Ligue 1 – 5ème j. | Les notes de Montpellier – Strasbourg (1-1)

- Tour d'horizon du football sur Twitter - Continuez vers le bas pour l'article -

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match : Lasne (7) : Plaque tournante de l’activité héraultaise, Paul Lasne a été de tous les bons coups, rares en première période, plus nombreux en seconde. A l’initiative de plusieurs contres, le milieu a également donné énormément de fil à retordre aux milieux alsaciens. La Juve a son CR7, le MHSC a son PL7.

 

Montpellier (3-5-2)

 

Lecomte (5) : Rentré dans le groupe de l’Equipe de France suite aux forfaits de Mandanda et Lloris, Benjamin Lecomte a continué son rêve éveillé, puisqu’aucun Strasbourgeois ne voulait venir le secouer. Ce qui doit expliquer sa grosse passivité sur l’unique tir cadré strasbourgeois, signé Mothiba (90+3e).

Congré (4) : Très propre dans ses interventions défensives et entrepreneur lorsqu’il s’agit de remonter le ballon, Daniel Congré a en revanche loupé un nombre incroyable de passes. Un Congré raté, comme celui d’Aubervilliers.

Pedro Mendes (6) : Peu pris à défaut sur son côté droit, l’arrière montpelliérain confirme son très bon début de saison. A provoqué plusieurs fautes dans sa moitié de terrain, très utiles pour récupérer la possession du ballon. Il n’a également pas hésité à payer de sa personne sur plusieurs tacles sportifs. Solide.

Hilton (5,5) : Le patron héraultais a fait jouer toute son expérience pour couper les offensives strasbourgeoises. Il est en revanche à l’arrêt sur l’égalisation strasbourgeoise.

Dolly (non noté) : De retour dans le onze de départ pour la première fois depuis un mois, le gaucher sud-africain n’a pas eu le temps de célébrer. Après à peine cinq minutes de jeu, l’ancien gaucher des Mamelodi Sundowns se retrouvait sur le flanc. Il lui en faut vingt de plus pour aller passer une radio, histoire de pousser la chansonnette loin des terrains. Remplacé rapidement par Damien Le Tallec (5,5), qui a tranquillement trottiné sur le terrain pour être bien chaud en seconde période et placer une superbe tête décroisée victorieuse (50e).

Lasne (7):  Voir ci-dessus.

Oyongo (7) : Très actif sur son côté gauche, il a fait beaucoup de mal à Kenny Lala. Auteur de plusieurs bons centres et de belles récupérations, il s’est sans cesse porté à l’attaque. Un match vraiment intéressant de sa part.

Sambia (5,5) : Profitant de l’absence de Ruben Aguilar, Sambia a délivré un très bon centre pour l’ouverture du score de Le Tallec. Il a cependant globalement été plus dangereux sur les coup-francs arrêtés qu’il tirait plutôt que dans les phases de jeu.

Skhiri (5) : N’a plus cadré un tir depuis son but face à Amiens, le 18 août dernier. Peut-être dans l’idée de vouloir poursuivre sa série, il s’est peu montré lors des phases offensives, et a été assez juste techniquement. Des bonnes récupérations et une activité régulière au milieu de terrain se sont chargées de rééquilibrer la balance.

Delort (4,5) : Malgré une belle frappe cadrée en seconde période, Andy Delort n’a pas fait un bon match. A son actif, plusieurs mauvais choix et une relative capacité à s’isoler sur le front de l’attaque. Celui qui n’a toujours pas marqué avec son nouveau club a finalement été remplacé par Pas encore scoré avec son nouveau club, après avoir joué l’intégralité des matchs. Remplacé par l’inamovible Souleymane Camara, qui n’a pas réussi à reprendre son rôle de Supersub.

Laborde (5,5) : Plus intéressant que son compère de l’attaque, Gaëtan Laborde a énormément varié ses zones d’activité, se montrant régulièrement dangereux en seconde période. Il est notamment à l’origine du corner menant à l’ouverture du score, après avoir débordé sur le côté droit. Remplacé par Piriz en fin de match.

 

Strasbourg (4-4-2)

 

Sels (5,5) : S’il n’a pas eu grand-chose à faire en première mi-temps, Sels a encaissé un but sur le premier tir cadré montpelliérain. Il se rachète ensuite en réalisant deux beaux arrêts sur une frappe centrée de Delort et un coup-franc de . Mais trop tard.

Carole (5,5): Encore une fois très à l’aise sur son flanc gauche, Carole a délivré quelques sucreries à ses coéquipiers en attaque et suées froides aux supporters de la Paillade. Sa bonne entente avec Jonas Martin doit faire plaisir aux cordes vocales de Thierry Laurey, qui a encore un peu forcé sur sa voix.

Martinez (6): L’incontestable patron de la défense strasbourgeoise, ce soir. Très serein, il a remporté de nombreux duels face aux attaquants montpelliérains. Egalement à la limite de l’illicite sur son intervention dans la surface face à Paul Lasne en première période. Averti en seconde période. Du vice et du coeur.

Mitrovic (5): Le capitaine strasbourgeois a globalement réalisé un match correct, malgré quelques erreurs évitables.

Lala (4,5) : Incontestablement bon techniquement, l’arrière alsacien a réalisé quelques combinaisons intéressantes, avec Da Costa et Sissoko notamment. Dommage que lui-même ne soit finalement peu trouvé par ses coéquipiers. La seconde période était nettement plus compliquée pour lui, régulièrement pris par Oyongo.

Caci (5,5): Le jeune milieu de 21 ans avait quitté le onze de départ pour la première fois de la saison contre Nantes. Revenu dans l’équipe-type, il a fait un match plus que correct, se montrant quelque fois sur le front de l’attaque. Remplacé par un autre bambin de la maison strasbourgeoise, Zohi.

Grimm (4,5) : De retour dans l’équipe première un mois après l’avoir quittée, Grimm n’était pas venu sur le terrain pour raconter de jolies histoires. D’abord dévastateur sur le malheureux Keagan Dolly, le milieu sentinelle a également malencontreusement attaqué son propre coéquipier Martinez d’un choc à la tête. Rugueux. Remplacé par Corgnet, irrégulier.

Sissoko (5) : Agressif au pressing, Sissoko a nettement moins montré offensivement. Quelques justesses techniques, notamment en seconde période.

Martin (6,5): S’il y a un Strasbourgeois à sortir du lot ce soir, c’est lui. Jonas Martin était de tous les bons coups en attaque, en dévoilant une aisance technique bienvenue dans une première mi-temps brouillonne et fade côté strasbourgeoise. Le bout de ciel bleu entre les nuages.

Ajorque (4): Une réelle présence physique dans la surface et sur l’arrière-garde montpelliéraine, mais c’est bien tout ce que l’on retiendra. Rarement trouvé, encore moins dans de bonnes dispositions, le néo-strasbourgeois a vécu une soirée frustrante. Remplacé par Mothiba, plus mobile et auteur de l’égalisation en toute fin de match d’une tête puissante (90+3e).

Da Costa (5,5) : Beaucoup d’efforts peu récompensés. Il a beaucoup tenté, entre ses dribbles dangereux en première mi-temps, sa disponibilité sur les centres de Lala et une reprise de volée instantanée difficile à exécuter en seconde période.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.