* Serie A (ITA) *

Serie A - 13ème j. | Les notes d'Atalanta - Roma (4-1)



Nous recrutons !
Vous souhaitez devenir rédacteur pour HdM et suivre l'équipe de votre choix ? Vous avez une bonne expression écrite, bonne orthographe, et êtes un passionné de foot ?
N'hésitez plus ! Rendez-vous ICI (le lien s'ouvrira dans un nouvel onglet)

Homme du match : Ilicic (8) : Il a renversé le match en 45 minutes ! Remplaçant au coup d'envoi, il a fait une entrée déterminante à la pause. Il a apporté ce qui manquait à sa formation en première période, laquelle était trop stérile près des buts romains. Il s'est révélé inspiré, précis et efficace. Il offre ainsi deux passes décisives à Zapata et Gosens avant de planter un bijou après avoir enrhumé plusieurs défenseurs romains (85').

Atalanta (3-4-2-1)

Gollini (5,5) : Un début de match difficile où il a concédé un but d'entrée avant de rater une sortie loin de ses buts sur laquelle Spinazzola trouve son poteau. Ensuite, il fut moins sollicité mais aussi plus propre, notamment dans ses relances au pied.

Djimsiti (6) : Peu inquiété sur son côté, il a facilement géré les offensives romaines tout au long de la partie. Il a ainsi offert une prestation plutôt solide et propre, notamment dans le registre des interventions défensives.

Romero (5) : Il a souffert face à Dzeko, notamment dans le duel. Ce même Dzeko qui a profité d'une erreur de placement de sa part pour marquer (3'). Sinon, ce fut assez calme pour lui avec finalement peu de situations pour les Romains. Il a cédé sa place à la mi-temps à Palomino (6) : Une prestation solide et sereine. Il a bien géré les rares actions romaines de la seconde période, ne commettant pas d'erreurs.

Toloi (6) : Très présent, il a été plutôt efficace défensivement, notamment pour compenser les manques d'Hateboer sur le côté droit. Ensuite, il a amené de la verticalité à son jeu, étant assez offensif et remontant efficacement le bloc collectif de l'Atalanta.

Gosens (6,5) : Très actif, l'Allemand a vraiment mis en difficulté l'arrière-garde romaine. Il a multiplié les déplacements ne restant pas forcément cantonné à sa position excentrée. Son pressing très agressif a vraiment perturbé les relances adverses. Enfin, il a planté un beau but de la tête (70'). Mojica l'a remplacé (89').

Freuler (5,5) : Il a mis une bonne intensité dans l'entrejeu bergamasque, notamment en terme de pressing. On peut regretter qu'il fut assez discret près de la surface adverse et parfois imprécis dans ses passes.

De Roon (6) : Très présent dans l'entrejeu, il a étouffé la Roma par son travail physique incessant notamment dans le domaine défensif. Son pressing fut de qualité et sa projection vers l'avant a permis d'offrir régulièrement des munitions à ses attaquants.

Hateboer (5,5) : Il fut assez fébrile en première période, concédant trop d'espaces à ses adversaires. Plusieurs actions dangereuses sont ainsi parties de son côté dont le but de Dzeko et le poteau de Spinazzola. Ensuite, il a rectifié le tir face à une équipe romaine moins virulente. Offensivement, il a donné de nombreuses solutions faisant preuve d'une grosse activité avec beaucoup de courses intéressantes.

Pessina (4) : Il n'a pas existé dans ce match, peinant énormément à peser sur la défense romaine. Il a porté le ballon, parfois trop, mais il n'a su trouver les solutions pour mettre à mal l'arrière-garde adverse et il a logiquement cédé sa place au repos à Ilicic (8) : Voir ci-dessus.

Malinovskyi (7) : Pas de but mais une activité incessante de l'Ukrainien. Il fut sans doute le meilleur joueur de l'Atalanta en première période où il a fait des différences, cassé des lignes, et tenté d'exploiter sa puissance de frappe. Après le repos, il a continué sur la même lancée profitant d'espaces de plus en plus importants dans la défense romaine. Miranchuk a pris sa place (81').

