Serie A - 21ème j. | Les notes de Napoli - Sampdoria (1-0)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)


Homme du match: Petagna (6.5): s'il ne brille pas particulièrement ce soir, c'est tout de même son but sur une action bien préparée qui permet au Napoli de remporter une victoire précieuse dans la course au Scudetto.

Napoli (4-2-3-1)

Ospina (6): le gardien du Napoli passe une après-midi bien tranquille. Les hommes de D'Aversa se créent très peu d'occasions.

Di Lorenzo (6.5): il continue sur sa bonne lancée et met souvent en difficulté son adversaire grâce à des ballons bien distribués.

Rrahmani (6.5): il est solide sur les attaquants adverses, et notamment sur Quagliarella à qui il laisse très peu d'espace pour s'exprimer.

Juan Jesus (6): attentif comme son coéquipier, il laisse également son empreinte sur un but en première période, finalement signalé hors-jeu.

Ghoulam (6): il propose beaucoup en phase offensive et crée du danger sur les frappes lointaines. Il gère ses efforts en seconde période. Il cède sa place à Tuanzebe à la 80ème minute.

Demme (6): suffisamment solide pour affronter le match d'aujourd'hui, il s'impose au milieu de terrain sans trop en faire. C'est Fabian Ruiz qui le remplace à la 80ème minute.

Lobotka (6.5): il gère avec beaucoup de sérénité le milieu de terrain et récupère de précieux ballons.

Elmas (5.5): il met peu de pression au milieu de terrain et permet aux blucerchiati de développer leur jeu dans trop d'inquiétude. Malgré des efforts certains, il perd beaucoup de ballons.

Mertens (6.5): ses mouvements sont toujours dangereux pour l'adversaire. La défense de la Sampdoria est contrainte de le suivre à la trace.

Insigne (6): malgré une entame de match plutôt intéressante avec quelques bons ballons délivrés, il est contraint de quitter le terrain sur blessure. C'est Politano qui prend sa place à la 30ème minute.

Petagna (6.5): peu présent dans les premières minutes du match, il finit par s'imposer physiquement sur son défenseur et, d'une demi-volée, ouvre le score en faveur des hommes de Spalletti.

Sampdoria (4-4-2)

Audero (6.5): il multiplie les bonnes interventions et apporte beaucoup de sérénité à sa défense. Il cède cependant sa place sur blessure à Falcone (6) à la reprise, qui réalise à son tour un bon match.  

Dragusin (5): malgré une entame de match satisfaisante, il perd son duel face à Petagna sur le but napolitain. 

Ferrari (6): il entre bien dans son match et réalise quelques bonnes interventions pour contrer les tentatives napolitaines. Yepes le remplace à la 89ème minute.

Chabot (5.5): pas toujours serein, il fait parfois preuve d'un excès d'engagement dans ses interventions et semble un peu dépassé. 

Augello (6.5): très concentré sur son match, il se laisse rarement dépasser par son adversaire du jour. C'est Murru qui prend sa place à la 75ème minute.

Ciervo (6): plutôt intéressant dans les premiers instants du match, il n'hésite pas à provoquer son adversaire et à inventer des solutions qui manquent cependant encore d'impact pour changer le cours du match. Caputo entre à sa place à la 72ème minute. 

Ekdal (5): il a beaucoup de mal à trouver des solutions vers l'avant malgré le peu de pression imposée par les napolitains. Il cède sa place à Rincon (6) à la reprise.

Askildsen (5.5): il n'hésite pas à descendre très bas sur le terrain pour suivre les mouvements de Mertens, particulièrement actif en première période. Il a un peu de mal à suivre après la reprise.

Thorsby (5.5): ses nombreux efforts lui permettent de se faire remarquer au milieu de terrain. Il récupère quelques précieux ballons, mais se montre par la suite trop imprécis pour faire repartir l'action.

Gabbiadini (4.5): il est peu incisif cet après-midi et a du mal à trouver un chemin au sein de la défense napolitaine. 

Quagliarella (5): les hommes de Spalletti ne le lâchent pas d'une semelle et malgré ses efforts, il ne parvient pas à faire la différence.

Lire plus