Coiffeurs ouverts malgré le confinement, ils risquent la fermeture définitive

Certains coiffeurs ont décidé de ne pas fermer rideau malgré le confinement imposé par l’état et la fermeture des salons car jugés « non-essentiels. »

Les contrevenants risquent de grosses amendes et la fermeture définitive dans certaines situations. « Moralement comme économiquement, je ne pouvais pas rester à rien faire », a confié, à Capital, un coiffeur qui a ouvert clandestinement à Paris.