Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 5ème j. | Les notes de Brest – Rennes...

Ligue 1 – 5ème j. | Les notes de Brest – Rennes (0-0)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Traore (7): Dans un match pas loin d’être une purge, le latéral a pris pleine possession de ses moyens pour amener le danger offensif et contrôler son vis-à-vis, Samuel Grandsir, et le rendre inefficace. C’est lui l’homme de ce match, plutôt plat.

BREST (4-2-3-1)

Larsonneur (6): Comme son homologue rennais, il a assuré et repoussé toutes les tentatives cadrées de ses adversaires. Un match maîtrisé où son équipe confirme sa bonne défense depuis le début de la saison.

Perraud (6,5): Plutôt offensif, le jeune latéral réalise son meilleur match de la saison et a pris en main son couloir pour empêcher les offensives rennaises.

Bain (7): Il s’est imposé en tant que véritable patron de la défense du Stade Brestois. A 26 ans, l’ancien havrais, a pleinement assurer son rôle et garder les siens dans le droit chemin.

Castelletto (6,5): L’international camerounais a multiplié les bonnes actions défensives pour se mettre au diapason de l’équipe et ramener le point du nul face à une équipe européenne.

Faussurier (6): A aujourd’hui 32 ans, l’ancien sochalien redécouvre la Ligue 1. Après son but à Saint-Étienne, il confirme son bon début de saison par de superbes remontées de balles.

Diallo (7): Tout simplement le meilleur brestois sur la pelouse ce soir. Il sublime le milieu de terrain par son sens de la passe, ses duels gagnés et sa capacité à gratter des ballons dans le camp adverse. Un super début de saison pour un joueur de seulement 20 ans.

Belkebla (6): Dans la complémentarité avec Diallo, il confirme que Brest a besoin de lui au milieu de terrain pour arracher de bonnes performances.

Court (5,5): Malheureusement pour les supporters brestois, l’ancien troyen s’est illustré par ses trop nombreuses pertes de balles pour espérer plus. Un match plus que moyen. Il cède sa place à Cristian Battochio dans les arrêts de jeu.

Autret (6,5): Capitaine du club promu, il est tout simplement sur tout les ballons. Disponible, il enchaîne les bonnes passes… mais aussi les mauvais choix notamment en contre-attaque par moment. C’est l’expérimenté Paul Lasne qui prend sa place en fin de rencontre.

Grandsir (5): Il n’a, pour le moment, jamais confirmé son exceptionnelle saison du côté de Troyes. Aujourd’hui, il a encore montré quelques erreurs dans le placement et dans la gestion du ballon. Alexandre Mendy le remplace en fin de match, mais encore une fois une rentrée beaucoup trop tardive.

Charbonnier (6): Beaucoup plus bas sur le terrain, le meilleur buteur du dernier championnat de France de Ligue 2, a dû redescendre pour toucher le ballon. Dans un bon rôle de pivot, il a fait un match abouti sans être tranchant devant le but rennais.

RENNES (5-3-2)

Mendy (6): Grâce au manque de précision des brestois, l’ancien portier du Stade de Reims a assuré sur les seules frappes cadrées brestoises notamment en toute fin de match.

Da Silva (6): Solide, le capitaine rennais a assuré l’essentiel défensivement dans la défense à 5 de Julien Stéphan. Il est ensuite remplacé par Joris Gnagnon en toute fin de match.

Gelin (6,5): Buteur hors-jeu, il aurait pu ouvrir le score. Défensivement, c’était assurément le meilleur joueur rennais de cette défense à 5.

Morel (6): Débarqué de l’Olympique Lyonnais cet été, l’international malgache a été important que ce soit pour assurer le cleen-sheat de son équipe ou pour la relance vers le milieu de terrain.

Maouassa (5,5): Beaucoup moins en vue que son collègue de l’autre côté, l’ancien nîmois a apporté dans son couloir de la présence offensive malgré énormément de déchets dans les centres.

Bourigeaud (6,5): Important dans l’apport offensif, il brille par sa technique et ses excellents coups de pieds arrêtés qui ammènent souvent le surnombre.

Grenier (6): Lui aussi a été bien en vue par ses coups de pieds arrêtés notamment sur le premier but refusé. Il apporte également dans la construction du jeu. C’est la recrue Jonas Martin qui le remplace en fin de match.

Camavinga (6): Le jeune joueur, qui avait illuminé de sa classe la victoire face au PSG, a encore été très bon. Moins en vue qu’à son habitude, il muscle le milieu de terrain en remportant la plupart de ses duels.

Siebatcheu (5,5): Pas assez dangereux dans les derniers mètres, il n’a pas su être tranchant pour ouvrir le score. Assez inefficace, il est sorti pour l’entrée, plutôt médiocre, d’Adrien Hunou.

Raphinha (5,5): Pour une première, l’ancien joueur du Sporting Portugal, a été plutôt timide. Certes, il marque un but refusé après une longue période d’incompréhension et de VAR, mais finalement il n’est pas encore, sur le terrain, la plus grosse recrue de l’ère moderne du Stade Rennais.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...