant offensivement avec des montées fréquentes et pertinentes. Il fut pratiquement le meilleur élément offensif de son équipe, se créant la meilleure occasion de sa formation en contre avec une frappe qui a trouvé les gants de Meret. Défensivement, ce ne fut pas trop mal même s'il a un peu peiné dans le dernier quart d'heure.

Hetemaj (5) : Il n'a jamais triché dans l'engagement, mettant pas mal d'intensité dans ses interventions défensives. Toutefois, il a clairement manqué de précision technique pour pouvoir mieux exploiter les ballons mis à sa disposition.

Schiattarella (4,5) : Constamment dominé en milieu de terrain, il a vécu un match frustrant sur le plan offensif. Il a touché peu de ballons, devant surtout défendre avec ses coéquipiers face aux Napolitains. Il a beaucoup couru mais on ne peut pas dire qu'il ait marqué les esprits défensivement. Il a été remplacé dès la mi-temps par R.Insigne.

R.Insigne (5,5) : Le frère de l'attaquant napolitain a montré plus de consistance que Schiattarella, mettant plus d'impact dans l'entrejeu, gagnant plus de duels et permettant aux siens de se tourner plus souvent vers l'attaque.

Viola (4,5) : Il a souvent été dominé dans l'entrejeu par les milieux napolitains. En première période, on pouvait même mettre en doute sa présence sur le terrain tant il était invisible sur le pré. Après le repos, il a été plus intéressant, arrivant plus fréquemment à mettre le pied sur le ballon et à démarrer des actions en contre.

Caprari (4) : Des efforts, des courses mais bien trop peu de ballons pour exister dans cette partie. Son influence a été bien trop limitée avec un nombre infime d'occasions à exploiter. Sau l'a remplacé (64').

Ionita (3,5) : Le Moldave a peiné à se montrer dans cette partie. Sevré de ballons comme ses partenaires d'attaque, il n'a jamais été en mesure de peser sur la défense napolitaine, mettant peu en danger ses vis-à-vis. Moncini l'a remplacé (83').

Lapadula (4,5) : Frustrant ! L'ancien attaquant du Milan AC n'a pas eu suffisamment de munitions et de possibilités pour pouvoir s'exprimer. Il n'a pourtant pas ménagé ses efforts sur le plan physique, proposant sans cesse des solutions dans la profondeur. Il aura parfois réussi à se jouer de la défense napolitaine sans toutefois la mettre réellement en danger. Gaich l'a remplacé (70').