Serie A – 16ème j. | Les notes de Cagliari – Naples (0-1)

Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Milik (7) : Sa performance fut croissante. Après une entame où il fut discret devant le but, multiplant alors les dézonages, il a commencé à être de plus en plus dangereux après le repos. Il a failli ouvrir le score (67′) mais la barre l’en a privé. C’est finalement d’un délice de coup-franc (90+1′) qu’il a permis à Naples de prendre 3 points précieux.

Cagliari (4-3-2-1)

Cragno (6) : Une bonne partie de sa part. Il a été très attentif et sérieux face aux offensives napolitaines. Il a été peut être fébrile sur certaines sorties aériennes. Sur le but, il ne peut quasiment rien face à la frappe chirurgicale de Milik.

Padoin (6) : De bonnes montées offensives qui ont permis à son équipe d’avoir de nombreuses balles à exploiter dans la surface. Défensivement, il fut parfois un peu laxiste dans le placement et le marquage.

Klavan (5) : Un peu lent et pataud, il a souffert ce soir. On a vite compris qu’il allait payé le réveil des Napolitains car en première période, tout allait bien pour lui. C’est après le repos que l’accumulation d’efforts a été préjudiciable pour lui. Il a eu du mal à suivre son homme et il a progressivement reculé face aux montées adverses.

Romagna (5,5) : Si ses qualités défensives ne sont pas critiquables, ses relances et ses passes furent bien trop incertaines, ce qui a causé du déchet technique. Il a cédé sa place à Andreolli (79′).

Pisacane (5,5) : Ses montées furent un peu timides, il lui aura manqué de la prise de risques. Défensivement, sans être exceptionnel, il a été plutôt solide. Cigarini a pris sa place (87′).

Ionita (5) : Il fut plus discret que certains de ses équipiers. Il a beaucoup couru après le ballon, sans doute trop et n’a pu se mettre en valeur que très rarement.

Bradaric (6) : Propre techniquement, il a aussi été très combattif dans les duels en milieu. Mais, son influence a vraiment diminué après le repos. Physiquement, il a manqué de jus.

Farago (5,5) : Une bonne projection vers l’avant et de bonnes passes. Il a quelque peu payé le réveil de Naples  en seconde mi-temps, accusant lui aussi le coup physiquement.

Barella (6,5) : Sa vitesse et ses dribbles chaloupés ont été un vrai poison pour les défenseurs napolitains. Il a bien utilisé les espaces, permettant souvent le déséquilibre et créant des trous dans lesquels Joao Pedro a souvent plongé. Il a provoqué aussi plusieurs fautes, ses chevilles portent sûrement quelques marques de ces chocs.

Joao Pedro (6,5) : Beaucoup de dynamisme ! Le brésilien a bien exploité les espaces mettant en difficulté Malcuit notamment. Il n’a pas hésité à se balader à gauche, à droite comme dans l’axe. Cela fut un avantage pour lui permettre de se démarquer.

Farias (6) : Il n’a pas été verni ! L’attaquant brésilien a bien exploité les espaces, rôdant souvent dans la surface. Mais, il a manqué de réalisme et de réussite pour convertir ses deux-trois occasions. On se dit qu’il aurait pu être plus précis parfois. Remplacé par Sau (69′).

Naples (4-2-3-1)

Ospina (6,5) : Que de travail pour lui ! Cagliari l’a mis fortement à contribution mais il a sorti des grosses parades, déterminantes pour les siens, lui permettant d’assurer aussi un cleen-sheet.

Ghoulam (5,5) : Un peu timoré, il n’a pas été très entreprenant. Ses montées furent très timides. Derrière, il fut propre mais il a parfois été pris de vitesse dans son dos.

Koulibaly (6) : Solide comme à son habitude, il a su bien contenir les attaques adverses mais il a parfois été trop passif sur les phases de centres et de coups de pied arrêtés.

Maksimovic (5,5) : Si il fut efficace dans ses interventions, il a manqué de discipline dans le placement, ce qui a causé du déséquilibre au sein de la charnière centrale.

Malcuit (5,5) : Docteur Kevin et Mister Malcuit ! Si offensivement, il fut très utile avec des montées de balle rapides et une bonne complémentarité avec Ounas. Mais, défensivement ce fut bien plus dur puisqu’il a pris l’eau face à Joao Pedro et Padoin notamment. Il s’est fait prendre dans son dos beaucoup trop souvent. Callejon a pris sa place (80′).

Diawara (5) : Le milieu guinéen a été mis quelque peu en difficulté par les milieux sardes. Il a manqué de propreté dans son jeu avec ballon mais a surtout été trop lent dans ses relances, prenant la pression de ses adversaires. Il a été remplacé par Mertens (62′).

Allan (5) : Il fut poussif. Pas forcément dans un bon jour, il a eu trop de déchet technique, ce qui a fragilisé son équipe dans l’entrejeu. Il n’a pas non plus été très consistant dans les tâches défensives face aux combinaisons adverses.

Zielinski (6) : Pas le meilleur joueur de Naples mais il a fait son match. Il a su récupérer de nombreux ballons et ses projections vers l’avant furent très intéressantes.

Fabian Ruiz (6,5) : Actif, il a apporté de la fluidité au jeu offensif Napolitain. Il a souvent été impliqué dans les occasions de son équipe. Sa qualité de passe et sa vision du jeu ont été essentielles. Il lui aura manqué un but ou une passe décisive.

Ounas (6) : Bon match de l’algérien qui a su bien exploiter son côté droit. Il a mis de la vitesse dans le jeu offensif Napolitain. Malheureusement, il a parfois manqué de lucidité pour faire les bons choix, cela se traduisant par un excès d’individualisme. Insigne prend sa place (71′).

Milik (7) : Voir ci-dessus.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.