Accueil * Ligue 1 (FRA) * Ligue 1 – 2ème j. | Les notes de Nîmes – Nice...

Ligue 1 – 2ème j. | Les notes de Nîmes – Nice (1-2)

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Homme du match: Wylan Cyprien (6,5): Un but (sur penalty), une passe décisive mais aussi… un penalty concédé pour un excès d’engagement dans sa surface. Malgré tout, il retrouve un niveau très intéressant. Il a défendu intelligemment après le repos, et chaque faute gagnée permettait à Nice de gagner du temps. Le Gym aura d’ailleurs besoin d’un Cyprien au top de sa forme pour viser les places européennes cette saison.

 

 

Nîmes (4-3-3):

 

Bernardoni (5): Il a eu un arrêt à faire, devant Lees-Melou, pour empêcher le but du 0-3. Il ne peut rien faire sur les buts niçois, qui sont un penalty et un coup-franc indirect.

Miguel (5,5): Prestation très encourageante pour le latéral gauche nîmois. Très offensif, il s’est créé plusieurs incursions dans la défense niçoise, notamment une belle volée non cadrée. Les buts niçois du début de partie viennent néanmoins de son côté, Ganago a eu énormément d’espaces dès les premiers instants. Il s’est bien réglé par la suite.

Martinez (5,5): Comme la plupart de ses coéquipiers, il a beaucoup souffert dans le premier quart d’heure. Après trente minutes compliquées pour les Gardois, il n’a plus rien laissé passer défensivement. Son match est terni par son expulsion dans les dernières secondes pour un deuxième avertissement.

Briançon (5): Il s’est beaucoup battu, mais à l’image de son début de rencontre, il a manqué de concentration. Il fait preuve de maladresse et concède un penalty pour une main certes involontaire mais bien réelle. Dans la foulée, il lâche le marquage sur Ganago qui inscrit le deuxième but. Dans le (gros) temps-fort des Crocos, il n’a pas hésité à tenter sa chance, sans succès. Il craque dans le temps additionnel et écope d’un carton rouge, vraisemblablement à la suite d’insultes envers l’arbitre.

Alakouch (6): Le virevoltant latéral droit de Nîmes est prometteur. Il a cette capacité à être ultra offensif, à perturber la défense adverse. Racine Coly peut en témoigner. Ce dernier a vécu un cauchemar face à lui. Il doit cependant améliorer sa précision dans le dernier geste.

Valls (5): Il a touché pas mal de ballons, malheureusement pour lui il n’a pas eu l’influence qu’il aurait dû avoir. En seconde période, il a eu l’espace pour écarter le jeu ou tenter sa chance, et il ne l’a pas suffisamment fait. Remplacé par Romain Philippoteaux (78′), qui a eu du temps pour enflammer les Costières.

Valdivia (4,5): Il n’a pas pesé sur ce match. On l’a senti sur un petit rythme ce soir. Ce n’est que fort logiquement que l’on a vu Sidy Sarr le remplacer (58′). Ce dernier a montré des qualités qui devraient lui permettre de postuler rapidement à une place de titulaire.

Bobichon (5,5): Comme souvent, il a tenté de se faire plaisir avec des frappes lointaines dont il a le secret. Seulement, ce soir il n’a pas été en réussite. Porté vers l’offensive, il a tenté d’alimenter un Ripart seul en attaque mais qui s’est bien débrouillé.

Duljevic (5,5): Le Bosniaque a été combatif et n’a pas hésité à prendre sa chance. Malheureusement, ses tentatives manquaient de puissance et étaient sans danger pour Clémentia. Il faut néanmoins noter qu’il fut certainement l’un des éléments les plus dangereux de son équipe. Remplacé par Vlatko Stojanovski (68′).

Ferhat (6): L’ancien joueur du HAC a régalé ce soir. Souvent disponible, il a humilié Coly avec un geste technique de toute beauté. Il a percuté et sa technique lui a permis de faire des différences. Il aura néanmoins été imprécis dans ses centres. C’est de bonne augure pour la suite de sa saison.

