Ligue 1 – 36ème j. | Les notes de Nice – Nantes (1-1)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Pierre Lees-Melou (7,5): Excellent match de l’ancien dijonnais. Ses coups de pied arrêtés ont été la clé de la rencontre. Ils ont toujours été dangereux et les défenseurs nantais ont été mis en difficulté à chaque fois. C’est lui qui offre le but de l’égalisation à Malang Sarr. Au milieu, il a été le meilleur niçois et il a réalisé le geste juste sur chaque action.

 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (4,5): Il est fautif sur le but de Nantes, il sort alors que son coéquipier Dante avait gagné son duel avec son vis-à-vis. Pour le reste, il n’a pas eu d’arrêt spectaculaire à effectuer, c’est dommage pour lui.

Sarr (6,5): Le latéral gauche niçois a encore disputé un match solide. Il a bien tenu Limbombe qui a été transparent offensivement. C’est lui qui a égalisé et offert le point du match nul à son équipe, sa deuxième réalisation en carrière.

Dante (6): Première période compliquée pour le capitaine des Aiglons. Comme l’ensemble de ses partenaires, il a été pris par l’impressionnant pressing nantais qui a empêché la progression du jeu niçois. Sur le but de Moutoussamy, il oublie de communiquer avec son gardien. En deuxième, son équipe a repris le contrôle du jeu, il a été beaucoup plus serein et a remporté tous ses duels.

Hérelle (6,5): Le meilleur niçois de la première période avec Lees-Melou. C’est le seul joueur du Gym à avoir surnagé. Il anticipe les incursions nantaises, il n’a pas lâché Coulibaly, à une exception près: sur l’occasion immanquable de ce dernier, où il se retrouve seul devant le but vide. Sinon, c’est un match une nouvelle fois sérieux pour l’ancien troyen.

Pelmard (2,5): En l’absence de Burner, l’habituel titulaire, pour cause de suspension, il a été catastrophique. Il a tout simplement déserté son couloir droit ce qui a profité à Moutoussamy qui s’est régalé dans son dos. Toutes les occasions nantaises de la première période sont venues dans son couloir. Logiquement remplacé à la mi-temps par Bassem Srarfi (46′, 6), qui a réalisé une entrée prometteuse. S’il n’a pas pu se créer d’occasions, il a été très précieux dans la conservation du ballon. Il a trouvé assez souvent Saint-Maximin, il a perdu très peu de duels. C’est encourageant.

Tameze (3,5): Chargé de la sentinelle, l’ancien joueur de Valenciennes a été trop lent et peu réactif ce soir. Dans ce rôle, il est censé donner le rythme des actions de son équipe mais ce fut tout le contraire. Face à un bloc nantais parfaitement regroupé, son manque de vitesse n’avait aucune chance de perturber celui-ci.

Lees-Melou (7,5): Voir ci-dessus.

Danilo Barbosa (5): Le brésilien a rendu une copie moyenne. Il a fourni beaucoup d’efforts même s’il a très peu trouvé Le Bihan, Atal ou Saint-Maximin en première période. En deuxième, on l’a moins vu. Il faut dire que la plupart des attaques passaient par Lees-Melou. Remplacé par Jean-Victor Makengo (80′), qui sur une action a fait parler ses qualités. Il a remporté son duel avec un nantais avant de lancer une offensive en donnant un bon ballon en profondeur à Saint-Maximin.

Saint-Maximin (6,5): Contrairement à ses dernières prestations, il a fait un match abouti. Très actif, il a été l’un des niçois les plus dangereux, surtout en deuxième période. Il a touché le poteau sur une belle frappe du droit, ses dribbles et sa vitesse lui ont permis de facilement remporter son duel avec Fabio, souvent en difficulté face à l’ancien joueur de l’ASSE.

Atal (6): Il a joué le premier acte en tant qu’ailier, et les défenseurs du FC Nantes l’ont parfaitement pris. Suite à la sortie d’un Andy Pelmard en difficulté pendant le repos, il a été repositionné en latéral droit. Résultat, il a été beaucoup plus menaçant, plus incisif et ses débordements ont libéré de l’espace dans le camp des visiteurs. A de nombreuses reprises, il s’est introduit dans la surface adverse. Il provoque un penalty à la dernière minute et se charge de le tirer, mais Maxime Dupé a repoussé sa tentative, qui aurait permis aux Aiglons de prendre deux points supplémentaires.

