Ligue 1 - 32ème j. | Les notes de MHSC - OM (3-3)

Homme du match : Ferri (7,5) :

Un des tous meilleurs passeurs de notre championnat a frappé par deux fois ce soir ! Le numéro 12 a distillé deux caviars, les deux tout aussi somptueux l’un que l’autre : phénoménal ! Il a été à l'origine de l'intégralité des attaques de son équipe. Remplacé par Chotard à la 79e.

 

Montpellier (4-3-3) :

Omlin (4,5) : En l'espace de 3 minutes, le portier suisse encaissa deux buts coup sur coup ; lui qui n'avait jusqu'alors pas eu besoin de s'employer. Scénario cruel qui mis en difficulté Montpellier, malgré l'égalisation au retour des vestiaires, puis en fin de match.

Cozza (5,5) : Bon face à Thauvin, le latéral gauche a su mettre en échec son vis-à-vis qui a pourtant essayé de se défaire de son très bon marquage.

Congré (4,5) : Des difficultés à défendre sur Milik au fur et à mesure de la rencontre, lui qui a néanmoins réussi  à dégager les quelques centres venus du pied droit de Lirola.

Hilton (5) : L’indéboulonnable défenseur central a été pris à défaut par Arek Milik qui lui a fait subir un petit pont, avant d'égaliser. Il a failli sauver les siens dans le temps additionnel de la première mi-temps, mais Gueye profita de son renvoi.

Sambia (5,5) : Des montées percutantes de la part du Français de 24 ans qui a d'ailleurs provoqué l'exclusion méritée de Caleta-Car. Seul bémol de sa soirée, il n'est pas aux côtés de Payet pour le gêner sur le second but de l'OM. Remplacé par Souquet à la 79e.

Savanier (5,5) : Aussi bon techniquement que physiquement, l'ex-nîmois a impressionné de par sa qualité à mettre en échec constant Luis Henrique. Il a aussi démontré sa faculté de meneur de jeu en transmettant de bons ballons dans la profondeur à ses attaquants.

Ferri (7,5) : Voir ci-dessus.

Mollet (4) : Quelque peu maladroit lors de ses interventions, le milieu formé à Dijon a, par conséquent, commis des fautes à répétitions qui auraient pu lui valoir un deuxième jaune. Pas assez créatif sur le front de l'attaque. Remplacé par Skuletić à la 86e.

Mavididi (4,5) : Difficilement trouvé sur son côté gauche aux abords de la surface marseillaise, le joueur passé par la réserve d'Arsenal et de la Juventus n'a pas eu l'apport offensif espéré. Remplacé par Wahi à la 79e.

Delort (6,5) : Terriblement efficace ! L'avant-centre du MHSC n'a pas tardé avant de s'illustrer ce soir car, au bout de 29 secondes seulement, il lobe parfaitement Mandanda. Ses décrochages pour récupérer le ballon sont louables tant ils ont été efficaces.

Laborde (7) : Intéressant dans ses duels avec les Phocéens, il devance désormais son ami Andy Delort grâce à son doublé réalisé en début et en fin de seconde mi-temps. Il démontre une nouvelle fois qu’il est tout aussi agile du pied droit que de la tête, en profitant des galettes que lui proposent ses camarades.

 

Marseille (3-4-3) :

Mandanda (2,5) : Cruellement cueilli au bout d’à peine une minute de jeu dans les deux mi-temps... Constat accablant pour El Fenomeno qui encaisse deux buts sur les deux premiers tirs cadrés adverses.

Caleta-Car (2,5) : Pas assez prompt sur l'ouverture du score montpelliéraine, le Croate a semblé en dedans aujourd'hui en n'étant pas assez au marquage des attaquants adverses : raison qui le poussa notamment à commettre une faute à l'heure de jeu sanctionnée d'un carton rouge.

Alvaro (6) : Patron de cette défense olympienne, l'international ibérique a tenté tant bien que mal de combler les lacunes de tout le flanc gauche de son équipe. Il a été très bon dans l'anticipation pour contrarier certaines offensives du MHSC.

Balerdi (5,5) : Attentif aux déplacements de Mavididi dans son dos, le jeune défenseur a toujours été en mesure d’annihiler les courses rapides de son adversaire.

Henrique (4) : Techniquement trop limité, le Brésilien n'a pas été à la hauteur en se heurtant bien trop régulièrement à la défense solide de Junior Sambia. Remplacé fort logiquement par Perrin à la 64e, qui inscrit 7 minutes plus tard le but de la victoire : quel coaching !

Gueye (7) : Combattif, l'ancien havrais a été exceptionnel lorsqu'il donnait le ballon avec précision à ses partenaires. Il s'offre même le bonheur de donner l'avantage à l'OM peu avant la pause en profitant du mauvais renvoi d'Hilton.

Kamara (6) : Moins présent dans l'entre-jeu qu'à l'accoutumée, la pépite de la cité phocéenne n'a pas fait dans la demi-mesure tant il a apporté son aide en attaque comme en défense. Sa polyvalence a grandement fait la différence lors de ce match, bien que les deux équipes se quittent sur un score de parité.

Lirola (5,5) : Match correct de la part du joueur appartenant à la Fiorentina qui a exploité les espaces dans le dos de Mavididi. Il est souvent venu prêter main forte à Balerdi lors des phases défensives.

Payet (6) : Précis sur ses coups de pied arrêtés, le Réunionnais a eu de surcroît une entente particulière avec son attaquant de pointe. Les deux hommes se sont régulièrement échangés des ballons dans le camp adverse. Remplacé par Cuisance à la 82e.

Milik (6,5) : Arek retrouve enfin son efficacité en s'offrant un but plein de classe, s'autorisant au passage un petit pont sur Hilton. Hormis cela, il a activement participé à la remontée du ballon en le conservant, dos au but, pour que ses coéquipiers se projettent davantage. Remplacé par Benedetto à la 89e.

Thauvin (3,5) : Que ce soit sur le côté gauche ou le côté droit, Flotov n'a pas été en réussite ce soir puisqu'il a presque systématiquement été mis en échec par les défenseurs adverses. Auteur de dribbles parfois trop tirés par les cheveux, le champion du monde 2018 a eu tendance à vouloir n'en faire qu'à sa tête. Remplacé par Ntcham à la 89e.

Romain Caballero.