Ripart (6,5): Même si Nîmes a dominé l’intégralité de la seconde période sans pour autant avoir de vraies occasions franches, il aura réussi à tirer son épingle du jeu ce soir. Comme à son habitude, il a fourni énormément d’efforts. Il marque dans un premier temps avant que son but ne soit refusé pour hors-jeu, puis il réduit le score sur penalty. Il s’est procuré plusieurs situations après le repos, sans pour autant permettre à son équipe de sauver au minimum un point.

 

Nice (4-3-3):

 

Clémentia (6): A l’instar de la rencontre face à Amiens le week-end dernier, il n’a pas eu d’arrêt spectaculaire à effectuer mais ses prises de balle ont rassuré toute une équipe. Il devrait laisser sa place à Benitez pour le prochain match.

Coly (4): Rencontre compliquée pour le latéral sénégalais. Souvent pris dans son dos, il a commis trop de fautes dans ce match. Il est logiquement exclu en début de secondé periode (51′) après un enchaînement de fautes grossières.

Dante (5,5): Absolument impérial lors de la première journée, le capitaine semblait repartir sur les mêmes bases. Cependant, plus le match avançait, plus c’était compliqué pour lui. Il est coupable d’une faute de main qui aurait dû offrir un penalty aux Nîmois, mais il n’a finalement pas été sanctionné par M. Letexier.

Hérelle (6): Il est en confiance et est difficile à manœuvrer dans les duels. Il aura été le symbole de la résistance des Aiglons après le carton rouge de Racine Coly. Il n’y a pas grand chose à rajouter à sa prestation de qualité.

Burner (6): Rencontre plutôt réussie pour l’habituel remplaçant d’Atal. Il a gratté des ballons et s’est même offert une percée alors que son équipe était en infériorité numérique. Sa tentative n’a pas inquiété Bernardoni.

Cyprien (6,5): Voir ci-dessus.

Tameze (5,5): Il a peut-être joué son dernier match sous la tunique rouge et noire. Il a en tout cas livré une prestation aboutie, profitant des espaces laissés par Nîmes en première mi-temps. Logiquement plus discret après le repos suite à la pression mise par les Crocos, il a fini ce match dans la plus grande discrétion.

Lees-Melou (6,5): Le joueur le plus précieux pour son équipe après le repos. Il a tenté de garder le cuir pour permettre à son bloc de souffler. Il a beaucoup couru et provoqué des fautes dans le camp nîmois. Son retour de suspension a fait un bien fou à ses partenaires et sera cette saison encore un élément majeur du groupe azuréen.

Ganago (6,5): L’international camerounais a réalisé une entame exceptionnelle. Il provoque tout d’abord le penalty transformé par Cyprien, puis il obtient un coup-franc sur lequel il va marquer le but du 0-2. Il n’a pas arrêté de faire des efforts pour son équipe. Absent offensivement après le repos (comme le reste de son équipe), il a été suppléé par Khephren Thuram (83′).

Sacko (4,5): La déception du Gym, c’est sûrement lui. Il a profité des nombreuses blessures à son poste pour être titulaire. Si ses tentatives de dribbles n’étaient pas une mauvaise idée, il n’en a réussi que très peu. Remplacé par Andy Pelmard (53′), qui a immédiatement été lancé par Patrick Vieira après le rouge de Coly. Il a bien tenu son rôle et a parfaitement su résister aux assauts adverses.

Lusamba (6): Lui aussi a fait un début de rencontre tonitruant ce soir. Cela faisait un petit moment que l’on ne l’avait plus vu, et il a fait parler sa technique pour obtenir des fautes. En manque de rythme, il a baissé en intensité par la suite mais cela reste prometteur pour la suite. Remplacé par Ibrahim Cissé (76′), dont la grande taille a aidé pour le jeu aérien défensif.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Loading...