Zapata (6) : Après une première période quelconque, il a bien réagi après le repos bien aidé par l'entrée providentielle d'Ilicic. Il a su faire mal à une défense romaine sur le reculoir par la qualité de ses appels et sa faculté à se déplacer intelligemment. Il fut logiquement récompensé d'un but (59') sur une frappe surpuissante de sa part. Muriel a pris sa place (72') marquant dès son entrée en jeu.

Roma (3-4-2-1)

Mirante (4) : Difficile soirée bergamasque pour le portier romain. Il a énormément subi les assauts adverses, se révélant impuissant et peu décisif. Sur le second but, il passe même à travers sur sa sortie, offrant le but vide pour la tête de Gosens.

Ibanez (5) : Le meilleur élément derrière ! Il a limité les dégâts une bonne partie de la rencontre en réalisant quelques bonnes interventions. Il ne peut pas se démultiplier et les offensives adverses auront eu raison de sa lucidité en fin de partie.

Smalling (4) : Trop passif, il a souvent subi les offensives adverses en seconde période. Il n'a pas été assez agressif dans ses interventions, laissant trop d'espaces à ses vis-à-vis ce qui a été rapidement sanctionné avec un Ilicic de gala. De plus, il a connu un déchet trop important notamment dans la relance.

Mancini (3,5) : Sa tête ratée dans le vide sur le deuxième but adverse de Gosens illustre le mieux son match. Il est tout simplement passé à côté de sa partie, commettant trop d'imprécisions sur ses interventions et ses gestes.

Spinazzola (6) : Excellente entame de match où il a su être influent en attaque comme en défense. Il a été dominateur sur son côté gauche, mettant à mal l'Atalanta par ses montées. Il fut présent sur l'action du but avant de rater le break avec un lob sur le poteau de Gollini. Défensivement, il a assuré avec une couverture de terrain très efficace. Plus emprunté après le repos, il est remplacé par Bruno Peres (66') qui ne fut pas à la hauteur des évènements.

Veretout (4) : Pas vraiment dans son assiette ! Après une première période où il était dans une gestion légitime face à la domination stérile adverse, il a clairement montré ses limites après le repos. Il a été submergé par les vagues adverses au milieu ne parvenant pas à contenir ses vis-à-vis. Pire, il a offert le troisième but à Muriel sur un plateau d'une passe ratée plein axe. Carles Perez l'a remplacé (81').

Pellegrini (5) : Ce ne fut pas trop mal en première période pour lui. Il a souvent pris de vitesse ses adversaires, permettant à son équipe d'inquiéter Gollini. Mais, après le repos, il a rapidement décliné à l'image de sa formation subissant énormément la pression adverse, notamment défensivement. Villar a pris sa place (81').

Karsdorp (4,5) : Le Néerlandais est loin d'avoir donné satisfaction à son entraîneur. Pas toujours très sûr défensivement, il fut inexistant offensivement. Il n'a jamais réussi à exister et à peser sur le jeu, touchant peu de ballons.

Mkhitaryan (5) : Très bonne entame de match de sa part. Pendant la première demi-heure, ses prises de balle ont souvent amené du danger dans l'arrière-garde de l'Atalanta et il a offert son but à Dzeko (3'). Mais, ensuite, il a pratiquement disparu de la circulation, n'arrivant plus à se distinguer même si, il est vrai, le niveau de son équipe ne l'a pas vraiment aidé.

Pedro (3) : Fantomatique ! L'ancien barcelonais n'a pratiquement pas existé dans cette rencontre. Il fut pratiquement sevré de ballons n'ayant que trop peu d'occasions à se mettre sous la dent. Il faut dire que son équipe a subi le jeu et ce fut pire en seconde période. Il a été remplacé par Cristante (74').

Dzeko (6) : Heureusement qu'il fut là pour permettre à la Roma d'y croire un peu. Il a rapidement confirmé son statut de terreur des surfaces en ajustant Gollini (3') au point de penalty sur un bon service de Mkhitaryan. Ensuite, bien que son équipe fut dominée, il a aimanté un grand nombre de ballons ce qui a pu un temps permettre à son équipe de souffler et de mettre en danger l'Atalanta. Pas de miracle après le repos où il a été impuissant dans une équipe complétement submergée.

Fermer
Fermer