Ligue 1 – 31ème j. | Les notes de Monaco – Metz (4-0)

HOMME DU MATCH: WISSAM BEN YEDDER (8)  Il est rare de décerner le titre à un remplaçant en sortie de banc, mais il faut l’avouer le match est devenu plus facile pour l’ASM lorsque son buteur vedette est apparu sur la pelouse du Louis II. Un but assassin et clinique, ou l’enchainement contrôle crochet frappe ne laisse aucune chance à Caillard et un pénalty transformé en force. Un retour en forme de l’Internationale qui avec 15 buts en championnat désormais, il passe devant son accolyte Kevin Volland, et relance son compteur bloqué depuis fin février.

 

AS Monaco (4-4-2)

Lecomte (7) : Bonne prestation du portier monégasque qui a rassuré aujourd’hui. Il a fait les arrêts qu’il fallait sur le peu de tentatives cadrées des Messins. A noter une belle parade sur une frappe de Sarr à l’entrée de la surface.

Disasi (6) : Un bon match de l’ex-Rémois qui malgré quelques difficultés dans la relance a bien cadré son vis-à-vis. Sa présence physique et sa lecture du jeu ont été plus qu’utile malgré une certaine naïveté sur der rares offensives adverses.

Maripan (7) : Un match de patron dans lequel il s’et bien entendu avec Disasi. Toujours sûr et dur sur l’homme il rattrape même les erreurs de ses partenaires.

Sidibé (6) : Bon match de l’ex-International, placé aujourd’hui axe droit. Sa lecture du jeu et son placement sûr lui ont sans doute fait marquer des points. Rarement mis en difficulté.

Caio Henrique (7) : Moins en vue cette après-midi, il a quand même offert une belle passe décisive à son capitaine Ben Yedder, à la suite d’un bon jaillissement. Remplacé par Fabregas (75ème).

Fofana (7) : Orphelin de son compère Tchouaméni, il a comme d’habitude usé de son travail de l’ombre, coupant les lignes et annihilant les offensives adverses.

Matazo (6,5) : La très bonne surprise. On craignait pour l’ASM l’absence de Tchouameni suspendu mais la jeune pousse belge a plus que fait le nombre grâce un abattage de tous les instants et une passe décisive à la clé après une action de grande classe.

Golovin (6) : Ilest apparu un peu émoussé surement à cause de ses convocations en sélection nationale.  Remplacé par Diatta à la 65ème qui a été concerné et concentré sur l’action du 3ème but monégasque.

Jovetic (6) : Moins en réussite aujourd’hui que lors des précédents matchs. Il a manqué de précision dans le dernier geste notamment sur l’action qui amène le pénalty. Remplacé par Ben Yedder à la 65ème (voir plus haut)

Volland (6,5) : En difficulté en première mi-temps il a rectifié le tir en seconde en inscrivant le but du break (2-0). Il a sans cesse essayer de combiner avec Jovetic puis Ben Yedder. Altruiste.

 

FC Metz (4-3-3)

Caillard (5) : Avec 4 buts dans la musette, difficile de ne pas relever son manque de décisivité.  Cependant pas grand-chose à lui reprocher.

Boye (4) : Dominant physiquement, il a laissé très peu de manœuvre aux attaquants monégasques. Mais il a sombré en deuxième à l’image de son équipe et surtout de son carton rouge évitable sur une faute amenant pénalty.

Kouyaté (5) : A l’instar de son compère Boye il a joué à haute intensité en première mi-temps et a succombé en deuxième période.

Bronn (5) : Un peu moins bien sur ce match. Ila eu des difficultés à contenir les attaquants de Monaco

Udol (6) : Très intéressant en première mi-temps, il a bloqué son couloir avec autorité.  Il aussi fait parler son vice dans des situations mal engagée. Remplacé par Delaine (76ème).

Centonze (6) : Sacrifié par le coup tactique d’Antonetti : Prendre Caio Henrique en marquage individuel. Ila donc suivi le latéral monégasque partout, au détriment de son jeu.

Gueye (6) : Il a fait montre de puissance au milieu de terrain, grattant pas mal de ballon et rivalisant avec le milieu adverse notamment Fofana. Il se blesse au mauvais moment du match, 6 minutes après l’ouverture du score. Remplacé à la 56ème par Leya Iseka qui n’a rien montré.

Sarr (6,5) :  Un des rare à surnager et exister sur ce match coté messin. Puissant et perforant il a souvent amorcé les offensives messines. Mal récompensé par cette lourde défaite.

Boulaya (6) : Il n’a pas du tout pesé sur la rencontre. Peu en vue, il n’a même pas su bonifier un coup franc bien placé pourtant spécialiste dans l’exercice.

Yade (6) : Très peu d’occasion à se mettre sous la dent. A noter son bon pressing sur la défense monégasque

Maiga (4) : Un match transparent. Jamais trouvé dans de bonnes conditions.