Ligue 1 – 9ème j. | Les notes de Monaco - Bordeaux (4-0)

HOMME DU MATCH : BEN YEDDER (8) : L’international français était positionné en second attaquant par Kovac, et il a montré une autre palette de ses qualités et toute l’étendue de son talent. Souvent trouvé lors de la relance monégasque, il a brillé par un excellent jeu en déviation et une dangerosité de tous les instants. Impliqué sur les quatre buts des Rouge et Blanc, il marque de son empreinte cette rencontre avec un but et deux passes décisives.

 

As Monaco (4-3-3)

 

 Lecomte (6) : Jamais vraiment inquiété sur ce match, il a été utile comme d’habitude grâce à son précieux jeu au pied. Présent en début de rencontre sur l’ultime occasion bordelaise en sortant dans les pieds d’Oudin, il a passé une après-midi tranquille.

Aguilar (6) : L’ex-montpelliérain a eu beaucoup d’activité sur son côté droit, il a multiplié les centres bien sentis. Passeur décisif sur le but de Gelson Martins (30ème). Averti en fin de première période, pour le protéger Kovac le remplace à la mi-temps par Sidibé, auteur d’une seconde mi-temps solide.

Badiashile (6) : Habitué à la petite erreur qui gâche des prestations souvent abouties, il réalise un match solide. Premier relanceur, il a fait montre d'une remarquable précision dans ses passes et a su contenir la faible attaque bordelaise. Remplacé par Maripan (72ème). 

Disasi (6) : Le néo Monégasque a retrouvé toute sa rigueur cette après-midi, après un match difficile à Lyon lors de la précédente journée. Dominant dans les airs et auteur d' interventions tranchantes, il a éteint l'attaque girondine.

Caio Henrique (6,5) : Une belle première titularisation dans le 11 de Kovac pour le Brésilien qui a un profil différent des habituels du poste que sont Ballo Touré et Sidibé. Il a amené du liant à l’attaque grâce à son jeu très technique et sa justesse dans la passe. Disponible et rarement pris en défaut, il a fait mal aux Bordelais dans l’avant dernière passe. Notamment sur le troisième but monégasque.

Fofana (7) : Positionné en sentinelle devant la défense, il a complètement dominé le milieu adverse, par un placement juste, des interventions propres, et en perforant les lignes girondines dès qu’il en a eu l’occasion. En charge des coups de pied arrêtés, il n’a pas démérité avec des ballons dangereux dans la surface girondine.

Tchouameni (7) : Avec Fofana, il fait une paire complémentaire. Du jeu long efficace, un pressing constant au milieu, il s’est rarement mis en faute. Une copie très propre face à son club formateur.

Diop (7) : Très bon, à l’image de tout le milieu Monégasque ce soir. Récupération, conservation et dans la distribution du jeu, le milieu offensif a été un poison pour Bordeaux. Utile et précieux. Remplacé par Fabregas à la 84ème.

Volland (7,5) : L’Allemand sort enfin de sa coquille. Après des débuts prometteurs, il était rentré dans le rang lors des dernières sorties. Plus proche de Ben Yedder dans le jeu, il score enfin avec un premier doublé à Monaco. Sorti et remplacé par Pellegri (67ème)

Gelson Martins (6,5) : Positionné sur le côté gauche de l’attaque, il a souvent provoqué par ses dribbles déroutants avec une réussite mitigée. Un bon match du Portugais, récompensée par un but où il a su faire le geste juste. Remplacé par Jovetic à la 83ème.

 

Girondins de Bordeaux (4-3-3)

 

Costil (4) : Triste match pour le portier girondin. Rien n’a vraiment fonctionné dans ce qui ressemble à un naufrage de l'équipe, avec 3 buts en 3 minutes où il ne peut rien faire.

Sabaly (3) : Souvent dépassé et en retard, il n’a jamais trouvé la solution sur son côté, où l’ASM a appuyé. Sorti à l’heure de jeu par Gasset et remplacé par Kwateng.

Koscielny (5) : Volontaire et plutôt l’un des rares à évoluer à son niveau, il a cependant été abandonné par son milieu et ses latéraux.

Pablo (4) : Performance à oublier. Fautif sur le pénalty concédé à Monaco, des interventions ratées et souvent dépassé par l’attaque adverse. A repris (un peu) ses esprits en fin de match.

Benito (4,5) : De l’énergie mais beaucoup de fautes, un jeu trop rugueux. Un des rares à surnager tout de même, car il a colmaté de nombreuses brèches.

Otavio (4,5) : Peu en vue sur ce match, même s’il a essayé de lancer la révolte. Peu d’influence sur le jeu de son équipe.

 Basic (5) : Prestation moins désolante que ses coéquipiers mais il était trop seul aujourd’hui. Une bonne protection du ballon qui a servi parfois.  

Oudin (3) : Seul face à Lecomte dans la surface en début de rencontre, il rate l’ouverture du score la faute à un contrôle trop approximatif. Ce raté a semblé le hanter toute la mi-temps. Remplacé (sanction ?) à la mi-temps par Briand.

Adli (3) : L’une des grosses déceptions côté girondins. Une multitude de ballons perdus au milieu, des relances hasardeuses devant sa surface de réparations qui couteront même un but. Jamais dans le ton. Un match à oublier pour l’ancien Parisien. Remplacé par Zerkane, invisible en seconde mi-temps.

Hwang (3,5) : Titulaire surprise sur le côté gauche de l’attaque, il n’a jamais trouvé ses marques. Transparent d’un bout à l’autre de la mi-temps. Remplacé par De Préville (45ème) qu’on a peu vu.

Ben Arfa (4) : Placé par Gasset en avant-centre, l’ex Lyonnais n’a jamais pu réellement peser ni sur la défense monégasque, ni sur le jeu de son équipe. Il a aussi semblé à court de forme. Pas encore optimal.

 

Jean-Mary NICOLAS