Ligue 1 - 32ème j. | Les notes de OGC Nice - Stade de Reims (0-0)

Homme du match: William Saliba (7): Il n'a perdu que deux ballons dans cette partie, et a sauvé son camp à deux reprises: d'un tacle salvateur devant Boulaye Dia puis en étant tout proche de marquer contre son camp sur un centre de Chavalerin. De plus, il se procure deux occasions sur corner mais à chaque fois, il n'a pas cadré. Une prestation extrêmement solide de sa part.

 

 

Nice (4-3-3):

 

Benitez (5): Comme son homologue rémois, il n'a pas eu énormément d'interventions à faire, s'interposant uniquement sur la frappe à ras de terre de Cafaro en milieu de première période.

Kamara (5,5): L'ancien joueur du Stade de Reims a été régulier dans cette partie, il a obtenu de nombreux corners et été précieux pour dédoubler en phase offensive. Défensivement, il ne fut pas fortement mis à contribution.

Saliba (7): Voir ci-dessus. 

Todibo (6,5): Il a une nouvelle fois fait preuve d'une aisance technique de grande qualité, notamment avec une roulette pour se débarrasser de Mbuku. Il est serein dans la relance et sa complicité avec Saliba est un véritable atout pour l'OGC Nice.

Lotomba (4): Il a affiché une certaine fébrilité défensive, il n'a pas senti les coups et a eu du mal à défendre devant les offensifs rémois évoluant sur son côté. Il n'a de plus pas énormément apporté à son équipe offensivement et a très souvent laissé Rony Lopes face à deux adversaires.

Schneiderlin (5,5): Il a gratté un nombre important de ballons et a effectué le travail de l'ombre qu'a effectué Chavalerin dans l'autre camp. Il a souvent réussi à se sortir du marquage et du pressing imposés par cette équipe de Reims.

Claude-Maurice (5): Il a été porté vers l'avant, et à chaque fois qu'il avait un peu d'espace, il s'engouffrait dans la brèche. Malheureusement pour lui et son équipe, il n'a jamais réussi à s'entendre avec ses compères de l'attaque et du milieu.

Thuram (5): Il n'hésite jamais à se projeter vers l'avant, et il était dans la lignée de ce qu'il a pu faire lors des rencontres précédentes. Il a montré des signes de fatigue en seconde période et a de ce fait eu moins d'influence. Remplacé par Pierre Lees-Melou (73'), auteur du premier tir cadré de son équipe à dix minutes de la fin.

Gouiri (4): Il n'était pas du tout dans le coup aujourd'hui, il a fait les mauvais choix devant le but et n'a pas pu se mettre dans des positions idéales pour être décisif. Remplacé par Myziane Maolida (46', 5), qui s'est distingué par une accélération dans la surface qui aurait pu conduire à un penalty, en vain.

Rony Lopes (4,5): Pour sa première titularisation depuis la mi-février, il s'est montré au service du collectif, mais à force de repiquer sur son pied gauche, son jeu est devenu prévisible et facile à lire pour les défenseurs adverses. Remplacé par Dan Ndoye (74'), auteur de l'accélération qui a mené à l'un des seuls tirs cadrés de la rencontre.

Dolberg (4): Auteur d'un doublé à Nantes le week-end dernier, l'attaquant Danois a eu beaucoup plus de mal à s'exprimer cet après-midi. Il n'a pas touché beaucoup de ballons et il ne s'est pas procuré une seule occasion.

 

Reims (4-3-3):

 

Rajkovic (5): Il n'a rien eu à faire, si ce n'est en fin de partie sur une frappe lointaine de Lees-Melou. Son équipe n'a pas été mise en difficulté plus que cela et il repart de l'Allianz Riviera avec un nouveau clean-sheet.

Konan (5,5): Très présent offensivement en première mi-temps, il a moins pris son couloir après la pause. Il a en revanche bien défendu devant Rony Lopes puis face à Myziane Maolida dans le dernier quart d'heure.

Faes (6): Des duels importants remportés, notamment en tout début de rencontre face à Gouiri. Il a bien géré les rares percées des Aiglons et a connu très peu de déchet dans ses passes.

Abdelhamid (5,5): Il aurait pu marquer si Saliba n'avait pas sauvé son camp dans le temps additionnel de la première période. Pour le reste, c'était relativement tranquille et facile à défendre pour le capitaine rémois.

Foket (5,5): Enormément d'activité pour le latéral belge, omniprésent dans le camp niçois, surtout dans le premier acte. Il a réussi à combiner avec Cafaro, et s'est souvent montré disponible. Il n'a pas été fortement sollicité défensivement.

Munetsi (5,5): Il a réussi 100% de ses passes, et a permis à son équipe d'être serein dans la relance. Il aurait pu se procurer une occasion franche à l'entrée de la surface mais au final cela n'a pas abouti.

Chavalerin (5,5): Des ballons récupérés, une bonne activité au milieu du terrain. Il a montré qu'il était indispensable dans l'entrejeu et précieux dans la conservation du ballon.

Cafaro (6): Le joueur le plus dangereux de Reims cet après-midi. Il a été l'auteur du seul tir cadré de son équipe, et s'est procuré une autre occasion nette mais sa frappe enroulée à l'entrée de la surface est passée juste à côté. Remplacé par Kaj Sierhuis (81'). 

Doumbia (5,5): Quelques mouvements intéressants de sa part, malheureusement comme l'ensemble des acteurs du match, il lui a manqué de la précision dans le dernier geste. Remplacé par Arber Zeneli (66'), qui n'a pas apporté plus de danger avec ses coups de pied arrêtés.

Mbuku (4,5): Il a eu du mal à rentrer dans sa partie, il n'a été que très peu en vue offensivement malgré des efforts défensifs qui sont à souligner. Remplacé par Dereck Kutesa (86'). 

Dia (3,5): Le meilleur buteur du Stade de Reims n'était pas dans le rythme cet après-midi, il n'a touché que très peu de ballons en dépit de la bonne première période de son équipe. Touché après un contact avec Rony Lopes avant la mi-temps, il a dû sortir. Remplacé par El Bilal Touré (46', 5), qui aurait pu être le héros mais son but en fin de partie a été refusé pour hors-jeu.