Le Bihan (5,5): Pour sa première titularisation depuis le 23 avril 2017, l’ancien havrais était forcément en manque de rythme. Cependant, il a énormément dézoné pour proposer des solutions plus bas. Il ne s’est pas procuré d’occasion franche, mais pour son troisième match de la saison, il vaut mieux louer ses efforts consentis. Remplacé par Ihsan Sacko (72′), qui a réalisé une entrée intéressante. Très peu de déchet, une activité constante. Il a profité de sa vitesse pour amener le danger devant la surface. Il doit encore s’améliorer dans le dernier geste. Malgré cela, il est sur la bonne voie.

 

Nantes (4-3-3):

 

Dupé (7): Titulaire depuis plusieurs semaines, le dernier rempart des canaris a pris confiance. Très tranquille au cours de la première mi-temps, il a été davantage sollicité après le repos. Il encaisse d’abord un but avec la tête de Malang Sarr puis son équipe subit et il doit rester vigileant. Il sauve un point à son équipe en arrêtant le penalty de Youcef Atal dans les arrêts de jeu (90’+5), allongeant la série d’invincibilité du FC Nantes, impressionnant depuis quelques temps.

Traoré (4): Il a été en difficulté sur son côté gauche. Dans un premier temps, il a résisté à Atal. Après le repositionnement de ce dernier un peu plus bas, c’est paradoxalement à partir de ce moment-là que l’algérien lui a fait vivre un calvaire. C’est d’ailleurs lui qui déséquilibre le feu-follet niçois dans la surface et qui concède le penalty. Heureusement pour lui, il n’a pas été converti.

Diego Carlos (6): Match tout à fait sérieux pour le défenseur brésilien. S’il n’a pas eu à forcer en première, il a dû s’employer après le repos. Les attaquants niçois l’ont mis à mal mais il a su gagner la majorité de ses duels. Il ne s’est pas laissé prendre par les exploits techniques de Saint-Maximin.

Pallois (6): Même remarque pour son compère de la défense centrale. Il a géré intelligemment sa rencontre, a toujours joué proprement, que ce soit dans la relance ou lorsqu’il devait tacler pour récupérer des ballons. Il n’a pas grand chose à se reprocher. Malgré tout, Malang Sarr est seul au moment d’égaliser.

Fabio (4,5): Il a réalisé une première période prometteuse. Néanmoins, Saint-Maximin, en forme ce soir, l’a mis en difficulté tout au long du second acte. Il a tiré le maillot du jeune niçois à plusieurs reprises et aurait pu écoper d’un carton rouge mais Mme Frappart s’est montrée indulgente avec lui. Il a remporté quelques duels avec les attaquants niçois mais aurait pu mieux défendre à certains moments.

Girotto (4): Le nantais le moins influent. Comme son homologue niçois Tameze, il n’a pas pesé dans le jeu de son équipe. Comme souvent, son agressivité excessive lui a valu un carton jaune.

Touré (5): Il est le symbole de la confiance qui règne au sein du club jaune et vert ces dernières semaines. Pas avare d’efforts, il a été plus discret que pendant les matchs précédents. C’est lui qui commet la faute amenant l’égalisation de l’OGC Nice.

Rongier (6): Capitaine nantais, il s’est montré omniprésent. Tous les ballons passaient par lui. On avait l’impression que c’était lui la sentinelle de son équipe. Il a rarement déçu cette saison et confirme qu’il est indispensable à son club. Remplacé par Lucas Evangelista (90′), qui n’a pas eu le temps de se montrer.

Moutoussamy (7): Le premier but de sa carrière en Ligue 1 Conforama inscrit à Marseille il y a deux semaines l’a libéré. Excellent, il a été le meilleur joueur de son équipe offensivement. En première période, il a profité de l’apathie de Pelmard pour être complètement libre pratiquement tout le temps. Il a été récompensé en profitant de l’erreur défensive de Nice pour ouvrir le score. Il s’est un peu éteint après le repos et a été remplacé par Lucas Lima (86′), qui n’a pas eu le temps de se montrer.

Limbombe (3): Il a été complètement transparent. Incapable de se mettre au niveau de Moutoussamy, l’action où il ne cadre pas alors qu’il est dans une excellente position pour marquer après un contre favorable résume son match. Inoffensif, il n’a rien apporté. Logiquement remplacé par Gabriel Boschilia (77′), qui a beaucoup défendu car Nice poussait pour chercher la victoire.

Coulibaly (4,5): Nommé dans les trois finalistes pour être élu joueur du mois d’avril en Ligue 1 Conforama, l’attaquant malien a été moins en réussite que ces dernières semaines. Il a l’occasion de marquer le deuxième but nantais alors que le score était de 1-1, malheureusement il rate l’immanquable alors qu’il était seul face au but vide.

 

 

 

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.